NOTRE HISTOIRE

"Le hasard ne favorise l’invention que pour des esprits préparés aux découvertes par de patientes études et de persévérants efforts."

 

Louis Pasteur, chimiste de formation, sera à l’origine des plus formidables révolutions scientifiques du XIXème siècle, dans les domaines de la biologie, l’agriculture, la médecine ou encore l’hygiène. En commençant ses recherches sur la cristallographie, Pasteur s’engagera sur un chemin jalonné de découvertes qui le conduiront à la mise au point du vaccin contre la rage.

Emaillée de découvertes révolutionnaires, la vie de Louis Pasteur est aussi marquée par plusieurs drames qui ont sans doute contribué à motiver sa soif de comprendre les maladies de son époque. Infatigable et passionné, il n’a pas hésité à traverser la France pour aller au bout de ses théories ou pour résoudre les problèmes agricoles et industriels posés par les maladies infectieuses.

Chronologie de Louis Pasteur

1822

27 décembre : naissance de Louis Pasteur à Dole (Jura).

Chronologie de Louis Pasteur

1827

Sa famille s’installe à Arbois.
Il dessine son premier pastel à 13 ans.

Chronologie de Louis Pasteur

1831

Pasteur est élève au collège d’Arbois.

Chronologie de Louis Pasteur

1839

Départ de Louis Pasteur pour le collège royal de Besançon.

Chronologie de Louis Pasteur

1840

Reçu bachelier ès lettres à Besançon. Maître d’études au collège de Besançon.
Portrait de Didier Netzer (1821-1912), camarade de collège réalisé par Louis Pasteur.

Chronologie de Louis Pasteur

1842

Bachelier ès sciences mathématiques à Dijon.

Chronologie de Louis Pasteur

1843

Admis à l’École normale supérieure, au 4e rang.

Chronologie de Louis Pasteur

1845

Licencié ès sciences.

Chronologie de Louis Pasteur

1846

Nommé professeur de physique au lycée de Tournon (Ardèche) mais reste à l’École normale supérieure comme agrégé préparateur.
Rencontre Auguste Laurent dans les laboratoires de Balard.
Études des cristaux.

Chronologie de Louis Pasteur

1847

Docteur ès sciences.

Chronologie de Louis Pasteur

1848

Nommé professeur de physique au lycée de Dijon puis professeur suppléant de chimie à la faculté des sciences de Strasbourg.
Recherches sur le dimorphisme.
Communication historique sur le dédoublement du paratartrate de soude et d’ammoniaque.

Chronologie de Louis Pasteur

1849

Mariage de Louis Pasteur avec Mlle Marie Laurent, fille du recteur de l’université de Strasbourg.
Recherches sur les propriétés spécifiques des deux acides qui composent l’acide racémique.

En attente d'une image

1850

Naissance de sa fille Jeanne (elle meurt en 1859).

Jean Baptiste, fils de Louis Pasteur

1851

Naissance de son fils Jean-Baptiste.
Mémoire de Louis Pasteur sur les acides aspartique et malique.

Chronologie de Louis Pasteur

1852

Nouvelles recherches sur les relations qui peuvent exister entre les formes cristallines, la composition chimique et le sens de la polarisation rotatoire.

Cécile, fille de Louis Pasteur

1853

Naissance de sa fille Cécile
(elle meurt en 1866). 
Louis Pasteur est nommé chevalier de l’ordre impérial de la Légion d’honneur.
Il reçoit le prix de la Société de Pharmacie de Paris pour la synthèse de l’acide racémique.
Note sur la découverte de la transformation de l’acide tartrique en acide racémique.
Découverte de l’acide tartrique inactif.

En attente d'une image

1854

Louis Pasteur est nommé doyen de la faculté des sciences à Lille.

Chronologie de Louis Pasteur

1855

Début des études sur la fermentation.
Présentation à Lille d’un mémoire sur l’alcool amylique.

Chronologie de Louis Pasteur

1856

Début des recherches sur la fermentation alcoolique.

Louis Pasteur

1857

Nommé administrateur de l’École normale supérieure et directeur des études scientifiques de cette école.
Mémoire sur la fermentation lactique.
Mémoire sur la fermentation alcoolique.

Marie Louise fille de Louis Pasteur

1858

Naissance de sa fille Marie-Louise.
Installation de son laboratoire dans les combles de l’École normale supérieure à Paris, rue d’Ulm.
Début de ses recherches sur les générations dites "spontanées".

