Bactéries

A l’Institut Pasteur, 34 équipes de sept départements s’attaquent au défi de la résistance aux antibiotiques. Par leur approche pluridisciplinaire, elles cherchent à caractériser et prévenir l’émergence et la dissémination de gènes de résistance et de bactéries résistantes, ainsi qu’à développer de nouveaux médicaments et des stratégies alternatives de lutte contre les infections bactériennes.

|

Charles Baroud - Microfluidique physique et bioingénierie

Les chercheurs de ce groupe utilisent l’imagerie et des outils microfluidiques pour étudier l’émergence de la résistance aux antibiotiques à l’échelle de la cellule.

Accéder au site de l'unité

Frédéric Barras - Adaptation au stress et métabolisme chez les entérobactéries

Ce laboratoire s’attache à décrypter les mécanismes moléculaires, métaboliques et physiologiques de l’activité antibiotique et de la résistance phénotypique.

Accéder au site de l'unité

Grégory Batt - InBio : méthodes expérimentales et computationnelles pour la modélisation des processus cellulaires

Cette unité développe des modèles de caractérisation de la résistance individuelle et collective aux béta-lactamines, ainsi que des algorithmes et des plateformes expérimentales pour leur étalonnage automatisé.

Accéder au site de l'unité

Christophe Beloin - Génétique des biofilms

Cette unité cherche à comprendre les mécanismes moléculaires à l’origine de la tolérance extrême des biofilms aux antibiotiques, ainsi que le lien entre cette tolérance et l’évolution de la résistance afin d’identifier de nouvelles stratégies de lutte contre les infections associées aux biofilms et de limiter l’apparition de résistances aux antibiotiques.

Accéder au site de l'unité

David Bikard - Biologie de synthèse

Ce groupe développe des outils CRISPR d’étude et de lutte contre les bactéries résistantes aux antibiotiques.

Accéder au site de l'unité

Sylvain Brisse - Biodiversité et épidémiologie des bactéries pathogènes

Les chercheurs de ce laboratoire utilisent la génomique et la bioinformatique pour élucider la dissémination de souches multirésistantes à travers le monde. Ils fournissent à la communauté des nomenclatures unifiées de taxonomie génomique permettant une communication internationale sur les sous-types de souches et leur suivi dans le temps, sur le plan géographique et selon le domaine de travail.

Accéder au site de l'unité

Carmen Buchrieser - Biologie des bactéries intracellulaires

Cette unité utilise Legionella pneumophila comme modèle pour étudier l’évolution des réponses immunologiques, de la signalisation métabolique, des flux métaboliques et de l’architecture subcellulaire des cellules hôtes au cours d’une infection par des pathogènes intracellulaires. Ces connaissances permettront de développer des médicaments immuno-métaboliques contre l’infection en ciblant les mécanimes de l’hôte plutôt que du pathogène.

Accéder au site de l'unité

Nienke Buddelmeijer - Biologie et génétique de la paroi bactérienne

Modification des lipoprotéines des bactéries : une nouvelle cible pour les antibiotiques.

Accéder au site de l'unité

Dominique Clermont - Centres de ressources biologiques

La recherche de métabolites pouvant servir de nouveaux agents antimicrobiens et l’étude de l’historique et de l’évolution de la résistance chez les pathogènes ESKAPE (Enterococcus faecium, Staphylococcus aureus, Klebsiella pneumoniae, Acinetobacter baumanii, Pseudomonas aeruginosa) étendent la portée bactérienne des nouvelles solutions de lutte contre la résistance aux antimicrobiens.

Accéder au site de l'unité

Laurent Debarbieux - Biologie moléculaire du gène chez les extrêmophiles

Ce groupe s’appuie sur des modèles animaux pour élucider les mécanismes favorisant l’efficacité des bactériophages dans le traitement des infections causées par les bactéries résistantes aux antibiotiques.

Accéder au site de l'unité

Caroline Demangel - Immunobiologie de l’infection

Cette unité s’attache à déterminer si les lipides dérivés de l’hôte peuvent faire office d’antibiotiques naturels et être considérés comme des effecteurs du système immunitaire inné.

Accéder au site de l'unité

Hilde De Reuse - Pathogenèse de Helicobacter

Cette unité s’attache à comprendre le mode d’action des médicaments existants et à étudier de nouvelles cibles et molécules afin de combattre les infections par Helicobacter pylori, une bactérie pathogène prioritaire fréquemment résistant à plusieurs antibiotiques et responsable de 800 000 décès chaque année dans le monde.

Accéder au site de l'unité

Guillaume Dumenil - Pathogenèse des infections vasculaires

Une stratégie anti-virulence reposant sur l’inhibition des pili de type IV se révèle efficace sur plusieurs bactéries, dont certaines sont résistantes aux antibiotiques, comme Neisseria gonorrhoeae.

