Fiches info

 

Dans cette rubrique, retrouvez des fiches d'information détaillées sur les différents sujets de recherche couverts par les équipes de l'Institut Pasteur.

  • Amibiase A
  • Aspergillose A
  • Autisme A
  • Botulisme B
  • Cancer du col de l'utérus C
  • Cancers et ulcères gastriques C
  • Candidoses C
  • Charbon (Anthrax) C
  • Chikungunya C
  • Choléra C
  • Coqueluche C
  • Cryptococcose C
  • Dengue D
  • Diphtérie D
  • Escherichia Coli E
  • Fièvre de Lassa F
  • Fièvre jaune F
  • Fièvres typhoïde et paratyphoïde F
  • Grippe G
  • Grippe aviaire G
  • HTLV H
  • Hépatites virales H
  • Leishmaniose L
  • Leptospirose L
  • Listériose L
  • Lèpre L
  • Légionellose L
  • Maladie de Chagas M
  • Mucovisidose M
  • Méningites à méningocoques M
  • Paludisme P
  • Peste P
  • Poliomyélite P
  • Rage R
  • Salmonellose S
  • Sarcome de Kaposi S
  • Sepsis / septicémie S
  • Shigellose S
  • SRAS S
  • Staphylocoque S
  • Streptocoques A et B S
  • Syndrome de Sanfilippo S
  • Tuberculose T
  • VIH / SIDA V
  • West Nile W

Amibiase

L'amibiase occupe le troisième rang des maladies parasitaires les plus meurtrières au monde. Environ 10% de la population mondiale serait infectée par des amibes parasites du genre Entamoeba dont la plus pathogène est Entamoeba histolytica, l’agent de l'amibiase. L'infection est souvent asymptomatique, mais peut cependant entrainer de nombreuses complications.

> Lire la suite

Aspergillose

L’Aspergillose est un terme qui regroupe les infections causées  par des champignons appartenant au genre Aspergillus, dont les spores sont véhiculées par l'air et sont inhalées par tous les individus. Totalement inoffensif pour la majorité de la population, ces champignons peuvent cependant provoquer différentes formes de mycoses. L'espèce Aspergillus fumigatus est responsable de plus de 80% des aspergilloses humaines.

> Lire la suite

Autisme

L’autisme est un trouble du développement qui apparaît avant l’âge de trois ans et qui perdure tout au long de la vie chez la très grande majorité des personnes atteintes. Trois critères définissent la maladie : troubles des interactions sociales, troubles de la communication verbale, gestes répétitifs et stéréotypés. Les personnes atteintes d’autisme présentent aussi fréquemment des troubles du sommeil.

> Lire la suite

Botulisme

Le botulisme est une affection neurologique grave provoquée par une toxine très puissante produite par la bactérie Clostridium botulinum. Celle-ci se développe notamment dans les aliments mal conservés, et la maladie résulte en général d'une intoxication alimentaire. Si le botulisme est rare, sa mortalité reste élevée quand le traitement n'est pas immédiat.

> Lire la suite

Cancer du col de l'utérus

Le cancer du col de l’utérus est le second cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde. Il survient exclusivement après l’infection par des virus appartenant à la famille des papillomavirus. Près de 500 000 nouveaux cas et 250 000 à 300 000 victimes sont recensés chaque année. Un vaccin préventif qui protège contre certains papillomavirus est disponible et permet de prévenir les 2/3 des cancers du col de l’utérus.

> Lire la suite

Cancers et ulcères gastriques

Il est aujourd'hui admis que la bactérie Helicobacter pylori est l'agent causal de pathologies de l'estomac : elle est responsable des gastrites chroniques, d'ulcères gastriques et duodénaux et elle joue un rôle important dans la genèse des cancers gastriques (adénocarcinomes et lymphomes). Ceci a conduit à réviser le traitement de la maladie ulcéreuse désormais considérée comme une maladie infectieuse, et pose d'une façon plus générale la question de l'éradication de cette bactérie (qui infecte 50% de la population mondiale) comme moyen de prévention des cancers gastriques.