Chronologie de Louis Pasteur

1859

Prix de physiologie expérimentale de l’Académie des sciences pour ses travaux sur les fermentations.

1860

Prélèvements d’air à Arbois pour l’étude du problème des générations dites "spontanées".
Examen de la doctrine des générations dites "spontanées".

Chronologie de Louis Pasteur

1861

Reçoit le prix Jecker de l’Académie des sciences pour ses recherches sur les fermentations. Publication dans le bulletin de la Société chimique de Paris de l’ensemble de ses résultats sur la question du vinaigre.

Chronologie de Louis Pasteur

1862

Élection à l’Académie des sciences (section minéralogie).
Études sur le rôle des mycodermes dans la fermentation acétique.
Reçoit le prix Alhumbert pour ses recherches sur la génération spontanée.

Chronologie de Louis Pasteur

1863

Naissance de sa fille Camille (elle meurt en 1865).
Napoléon III demande à Louis Pasteur d’étudier les maladies des vins.
Études sur les vins, de I’influence de l’oxygène de l’air sur la vinification.
Nommé professeur de géologie, physique et chimie appliquées, à l’École des Beaux-Arts.

Chronologie de Louis Pasteur

1865


Dépose un brevet pour l’invention d’un procédé de conservation et d’amélioration des vins par chauffage modéré à l’abri de l’air : la pasteurisation.
Études des maladies des vers à soie.

Chronologie de Louis Pasteur

1866

Publication d’Études sur le vin.
Publication d’un essai sur l’œuvre scientifique de Claude Bernard (Portrait de Claude Bernard).

Chronologie de Louis Pasteur

1867

Création d’un laboratoire de chimie physiologique à l’École normale supérieure.
Nommé professeur de chimie organique à la Sorbonne.
Reçoit le Grand Prix de l’Exposition universelle pour ses études sur le vin.
Démission de ses fonctions administratives à l’École normale supérieure.

1868

Diplôme de docteur Honoris Causa de l’université de Bonn.
Est nommé commandeur de la Légion d’honneur.
Publication des études sur le vinaigre.
Pasteur est atteint d’une hémiplégie gauche.

Chronologie de Louis Pasteur

1870

Publication des études sur les maladies des vers à soie.

Chronologie de Louis Pasteur

1871

Recherches sur de nouveaux procédés de fabrication et de conservation de la bière.

Chronologie de Louis Pasteur

1873

Élu membre de l’Académie de médecine.

1876

Publication de Etudes sur la bière.

Chronologie de Louis Pasteur

1877

Note sur l’altération de l’urine.
Études sur la maladie du charbon.
Études sur la septicémie.

Chronologie de Louis Pasteur

1878

Nommé grand officier de la Légion d’honneur.
Publication du mémoire La théorie des germes et ses applications à la médecine et à la chirurgie.
Met au point le vaccin contre le choléra des poules à l’aide d’un microbe atténué.
Recherches sur la gangrène, la septicémie et la fièvre puerpérale.

Chronologie de Louis Pasteur

1879

Note sur la peste.
Découverte de l’immunisation au moyen de cultures atténuées.
Mariage de sa fille Marie-Louise avec René Vallery-Radot (portrait).

Chronologie de Louis Pasteur

1880

Nommé membre de la Société centrale de médecine vétérinaire.
Communication sur les maladies virulentes (Louis Pasteur expose pour la première fois le principe des virus-vaccins).
Début des recherches sur la rage.

Chronologie de Louis Pasteur

1881

Nommé grand-croix de la Légion d’honneur.
Met au point le vaccin contre la maladie du charbon.
Travaux sur la fièvre jaune près de Bordeaux.
Élu membre de l’Académie française.

1882

Note sur la péripneumonie contagieuse des bêtes à cornes.
Études du rouget des porcs.

Chronologie de Louis Pasteur

1883

Met au point avec Louis Thuillier (portrait) le vaccin contre le rouget du porc.

Chronologie de Louis Pasteur

1884

Nouvelles communications sur la rage.
Communication sur les microbes pathogènes et les virus-vaccins au Congrès de Copenhague.
Louis Pasteur expose le principe général des vaccinations contre les maladies virulentes.

Chronologie de Louis Pasteur

1885

Première vaccination antirabique chez l’homme.

