Mise en place d'une plate-forme commune de dépôt de documents scientifiques

L'ensemble des Universités et des Grandes Ecoles par l'intermédiaire de leurs Conférences, et 8 organismes de recherche, le CEMAGREF, le CIRAD, le CNRS, l'INRA, l'INRIA, l'Inserm, l'Institut Pasteur et l'IRD, viennent de signer en 2006 un protocole pour la mise en place d'une plate-forme commune de dépôt de documents scientifiques. Cela constitue un engagement sans précédent de la part d'institutions nationales pour favoriser l'accès à l'information scientifique.

 

 

Communiqué de presse
Paris, le 9 octobre 2006

 

 

La recherche publique française s'organise

Une plate-forme commune pour cette initiative d’envergure

Parallèlement au circuit traditionnel des revues scientifiques, l’internet a vu se développer un mode direct de communication entre les chercheurs. Les institutions françaises, soucieuses de disposer de ce moyen de diffusion et de valorisation de la production scientifique de leurs chercheurs et enseignants chercheurs, ont choisi de se doter d’une plate-forme commune de dépôt de la production scientifique. Cet instrument, en lien avec les autres dépôts d’archives ouvertes développés dans le monde entier est choisi pour satisfaire aux critères de la communication scientifique directe (open access). Il est construit à partir de HAL, outil logiciel développé au Centre de Communication Scientifique Directe (CCSD) du CNRS

Inscrite dans un mouvement mondial

Créé en 1991 par des physiciens, le système « ArXiv » en garantissant la préservation des documents et en assurant leur diffusion en accès libre dans la sphère internationale a progressivement convaincu de nombreux chercheurs et institutions à travers le monde. Depuis quelques années, les déclarations et les actions en faveur des Archives Ouvertes se sont multipliées. Le 22 octobre 2003, de grands organismes européens de recherche ont signé la déclaration de Berlin en faveur « du libre accès à la connaissance ». En 2005, le CERN s’est engagé dans ce mouvement, estimant que « le libre accès à la connaissance scientifique est aujourd’hui l’objectif d’une fraction croissante de la communauté scientifique mondiale.». La même année, l’Académie des Sciences a apporté son soutien « aux techniques électroniques modernes de Communication Scientifique Directe. ».

Au service d’une science ouverte sur le monde

L’importance de la circulation des savoirs pour la société n’est pas un phénomène nouveau, il suffit de rappeler le lien entre la tradition séculaire des échanges épistolaires individuels entre « savants » du monde entier et l’essor de la science moderne. L’ouverture de ces archives institutionnelles, dans l’esprit du mouvement du Libre Accès tel que défini dans la Déclaration de Berlin, permet d’accroître considérablement l’accessibilité des travaux des chercheurs en les rendant consultables gratuitement, notamment via de grands portails thématiques internationaux. Elle constitue également un élément majeur pour favoriser l’accès à l’information scientifique pour les chercheurs dans les pays du Sud.

« Is adipose tissue a place for Mycobacterium tuberculosis persistence?» PLoS One, 20 décembre 2006
Olivier Neyrolles (1,2), Rogelio Hernández-Pando (3) France Pietri-Rouxel (4), Paul Fornès (5), Ludovic Tailleux (1), Jorge Alberto Barrios Payán (3), Elisabeth Pivert (1), Yann Bordat (1), Diane Aguilar (3), Marie-Christine Prévost (6), Caroline Petit (4) & Brigitte Gicquel (1).

1. Unité de Génétique Mycobactérienne, Institut Pasteur, Paris
2. CNRS, URA 2172, Institut Pasteur, Paris
3. Département de Pathologie, Instituto Nacional de Ciencias Medicas y Nutricion, Tlaplan, Mexico
4. Département des Maladies Infectieuses, Institut Cochin, Paris
5. Département d’Anatomo-pathologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, AP-HP, Paris
6. Laboratoire de Microscopie Electronique, Institut Pasteur, Paris

Contact presse

Académie des sciences : Délégation à l’Information Scientifique et à la Communication :
Dominique Meyer, déléguée
Françoise Vitali-Jacob, chargée des relations avec la presse
Tél : 01 44 41 44 60
Fax : 01 44 41 45 50
Courriel : presse@academie-sciences.fr

Informations scientifiques :

Franck Laloë, Laboratoire Kastler Brossel, ENS, 24 rue Lhomond, 75005 Paris
Courriel : laloe@lkb.ens.fr