> Lire la suite

Candidoses

Les champignons (levures) du genre Candida peuvent provoquer des infections superficielles touchant les muqueuses et la peau et des infections viscérales : elles peuvent se limiter à un organe ou disséminer à travers l'organisme. Parmi les 200 espèces de Candida connues, une vingtaine est responsable d'infections humaines. Les levures Candida sont souvent responsables d'infections graves, survenant dans un contexte nosocomial.

> Lire la suite

Charbon (Anthrax)

Le charbon (anthrax en anglais), rendu tristement célèbre par les événements de bioterrorismes survenus pendant l'automne 2001, est une maladie d’origine bactérienne qui touche principalement le bétail. Chez l’homme, le charbon se manifeste sous différentes formes, potentiellement mortelles en l’absence de traitement.

> Lire la suite

Chikungunya

Le virus du chikungunya, transmis à l’homme par des piqûres de moustiques de genre Aedes, provoque chez les patients des douleurs articulaires aiguës. La maladie est endémique principalement en Asie du Sud et en Afrique. En 2005, une importante épidémie de chikungunya a touché les îles de l’Océan Indien et notamment l’Île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas déclarés. En 2007, la maladie a fait son apparition en Europe, où le moustique vecteur Aedes albopictus s’est établi. Les premiers cas autochtones en France ont été recensés en 2010. Les traitements existants sont uniquement symptomatiques. 

> Lire la suite

Choléra

Le choléra est une maladie diarrhéique épidémique, strictement humaine, due à des bactéries appartenant aux sérogroupes O1 et O139 de l'espèce Vibrio cholerae. Ce bacille fût initialement observé par Pacini en 1854 puis isolé en 1883 par Koch en Egypte. La bactérie Vibrio cholerae sérogroupe O1, biotype El Tor, est répandue sur toute la planète, qui subit actuellement la septième pandémie de choléra. En 2009, 221 226 cas dont 4946 mortels, ont été déclarés à l'Organisation Mondiale de la Santé par 45 pays, appartenant à tous les continents à l'exception de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud. L'Afrique est le continent le plus touché : les cas signalés représentent chaque année entre 95 et 99% du total mondial. Le taux global de létalité a été de 2,24%, en 2009, mais a dépassé les 30% parmi les groupes vulnérables résidant dans des zones à haut risque de choléra. Des chiffres bien en dessous de la réalité en raison de la sous-notification des cas, des insuffisances des systèmes de surveillance et de l'absence d'une terminologie normalisée pour la définition d’un cas de choléra. C'est ainsi que, uniquement au Bangladesh, le nombre estimé de cas de choléra survenant chaque année est compris entre 100 000 et 600 000, alors qu’aucun cas n’est notifié à l’OMS.

> Lire la suite

Coqueluche

Considérée longtemps, par erreur, comme une maladie de la petite enfance, la coqueluche peut être sévère pour l'homme à tout âge. Elle est particulièrement dramatique, voire mortelle, pour les nourrissons de moins de 6 mois et les personnes à risque telles les femmes enceintes et les personnes âgées.

> Lire la suite

Cryptococcose

La Cryptococcose est une infection fongique grave. Elle survient chez les patients immunodéprimés, en particulier ceux atteints du sida. La forme clinique la plus fréquente de cette infection est une méningo-encéphalite, fatale en l'absence de traitement.

> Lire la suite

Dengue

La dengue, aussi appelée « grippe tropicale », est une maladie virale transmise à l'homme par des moustiques du genre Aedes. L'incidence de la dengue progresse actuellement de manière très importante, et l’inscrit aujourd’hui aux rangs des maladies dites « ré-émergentes ». L'OMS estime à 50 millions le nombre de cas annuels, dont 500 000 cas de dengue hémorragique qui sont mortels dans plus de 20% des cas. Initialement présente dans les zones tropicales et subtropicales du monde, la dengue a désormais touché l’Europe où les premiers cas autochtones ont été recensés en 2010.