Chronologie de Louis Pasteur

1887

Élu secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences.
Victime d’une seconde attaque d’hémiplégie.

Chronologie de Louis Pasteur

1888

Inauguration de l’Institut Pasteur, le 14 novembre.

Chronologie de Louis Pasteur

1892

Jubilé à la Sorbonne, le 27 décembre.

Chronologie de Louis Pasteur

1895

Mort de Louis Pasteur à Villeneuve-l’Étang, le 28 septembre. (Dernière photographie de Louis Pasteur, prise en 1895)

"Ayez le culte de l'esprit critique. Réduit à lui seul, il n'est ni éveilleur d'idée, ni un stimulant de grandes choses. Sans lui tout est caduc."

 

 

L'oeuvre de Louis Pasteur

Chaque découverte de Louis Pasteur dévoile un champ d’investigations nouveau, propice à d’autres avancées.

Ainsi, trois grandes périodes se dessinent dans l’œuvre du savant : la chimie et l’observation des cristaux le conduisent à l’étude des fermentations.

Celles-ci l’amènent à réfuter définitivement la théorie de la génération spontanée, une découverte-clé qui lui ouvrira les portes de la microbiologie et de la vaccination.

Louis Pasteur dans son laboratoire de l'Ecole Normale Supérieure à Paris - Institut Pasteur

Première époque : 1847 - 1862

1847

Travaux sur la dissymétrie moléculaire

En 1847, Louis Pasteur, jeune chimiste tout juste sorti de l’Ecole normale supérieure, cherche à comprendre pourquoi deux substances chimiques apparemment identiques ont un effet différent sur la lumière polarisée ?

Voir toutes les découvertes

Deuxième époque : 1862 - 1877

1865

Dépôt du brevet de la pasteurisation

Les travaux de Louis Pasteur lui ouvre de nouvelles perspectives : d’où viennent les agents de la fermentation ? Naissent-ils de germes semblables à eux ou apparaissent-ils « spontanément » comme le suppose la théorie de la génération spontanée ?

VOIR TOUTES LES DÉCOUVERTES

Troisième époque : 1877 - 1887

1885

PREMIÈRE VACCINATION ANTIRABIQUE CHEZ L’HOMME

De 55 à 65 ans, Louis Pasteur va mettre la microbiologie au service de la médecine et de la chirurgie. Si les maladies sont dues à des micro-organismes, il faut les identifier et trouver le moyen de les contrer. La rage en sera le plus bel exemple.

Voir toutes les découvertes

 

1888

INAUGURATION DE L’INSTITUT PASTEUR

Si l’Institut Pasteur porte le nom de son illustre fondateur et doit beaucoup au génie scientifique de ce dernier, son histoire est faite de la vie et des découvertes de bien d’autres chercheurs. Autant d’hommes et de femmes, habités par l’esprit humaniste de Louis Pasteur, autant d’avancées scientifiques au service de la santé humaine.

L’Institut Pasteur est une fondation privée, à but non lucratif, reconnue d’utilité publique, telle que l’a voulu son fondateur, Louis Pasteur.

Fondé par décret du 4 juin 1887, l’Institut Pasteur est inauguré le 14 novembre 1888 grâce au succès d’une souscription internationale, pour permettre à Louis Pasteur d’étendre la vaccination contre la rage, de développer l’étude des maladies infectieuses et de transmettre les connaissances qui en étaient issues.

 

L’INSTITUT PASTEUR AU FIL DU TEMPS

Elèves du 1er cours de microbie technique en 1889 - Institut Pasteur
1889

Un an après l’inauguration de l’Institut Pasteur, Emile Roux ouvre le premier cours de microbiologie jamais dispensé dans le monde, intitulé "Cours de microbie technique". Des élèves de tous les pays d’Europe viennent suivre les enseignements théoriques et pratiques de cette nouvelle science.

Bâtiment de l'Institut Pasteur de Saïgon en 1930 - Institut Pasteur
1891

Le premier Institut Pasteur à l’étranger est créé en 1891 à Saigon par Albert Calmette. Il a pour mission d’appliquer la vaccination contre la rage et la variole en Indochine. 

Institut Pasteur de Madagascar - Institut Pasteur
1900

Inauguration de l'Institut Pasteur de Tananarive (Madagascar).

