Fièvres hémorragiques virales

Activités du CNR des Fièvres Hémorragiques Virales

  1. Fièvres hémorragiques virales
  2. Activités du CNR des Fièvres Hémorragiques Virales

Avant tout envoi, consulter la rubrique " Envoyer un échantillon/une souche"

Toute demande au CNR n’est prise en compte que si elle est accompagnée des renseignements notamment cliniques, à mentionner sur la feuille de demande (PDF - 1,4 Mo) d'analyse fournie par le CNR et devant accompagner l’échantillon.

ANALYSES

Biologie moléculaire (RT-PCR) sur les virus : Ebola, Marburg, Lassa, CCHF, Nipah, Hendra, Junin, Machupo, Arénavirus du nouveau monde
Sérologie (recherche d'IgG et IgM) sur les virus : Ebola, Marburg, Lassa, CCHF, Nipah, Hendra

EXPERTISES

- Séroneutralisations sur les virus Ebola, Marburg, Lassa, CCHF, Nipah, Hendra
- Séquençage de viralux
- Isolement de virus
En France métropolitaine, le CNR contribue au diagnostic des fièvres hémorragiques virales (FHV) pour lesquelles il n’existe pas de kit de diagnostic commercialisé (à l'exception du kit Altona permettant le diagnostic moléculaire des filovirus Ebola et Marburg) et où un laboratoire de haute sécurité de niveau de sécurité biologique (NSB) 3 ou 4 est requis.

Techniques utilisées :
-Identification virale: Mise en évidence et caractérisation du génome par amplification génique (RT-PCR qualitative et/ou temps réel) et séquençage, détection d’antigène viral et isolement viral sur cultures cellulaires.
-Sérologie: Détection des anticorps IgM et IgG par ELISA, séroneutralisation.

SURVEILLANCE

Les virus responsables de FHV qui sont dans le domaine de compétence du CNR FHV ne circulent pas en France métropolitaine, ni d'ailleurs dans une large mesure dans les territoires et département d'outre-mer. Ces maladies peuvent donc être considérées comme des viroses d’importation. Une des principales missions du CNR FHV est donc de réaliser la surveillance épidémiologique de ces infections, afin d'être capable d'alerter et de répondre rapidement et efficacement en présence d'un ou plusieurs patients atteints par l'un de ces virus.
De plus, le CNR FHV participe à la surveillance de ces maladies virales émergentes à l’échelon européen et international. Pour mener à bien cette tâche, le CNR FHV participe à de nombreux réseaux et développe des collaborations avec des équipes internationales (voir paragraphe (Collaborations et réseaux).

COLLECTION DE SOUCHES

Le CNR a constitué et entretient une souchothèque représentant de nombreuses espèces virales de différentes familles (Nairovirus, Arenavirus, Filovirus, Flavivirus, Henipavirus)

FORMATION

- Maintien et diffusion de matériel biologique de référence
- Mise au point, évaluation et diffusion de techniques de diagnostic
- Enseignements
- Formation de stagiaires étrangers (Europe, Afrique, Asie)

COLLABORATIONS ET RÉSEAUX

Le CNR FHV participe à de nombreux réseaux de surveillance européens et internationaux:
Global Alert and Response (GAR, ex GOARN). Le laboratoire P4 appartient à ce réseau piloté par l’OMS, et sont donc susceptibles d’être mobilisés sur le terrain en cas d’épidémie. Ce réseau met en commun des moyens humains et techniques pour identifier le pathogène en cause, confirmer le diagnostic, et trouver les réponses rapides et adéquates face aux épidémies internationales.
European Network of Imported Viral Diseases (ENIVD, DG Sanco – ECDC, Stockholm). Ce réseau regroupe des laboratoires spécialisés de 27 pays européens. Les objectifs de ce réseau sont de surveiller l’introduction et la circulation de ces virus en Europe, de définir les conduites à tenir en cas d’importation de ces virus, d’échanger réactifs et matériel biologique et de standardiser les techniques de diagnostic. L’UBIVE et le Laboratoire P4 sont membres de l'ENIVD. Ce réseau vise à faciliter le diagnostic des maladies émergentes en Europe.
Quality Assurance Exercises and Networking on the Detection of Highly Infectious Pathogens(QUANDHIP). Le CNR FHV participe à ce réseau par l'intermédiaire du Laboratoire P4. En effet, ce consortium composé de 38 laboratoires issus de 23 pays européens a pour but la standardisation des techniques de diagnostic concernant les pathogènes hautement infectieux. Des exercices de contrôle qualité sont notamment organisés régulièrement au niveau européen.

- Réseau national des laboratoires BIOTOX-PIRATOX. Le CNR est impliqué dans ce réseau par l'intermédiaire du Dr Delphine PANNETIER, qui est membre de son Conseil Scientifique.
Réseau International des Instituts Pasteur. Le CNR FHV est membre actif du Réseau International des Instituts Pasteur et Instituts Associés. A ce titre, il effectue en collaboration avec ces Instituts des investigations de terrains, comme notamment l’étude épidémiologique du virus Nipah en Asie du Sud-Est (Cambodge, Vietnam). De plus, le CNR FHV apporte son expertise et peut fournir des réactifs nécessaires au diagnostic afin que les équipes des Instituts outre-mer puissent réaliser la surveillance de ces infections.
Enfin, via la coordination du réseau européen ERINHA, le laboratoire P4 développe également de fortes interactions avec les structures en charge de la santé publique au niveau européen (ECDC) ou mondial (OMS).

Retour en haut