> Lire la suite

Diphtérie

La Diphtérie est une maladie causée par plusieurs espèces de corynebactéries du complexe diphtheriae. Il y a la diphtérie respiratoire qui induit une paralysie du système nerveux central, ou bien du diaphragme et de la gorge, entraînant la mort par asphyxie et la diphtérie cutanée. Il existe un vaccin efficace, obligatoire pour les enfants et les professionnels de santé. 

> Lire la suite

Escherichia Coli

Escherichia coli (E. coli) est une bactérie qui s’établit dans le tube digestif de l’homme et des animaux à sang chaud. La majorité des souches de E. coli sont inoffensives, quelques-unes seulement sont pathogènes. C’est le cas des souches de E. coli dites entérohémorragiques (ECEH). Ces dernières provoquent des diarrhées sanglantes et produisent une puissante toxine à l’origine du syndrome hémolytique et urémique (SHU). Régulièrement, des souches d’ECEH sont la cause d’intoxications alimentaires via la consommation de produits animaux mal cuits ou consommés crus. Les fruits et les légumes frais, ayant été en contact avec ces souches peuvent être également à risque.

> Lire la suite

Fièvre de Lassa

La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique causée par un Arénavirus, le virus Lassa. Celui-ci est endémique dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, où il infecte de 100 à 300 000 personnes par an dont 5 à 6 000 succombent. Il n'existe à ce jour aucun vaccin contre ce virus qui représente non seulement un problème de santé publique, mais qui de plus fait partie des agents potentiellement utilisables pour le bioterrorisme.

> Lire la suite

Fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie virale décrite pour la première fois au milieu du XVIe siècle au Yucatán (Mexique). Elle est due au virus amaril, un arbovirus (virus transmis par un insecte vecteur) isolé en 1927 simultanément au Ghana et au Sénégal, à l'Institut Pasteur de Dakar. Aujourd’hui, la maladie est endémique en Afrique et a refait son apparition en Amérique du sud. Certaines formes graves peuvent entraîner la mort. Cependant, un vaccin efficace et sans danger existe. Un rappel est recommandé tous les 10 ans. 

> Lire la suite

Fièvres typhoïde et paratyphoïde

Les fièvres typhoïde et paratyphoïde sont des maladies infectieuses potentiellement mortelles en l’absence de traitement. Ces fièvres surviennent le plus souvent dans des zones où l’hygiène est précaire et frappent principalement les pays en voie de développement. En France, quelques centaines de cas importés des zones endémiques sont répertoriés chaque année.

> Lire la suite

Grippe

Les épidémies de grippe touchent chaque année des millions de personnes dans le monde. Si la grippe saisonnière reste la plupart du temps bénigne, elle est cependant à l’origine de centaines de milliers de décès annuels, principalement chez les personnes au système immunitaire affaibli. Les virus grippaux, facilement transmissibles et dont le génome évolue rapidement, constituent par ailleurs des candidats potentiels à l’émergence d’épidémies plus sévères et de grande ampleur. Le XXème siècle a notamment été marqué par quatre pandémies de grippe, dont la fameuse « grippe espagnole » en 1918, responsable de 20 à 40 millions de morts dans le monde. 

> Lire la suite

Grippe aviaire

La grippe aviaire est une maladie virale qui sévit chez les oiseaux, et dont le taux de mortalité est très élevé chez les oiseaux d’élevage (poulet, oies, etc.). Si la plupart des virus aviaires n’infectent pas l’homme, certains sous-types parviennent parfois à franchir la barrière des espèces : c’est le cas du virus H5N1, pathogène pour l’homme et présent en Asie. A l’heure actuelle, la transmission du virus ne se fait que de l’animal à l’homme, mais les autorités sanitaires redoutent une évolution du virus vers une forme transmissible d’homme à homme, porte ouverte à une pandémie.

> Lire la suite

HTLV

Isolé en 1980 par l’équipe de Robert Gallo aux USA, le virus HTLV-I est le premier rétrovirus humain à avoir été découvert. Dans 5% des cas, les personnes infectées développent un cancer de type leucémie ou une neuromyélopathie. Dix à vingt millions de personnes sont infectées par ce virus à travers le monde. Les foyers majeurs d'infection endémique à HTLV-I sont localisés au sud-ouest du Japon, dans les Caraïbes, en Amérique Latine et en Afrique tropicale.