 

Edmond et Etienne Sergent vers 1927 - Institut Pasteur
1900

Une mission permanente de l’Institut Pasteur à Paris, dirigée par les frères Sergent, organise la lutte contre le paludisme en Algérie. De la fusion du centre antirabique et de cette mission naît l’Institut Pasteur d’Algérie. En 1960 l’Institut Pasteur d’Algérie lance le programme de lutte contre la tuberculose.

 

Institut Pasteur de Tunis - Institut Pasteur
1905

Inauguration de l'Institut Pasteur de Tunis.

 

Façade de l'Institut Pasteur de Saint-Pétersbourg en 1995 - Institut Pasteur
1923

Seize patients russes sont traités contre la rage en avril 1886 par Louis Pasteur et rentrent guéris en Russie. Adrien Loir, neveu de Pasteur, part à Saint-Pétersbourg pour organiser le premier centre antirabique à l’étranger.  Le centre antirabique Pasteur, associé à l’Institut Impérial de Médecine expérimentale devient en 1923, à l’occasion du centenaire de la naissance de Louis Pasteur, l’Institut Pasteur de Saint-Pétersbourg. Il sera intégré au Réseau International des Instituts Pasteur en 1993.

 

Jean Laigret (1893-1966) au laboratoire - Institut Pasteur
1932

Jean Laigret met au point le vaccin contre la fièvre jaune à l’Institut Pasteur de Dakar. Georges Girard et Jean Robin mettent au point un vaccin pour enrayer la peste à l’Institut Pasteur de Madagascar.

 

Institut Pasteur de la Guyane française en 1940 - Institut Pasteur
1940

A sa création, les principales contributions de l’Institut Pasteur de la Guyane Française reposent sur la mise au point de la thérapeutique de la lèpre, l’épidémiologie du paludisme et de la fièvre jaune.

 

Jardin et bâtiment de l'Institut Pasteur du Cambodge, 1960 - Institut Pasteur
1953

En août 1946 l’Institut Pasteur de Nha Trang (Vietnam) crée une annexe vétérinaire à Phnom Penh (Cambodge) pour la production du vaccin contre la peste bovine. L’Institut Pasteur de Phnom Penh est créé en décembre 1953, il prend le nom d’Institut Pasteur du Cambodge en 1958 et s’oriente vers la biologie et la pathologie chez l'homme.

 

Institut Pasteur de Nouvelle- Calédonie en 1995 - Institut Pasteur
1954

L’Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie est créé en 1954. Suite à une épidémie de dengue qui touche 40% de la population, une mission à Nouméa de l’Institut Pasteur permet l’identification du type viral et aboutit à la création d’une unité d’arbovirologie et d’entomologie en 1974.

 

Institut Pasteur de Bangui en 1963 - Institut Pasteur
1961

L’Institut Pasteur de Bangui, inauguré en 1961, est un établissement reconnu d’utilité publique par le Gouvernement Centrafricain qui se consacre essentiellement à l’étude des virus transmis par arthropodes ou arbovirus.

 

Institut Pasteur de Côte d'Ivoire en 1999 - Institut Pasteur
1972

L’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, inauguré le 27 juillet 1972, participe au développement des techniques de diagnostic rapide des arbovirus et entérovirus et à la surveillance des agents microbiens.

 

1989

En 1989 les instituts formalisent leur appartenance à cette communauté pasteurienne, ainsi que les droits et devoirs qui en découlent, en adhérant à la Déclaration Générale de Coopération Scientifique. Signée par chaque directeur, c’est la naissance du Réseau International des Instituts Pasteurs. Depuis cette date, et malgré la fermeture de certains instituts (changements majeurs de politiques locales), le nombre d’instituts n’a cessé de croître.

 

Centre de recherche Université de Hong-Kong-Pasteur - Institut Pasteur
2000

Le Centre de Recherche Pasteur - Université de Hong Kong, né en 1999 et inauguré en 2000, se consacre à la recherche sur les virus qui représentent des problèmes en santé publique dans la région : maladies infectieuses émergentes et résurgentes en Chine (SRAS, grippe, Sida, dengue, hépatite C).

 

Bâtiment "Lapeyssonnie" du CERMES - Niger - Institut Pasteur
2002

Le CERMES (Centre de Recherche Médicale et Sanitaire), qui rejoint le Réseau International en 2002 avec le nouveau statut d’institut associé, se consacre à la recherche sur les méningites bactériennes, le paludisme et le VIH/Sida.

