Le legs

Par un legs, vous avez la possibilité de transmettre la totalité, une partie de vos biens ou un objet en particulier à l’Institut Pasteur. Pour être prise en compte, votre volonté de léguer doit faire l’objet d’un testament en bonne et due forme.

|

L’Institut Pasteur est une fondation reconnue d’utilité publique et est, à ce titre, habilité à recevoir des legs exonérés de droits de succession.

le legs

POUR FAIRE UN LEGS :

Il vous faut rédiger un testament qui devra ensuite être remis à un notaire.

POUR FAIRE UN TESTAMENT :

Vous pouvez soit le rédiger vous-même (il s’agit du testament olographe) (Lien vers le lexique ancré sur le mot « testament olographe»), soit le faire devant notaire (il s’agit alors du testament authentique) (Lien vers le lexique ancré sur le mot « testament authentique »).

LE LEGS PEUT PORTER :

  • sur la totalité de vos biens : il s’agit du legs universel qui est la disposition testamentaire par laquelle vous donnez, à une ou plusieurs personnes, l’universalité des biens que vous laisserez à votre décès. Ce choix n’est envisageable que si vous n’avez pas d’héritier réservataire.
  • sur une partie de vos biens : il s’agit du legs à titre universel par lequel vous léguez une quote-part (30%, la moitié...) des biens dont la loi vous permet de disposer.
  • sur un ou plusieurs biens ou objets précis, une somme d’argent : c’est ce qu’on appelle le legs particulier.

Le legs ne produit ses effets qu’après le décès. Consultez notre lexique

 

 

Retour en haut