> Lire la suite

Hépatites virales

Une hépatite est une inflammation du foie causée par des substances toxiques, ou par des virus (majorité des cas). A ce jour, 5 virus provoquant une infection ciblée et une inflammation du foie ont été identifiés. Ces virus, désignés par les lettres A, B, C, D, et E, diffèrent par leur mode de transmission (féco-orale pour les virus A et E ; parentérale pour les virus B et C) et leur agressivité.

> Lire la suite

Leishmaniose

Les leishmanioses sont des maladies parasitaires provoquant des affections cutanées ou viscérales très invalidantes, voire mortelles si elles ne sont pas traitées. Elles sont dues à différents parasites du genre Leishmania, transmis par la piqûre d’insectes communément appelés phlébotomes. Chaque année, on estime à environ 2 millions le nombre de nouveaux cas de leishmanioses dans le monde, et ces parasitoses sont aujourd’hui considérées comme des maladies négligées.

> Lire la suite

Leptospirose

La leptospirose est une maladie bactérienne présente dans le monde entier.  Ses principaux réservoirs sont les rongeurs, en particulier les rats, qui excrètent la bactérie dans leur urine. Chez l'homme, la maladie est souvent bénigne, mais peut conduire à l'insuffisance rénale, voire à la mort dans 5 à 20% des cas.

> Lire la suite

Listériose

La listériose est une infection grave, d’origine alimentaire, due à la bactérie Listeria monocytogenes. Elle entraîne une septicémie ou une infection du système nerveux central. Chez la femme enceinte, elle peut provoquer un avortement, un accouchement prématuré ou une infection néonatale. En France, la maladie reste rare (incidence d’environ 5 cas par million d'habitants), mais néanmoins mortelle dans 20 à 30% des cas survenant en dehors de la grossesse.

> Lire la suite

 

Lèpre

La lèpre est une maladie chronique d’origine bactérienne. Elle fait partie des maladies tropicales négligées. Malgré l’existence d’un traitement efficace, des milliers de nouveaux cas sont recensés chaque année. La lèpre reste un problème de santé public majeur pour plusieurs pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine. 

> Lire la suite

Légionellose

La légionellose est une maladie d’origine bactérienne, potentiellement mortelle. Elle entraine une infection pulmonaire aigüe. L'émergence récente de cette maladie s'explique par son affinité pour les systèmes modernes d'alimentation en eau comme les tours de refroidissement, les climatiseurs, les bains à jet, les bains à remous (jacuzzi), les canalisations d'eau chaude, etc.

> Lire la suite

Maladie de Chagas

La maladie de Chagas est une infection parasitaire négligée. Elle est transmise par un insecte hématophage et sévit principalement sur le continent américain où plus de 100 millions de personnes sont exposées. L’infection peut prendre une forme chronique qui engendre des lésions irréversibles, et conduire au décès. Chaque année, la maladie de Chagas fait des milliers de victimes.  La maladie de Chagas est la maladie parasitaire de plus grande incidence socio-économique en Amérique latine.

> Lire la suite

Mucovisidose

La mucoviscidose est la plus fréquente des maladies génétiques héréditaires graves dans la population caucasienne. Elle entraîne une atteinte respiratoire létale qui concerne environ une naissance sur 2 500 en Europe et en Amérique du Nord. Bien que l’espérance de vie des individus touchés ait considérablement augmentée ces 40 dernières années, aucun traitement ne permet aujourd’hui de venir à bout de la maladie.

> Lire la suite

Méningites à méningocoques

La méningite est une infection des enveloppes entourant le cerveau, les méninges, causée par plusieurs types de virus, de bactéries, et de champignons. Les méningocoques (autre nom de la bactérie Neisseria meningitidis) constituent les causes majeures de méningites aiguës. Les infections à méningocoques ont un taux de mortalité élevé, à 10%, et un fort potentiel épidémique.