 

Institut Scientifique de Santé Publique de Bruxelles - Institut Pasteur
2003

A Bruxelles, un institut fondé en 1901 par Jules Bordet, rejoint le Réseau International. En 2008, cet institut est absorbé au sein de la Direction des maladies transmissibles et infectieuses de l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISP), qui devient, dans son intégralité, membre correspondant du Réseau International des Instituts Pasteur.

 

Institut Pasteur de Montevideo - Uruguay - Institut Pasteur
2006

L’Institut Pasteur de Montevideo en Uruguay, fruit d’une coopération tripartite entre les gouvernements français et uruguayen et l’Institut Pasteur, intègre le Réseau International en juin.

 

Vue de l'Institut Pasteur du Laos, inauguré le lundi 23 janvier 2012 - Institut Pasteur
2012

L’Institut Pasteur du Laos est inauguré en janvier 2012 à Vientiane. C’est le 32ème institut du Réseau International des Instituts Pasteur. Ce nouveau centre de recherche contre les maladies infectieuses et parasitaires a pour ambition de participer à la réduction des risques de pandémie en Asie du Sud-est, une région particulièrement touchée par ces fléaux.

 

Pose de la 1ère pierre de l'Institut Pasteur de Guinée - Institut Pasteur
2016

Le Président de la République de Guinée, son Excellence Monsieur le Professeur Alpha Condé, a posé le 11 novembre à Conakry, la première pierre de l'Institut Pasteur de Guinée en présence de Monsieur Jean-Marc Ayrault, Ministre français des Affaires étrangères et du Développement international. Décidée en 2014 en réaction à la crise Ebola, la création de l’Institut Pasteur de Guinée émane de la volonté conjointe des Présidents des Républiques française et guinéenne de lutter durablement contre les épidémies émergentes. Cette volonté s’est concrétisée en septembre 2015 par la signature d’un protocole d’accord entre la République de Guinée et l’Institut Pasteur.

 

Les grandes découvertes

Louis Pasteur par Edelfelt, détail, 1886 - Institut Pasteur

1885

Mise au point du vaccin contre la rage par Louis Pasteur.

Travaux sur la phagocytose d'Elie Metchnikoff - Institut Pasteur

1889

Travaux sur l’inflammation et l’immunité par Elie Metchnikoff.

Cristaux de la toxine diphtérique - Institut Pasteur

1894

 Mise au point du traitement de la diphtérie par la sérothérapie, par Emile Roux, Louis Martin et Auguste Chaillou.

 

 

La peste bubonique à Hong-Kong par le Dr Yersin - Institut Pasteur

1894

Identification du bacille de la peste par Alexandre Yersin, Yersinia pestis.

Jules Bordet en 1898 - Institut Pasteur

1896

Élucidation de mécanismes de fonctionnement du système immunitaire notamment l’implication des anticorps et le mécanisme d’action du complément par Jules Bordet.

Puce, vecteur de l'agent de la peste. Dessin de Paul Louis Simond - Institut Pasteur

1898

Identification du rôle de la puce dans la transmission de la peste par Paul-Louis Simond.

Félix d'Herelle (1873-1949) dans son laboratoire vers 1936 - Institut Pasteur

1917

Découverte du bactériophage par Félix d’Hérelle. Le bactériophage est un virus ne se multipliant qu’à l’intérieur de bactéries.

Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose - Institut Pasteur

1921

Mise au point du BCG, le vaccin contre la tuberculose, par Albert Calmette et Camille Guérin.

André Lwoff (1902-1994) dans les années 1960 - Institut Pasteur

1932

Découverte des mécanismes d’action des facteurs de croissance par André Lwoff.

Virus de la fièvre jaune - Institut Pasteur

1932

Mise au point d’un vaccin contre la fièvre jaune par Jean Laigret.

Travaux de Jacques Trefouël sur les sulfamides - Institut Pasteur

1901

Découverte de l’action anti-infectieuse des sulfamides par Jacques et Thérèse Tréfouël, Federico Nitti.

Louis Pasteur par Edelfelt, détail, 1886 - Institut Pasteur

1937

Découvertes sur les antihistaminiques et les curarisants de synthèse par Daniel Bovet.

Poliovirus, agent de la poliomyélite. Image colorisée - Institut Pasteur

1954

Mise au point d’un vaccin contre la poliomyélite par Pierre Lépine.

