Corynebactéries du complexe diphtheriae

Missions du CNR des Corynebactéries du complexe diphtheriae

  1. Corynebactéries du complexe diphtheriae
  2. Missions du CNR des Corynebactéries du complexe diphtheriae

Dans le cadre des missions définies par l’arreté du 29 novembre 2004 (fixant les modalités de désignation et les missions des CNR), Le CNR des Corynebacteries du complexe diphteriae est désigné par le Ministère en charge de la Santé, et plus particulièrement par la Direction Générale de la Santé (DGS) et par Santé Publique France (SPF), pour assurer la surveillance microbiologique des infections à corynebacteries.
Les missions spécifiques du CNR, telles que définies au cahier des charges de l’appel à candidature (InVS - janvier 2011), sont : 

1.   Apporter une expertise microbiologique :

  • développer la collection d'isolats existants,
  • identifier et typer les isolats de Corynebacterium du complexe diphtheriae, détecter la présence du gène de la toxine diphtérique et rechercher sa production,
  • apporter un soutien aux laboratoires hospitaliers pour l’isolement, le  transport et l’identification d’espèce pour les souches du complexe diphtheriae,
  • maintenir une expertise concernant les souches animales de corynebactéries porteuses du gène toxsusceptibles d’infecter l’homme.

2.   Contribuer à la surveillance épidémiologique en lien avec Santé Publique France :

  • en suivant la circulation des corynebactéries porteuses du gène tox, en particulier du complexe diphtheriae dans le monde, et contribuer aux réseaux  de surveillance européens,
  • en suivant la sensibilité aux antibiotiques des Corynebacterium du complexe diphtheriae, en lien avec le CNR des résistances aux antibiotiques.

3.   Contribuer à l’alerte en signalant à Santé Publique France toute identification de souche porteuse du gène tox et les cas groupés liés à des souches non porteuses de ce gène.

4.   Apporter son expertise aux autorités de santé dans le domaine de la vaccination et contribuer, le cas échéant, aux travaux de la cellule d’expertise ad hoc mise en place par la Direction Générale de la Santé, à l’occasion de situations d’alerte.

INTÉRÊT POUR LA SANTÉ PUBLIQUE

Ce CNR a été créé en 1998 pour répondre à une menace de contagion du fait d’une grande épidémie sévissant en ex-URSS. Il est rattaché à l’Unité de Prévention et Thérapie Moléculaires des Maladies Humaines à l’Institut Pasteur depuis 2008.
Le CNR participe donc à la surveillance épidémiologique de la diphtérie en identifiant et typant les isolats cliniques suspects et en signalant les isolats porteurs du gène tox à la DGS et à Santé Publique France (SPF).

L’alerte rapide permet d’isoler les malades et de prélever les cas contacts pour détecter toute dissémination épidémique de la maladie.

Mis à jour le 13/01/2017

Retour en haut