> Lire la suite

Paludisme

Le paludisme est une maladie provoquée par des parasites du genre Plasmodium. Selon l’OMS, cette maladie cause aux alentours d’1 million de victimes par an dans le monde. Environ 40% de la population mondiale est exposée à la maladie et 500 millions de cas cliniques sont observés chaque année. La situation est d’autant plus préoccupante que depuis plusieurs années les parasites développent des résistances aux molécules antipaludiques et les moustiques craignent de moins en moins les insecticides. Aujourd’hui, aucun vaccin n'est disponible.

> Lire la suite

Peste

La peste est une maladie qui sévit toujours de nos jours en Afrique, Asie et Amérique et fait partie des maladies actuellement ré-émergentes dans le monde. Elle est soumise à une réglementation internationale. Le nombre de cas déclarés par l'OMS est en progression dans certaines régions. Au cours du XXème siècle, l'utilisation de traitements antibiotiques et le renforcement des mesures de santé publique ont réduit très fortement la morbidité et la mortalité dues à cette maladie, mais n'ont pas permis de la faire disparaître. La peste est une maladie des rongeurs, principalement véhiculée par le rat, et transmise à l'homme par piqûres de puces de rongeurs infectés. C'est le pasteurien Alexandre Yersin qui découvrit en 1894 le bacille responsable de la maladie, Yersinia pestis, bactérie d'une extrême virulence.

> Lire la suite

 

Poliomyélite

La poliomyélite est une maladie très contagieuse provoquée par un virus (le poliovirus) qui envahit le système nerveux et qui peut entraîner en quelques heures des paralysies irréversibles. Depuis les années 60 cette maladie peut être prévenue grâce  à des vaccins efficaces. Un programme  mondial visant à éradiquer la maladie par la vaccination a été lancé sous le contrôle de l'OMS.

> Lire la suite

Rage

La rage reste une maladie très répandue dans le monde, responsable de dizaines de milliers de morts chaque année. Elle est le plus souvent transmise par les chiens. En Europe, les chauves-souris, qui hébergent des virus différents de ceux du chien ou du renard, sont particulièrement surveillées. La maladie est mortelle en l'absence de traitement.

> Lire la suite

Salmonellose

Les salmonelloses sont des maladies provoquées par des entérobactéries du genre Salmonella. La plupart des Salmonella sont des parasites intestinaux des animaux vertébrés et sont le plus souvent transmis à l'homme par le biais d'aliments contaminés. En pathologie humaine, les salmonelloses comprennent deux principaux types d'affections : gastro-entérites et fièvres typhoïde et paratyphoïdes.

> Lire la suite

Sarcome de Kaposi

Le sarcome de Kaposi est lié à l'infection par l'herpèsvirus humain 8 (HHV8). S'il existe sous des formes indépendantes du virus du SIDA, il se développe particulièrement chez les individus co-infectés par le VIH et l'HHV8. L'épidémie de SIDA a donc provoqué une explosion du nombre de cas de sarcomes de Kaposi, notamment dans les régions d'Afrique où l'HHV8 existe de façon endémique.

> Lire la suite
 

 

Sepsis / septicémie

Le sepsis est le terme anglo-saxon et international pour signifier septicémie. Il s’agit d’une infection généralisée qui touche principalement les individus déjà fragilisés. Dans le monde, une personne meurt des suites des complications du sepsis toutes les 3-4 secondes. Dans les pays industrialisés, le sepsis représente autant de décès que l’infarctus du myocarde. Les projections dans l’avenir suggèrent un doublement du nombre de cas sur cinquante ans, en particulier en raison du vieillissement de la population.

> Lire la suite

Shigellose

La shigellose est une maladie diarrhéique qui sévit surtout dans les régions tropicales. Elle est  endémique toute l’année dans les pays en développement, avec des poussées épidémiques à certaines saisons ou lors de désastres humanitaires. La shigellose tue plusieurs centaines de milliers d'individus dans le monde par an, pour l'essentiel des enfants de moins de 5 ans.