Schéma général d'un opéron. Archives Jacques Monod - Institut Pasteur

1960

Biosynthèse des protéines. Travaux sur les processus de régulation de la biosynthèse ou de l’activité des enzymes, sur les mécanismes de la biosynthèse des protéines par Jacques Monod et François Jacob.

Récepteurs d'acétylcholine isolés et purifiés en 1970 par Jean-Pierre Changeux - Institut Pasteur

1970

 Isolement du premier récepteur à un neurotransmetteur, le récepteur de l’acétylcholine, par Jean-Pierre Changeux. L’acétylcholine est un messager chimique qui assure la transmission du signal nerveux entre cellules nerveuses dans le cerveau et entre cellule nerveuse et fibre musculaire.

Lymphocyte T infecté par le Virus LAV (futur VIH) - Institut Pasteur

1983

Découverte des virus du sida, VIH1 puis VIH2 par Luc Montagnier, Jean-Claude Chermann, Françoise Barré-Sinoussi.

Virus de l'hépatite B - Institut Pasteur

1985

Mise au point du vaccin contre l’hépatite B par P. Tiollais. Le vaccin contre l’hépatite B est le premier vaccin humain obtenu par génie génétique à partir de cellules animales.

Helicobacter pylori - Institut Pasteur

1991

Mise au point d’un test de détection rapide de la bactérie Helicobacter pylori par Agnès Labigne. La bactérie Helicobacter pylori est responsable d’ulcères et de cancers gastriques.

Louis Pasteur par Edelfelt, détail, 1886 - Institut Pasteur

1995

Identification de gènes responsables de surdités par Christine Petit.

1996

Séquence complète du génome de la levure Saccharomyces cerevisiae par Bernard Dujon.

Louis Pasteur par Edelfelt, détail, 1886 - Institut Pasteur

1997

 Découverte d’un gène de la dépendance à la nicotine par Jean-Pierre Changeux.

Papillomavirus - Institut Pasteur

1998

Première localisation chez l’homme d’un gène de prédisposition aux papillomavirus par Gérard Orth. Étude d’un lien éventuel avec le psoriasis.

Virus chikungunya à la surface d'une cellule infectée - Institut Pasteur

2006

Identification de l'origine de l'épidémie de Chikungunya dans l'Océan indien à partir du séquençage des génomes de souches du virus.

Louis Pasteur par Edelfelt, détail, 1886 - Institut Pasteur

2007

Explication du mécanisme par lequel le système immunitaire des "contrôleurs du VIH" séropositifs ne développant pas la maladie, réussit à maîtriser le virus du sida. Gianfranco Pancino et coll.

Néo-neurones dans un cerveau adulte - Institut Pasteur

2008

Une nouvelle source de neurones est identifiée dans le cerveau adulte. Alonso et coll.

Myotube obtenu in vitro à partir de tissu musculaire humain - Institut Pasteur

2010

Le lieu de naissance des cellules souches hématopoïétiques(à l'origine de toutes les cellules sanguines et immunitaires de l'organisme) est identifié par Karima Kissa & Philippe Herbomel. Elles se forment  partir des cellules de la paroi de l’aorte de l’embryon.

Un ganglion lymphatique en développement dans un foetus - Institut Pasteur

2011

Les foetus développent spontanément, « par avance », un système de défense immunitaire. Sawa et coll.

Myotube obtenu in vitro à partir de tissu musculaire humain - Institut Pasteur

2012

Les cellules souches du muscle survivent 7 jours post-mortem. Cette découverte laisse envisager une nouvelle source et surtout de nouveaux moyens de conservation des cellules souches à usage thérapeutique pour un certains nombres de pathologies.

Louis Pasteur par Edelfelt, détail, 1886 - Institut Pasteur

2013

Sida : 14 patients adultes contrôlent leur infection VIH plus de sept ans après l’arrêt de leur traitement. Sáez-Cirión et coll.

Virus Ebola vu en microscopie électronique à transmission - Institut Pasteur

2014

Identification d'une nouvelle variante du virus Ebola en Guinée.

Louis Pasteur par Edelfelt, détail, 1886 - Institut Pasteur

2015

1er cas de rémission prolongée depuis 12 ans chez une enfant infectée par le VIH. Sáez-Cirión et coll.

Louis Pasteur par Edelfelt, détail, 1886 - Institut Pasteur

2016

Publication de la première séquence génétique complète du virus Zika circulant en Amérique 

Retour en haut