> Lire la suite

 

SRAS

Le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) est la première maladie grave et transmissible à émerger en ce XXIe siècle. L'épidémie, partie de Chine fin 2002, a éclaté au niveau mondial en 2003 faisant plus de 8000 cas et près de 800 morts. Grâce à une mobilisation internationale sans précédent, motivée par l'alerte mondiale déclenchée le 12 mars 2003 par l'OMS, l'épidémie a pu être endiguée par des mesures d'isolement et de quarantaine. De même, l'agent causal du SRAS, un coronavirus inconnu jusqu’alors, a pu être rapidement identifié.

> Lire la suite

Staphylocoque

Les staphylocoques sont des bactéries impliquées dans des pathologies variées et sont  souvent responsables d'infections contractées dans les hôpitaux. Leur habitat naturel est constitué par les flores cutanées et les muqueuses humaines et animales. Ils sont également retrouvés dans l'environnement (eau, sol, air, aliments, objets). Le traitement est difficile car de nombreuses souches sont multirésistantes aux antibiotiques. Selon les services hospitaliers, ces dernières représentent entre 20 et 50% des souches.

> Lire la suite

Streptocoques A et B

Les infections à streptocoques A (Streptococcus pyogenes) et B  (Streptococcus agalactiae) sont fréquentes. Souvent bénignes (infections non invasives), elles peuvent être aussi très sévères (infections invasives). Le streptocoque A provoque des infections bénignes (angine, impétigo) et des infections invasives parfois mortelles (syndrome de choc toxique, fasciite nécrosante), alors que le streptocoque B est à l’origine de graves infections néonatales.

> Lire la suite

Syndrome de Sanfilippo

Le syndrome de Sanfilippo est une maladie neurodégénérative rare, incurable, et d’origine génétique. Les premiers signes débutent dès l’enfance et aboutissent à une mort prématurée au début de l’âge adulte. Les enfants atteints présentent un retard mental et un handicap physique qui s’intensifient avec la progression de la maladie.

> Lire la suite

Tuberculose

La tuberculose tue près 2 millions de personnes chaque année dans le monde. L'épidémie de sida et l'émergence de bacilles multirésistants aux antibiotiques contribue à aggraver l'impact de cette maladie, considérée par l'Organisation mondiale de la santé comme responsable d'une épidémie mondiale de plus en plus dangereuse et comme une urgence sanitaire au niveau planétaire. L'O.M.S. estime qu'entre 2000 et 2020, près d'un milliard de personnes seront nouvellement infectées et que 200 millions d'entre elles développeront la maladie, dont 35 millions mourront de tuberculose si aucune amélioration n'est apportée dans le contrôle de cette infection.

> Lire la suite

VIH / SIDA

Aujourd’hui, 30 ans après la découverte du VIH-1 par des chercheurs pasteuriens (découverte récompensée en 2008 par le Prix Nobel de médecine) le sida reste un fléau inacceptable qui affecte tout particulièrement les pays et les populations les plus démunis : 34 millions de personnes vivent avec le VIH/sida dans le monde et, en France, on déplore encore 6300 nouvelles contaminations par an.

> Lire la suite

West Nile

Le virus West Nile est transmis à l'homme par les moustiques. Il entraîne une fièvre brutale, parfois associée à des complications neurologiques qui peuvent être sévères chez de nombreuses espèces animales. Depuis sa première identification en Afrique de l’Est, le virus a été identifié sur l’ensemble des continents. Aujourd’hui, il est endémique dans le pourtour méditerranéen, en Europe Central et en Amérique du Nord où il est responsable de cas humains mortels comme il a été observé en Grèce continental, en Italie du Sud et aux Etats-Unis.

> Lire la suite

Mis à jour le 27/12/2013

En savoir plus

Zoom sur...

Ebola TaskForce - Institut Pasteur

 

    EBOLA TASK FORCE

 

Nous suivre

fb_icon_325x325.png twitter-icone02.jpeg logo-google-plus.jpg You Tube - Institut Pasteur

Contacts

 

 

 

Centre médical

CENTRE MEDICAL

209-211 rue de Vaugirard

75015 Paris

01 45 68 80 88

Flux RSS