Accéder au site de l'unité

Bruno Dupuy - Pathogenèse des bactéries anaérobies

Développement de nouvelles stratégies thérapeutiques potentielles contre Clostridium difficile.

Accéder au site de l'unité

Olivier Dussurget - Yersinia

Conception et synthèse d’inhibiteurs de NAD kinase comme nouveaux agents antibactériens.

Accéder au site de l'unité

Jost Enninga - Dynamique des interactions hôte-pathogène

Adoptant une approche de recherche interdisciplinaire, cette unité étudie le mode de subversion des cellules hôtes par les pathogènes bactériens pour atteindre des niches intracellulaires et donc échapper aux antimicrobiens et à la réponse immunitaire de l’hôte.

Accéder au site de l'unité

Jean-Marc Ghigo - Génétique des biofilms

Identification de fonctions favorisant l’augmentation et la diminution des biofilms bactériens tolérants aux antibiotiques.

See thge website

Philippe Glaser - Écologie et évolution de la résistance aux antibiotiques

Cette unité s’attaque à une menace majeure en matière de résistance aux antibiotiques : la dissémination mondiale de lignées multirésistantes et de gènes de résistance aux antibiotiques. Ses chercheurs s’intéressent aux entérobactéries productrices de carbapénémases, considérées par l’OMS comme des agents pathogènes de priorité « critique » pour le développement de nouveaux antibiotiques.

See thge website

Ivo Gomperts Boneca - Biologie et génétique de la paroi bactérienne

Développement de nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant l’assemblage de la paroi bactérienne.

Accéder au site de l'unité

Simonetta Gribaldo - Biologie évolutive de la cellule microbienne

L’étude des processus cellulaires fondamentaux des bactéries et des archées permet aux chercheurs de découvrir de nouvelles cibles pour les agents antimicrobiens.

Accéder au site de l'unité

Didier Guillemot - Biostatistique, biomathématique, pharmacoépidémiologie et maladies infectieuses

Cette équipe cherche à décrypter les liens de causalité dynamiques entre contacts humains, les capacités de transmission intrinsèque des bactéries pour la vectorisation des gènes résistants, les facteurs de perturbation du microbiote humain et environnemental, et le fardeau de la résistance aux antibiotiques.

Accéder au site de l'unité

Mélanie Hamon - Chromatine et infection

Les travaux de cette unité portent principalement sur les interactions bactéries-hôte afin de cibler les mécanismes de l’hôte essentiels à la croissance bactérienne et de trouver des alternatives aux antibiotiques actuels qui ont une action directe sur les bactéries.

Accéder au site de l'unité

Molly Ingersoll - Inflammation et immunité des muqueuses

Ce groupe développe des approches thérapeutiques immunomodulatrices non antibiotiques de lutte contre les infections urinaires multirésistantes.

Accéder au site de l'unité

Daniel Ladant - Biochimie des interactions macromoléculaires

Cette unité a développé et exploite une technique innovante de criblage in vivo, qui s’appuie sur un système double-hybride bactérien (BACTH) pour identifier les petites molécules capables de bloquer l’assemblage de la machinerie de division de la cellule bactérienne.

Accéder au site de l'unité

Marc Lecuit - Biologie des infections

Les chercheurs de ce groupe appliquent une approche interdisciplinaire pour comprendre la biologie de Listeria, son potentiel pathogène, sa vie saprophytique, ainsi que sa dynamique à l’intérieur et à l’extérieur de l’hôte.

Accéder au site de l'unité

Emmanuel Lemichez - Toxines bactériennes

Cette équipe travaille sur de nouvelles approches prometteuses de lutte contre les toxi-infections. Elle développe des composés chimiques agissant directement sur l’hôte. Ces composés chimiques confèrent alors aux cellules des propriétés de résistance aux pathogènes et stimulent des réponses immunitaires innées.

Accéder au site de l'unité

Giulia Manina - Individualité microbienne et infection

Amplificateurs thérapeutiques ciblant la variation phénotypique afin d’accélérer le traitement et prévenir la résistance.

Accéder au site de l'unité

Didier Mazel - Plasticité du génome bactérien

Cette équipe lutte contre la résistance aux antibiotiques sous deux angles : en élucidant la génétique de son développement et en proposant des stratégies antimicrobiennes alternatives.

Accéder au site de l'unité

Javier Pizarro-Cerda - Yersinia

Cette unité étudie de nouveaux composés contre les gènes bactériens essentiels, ainsi que des molécules bactéricides inédites ciblant les pathogènes à Gram-positif.

Accéder au site de l'unité

Eduardo Rocha - Génomique évolutive des microbes

Ce laboratoire exploite la bioinformatique, la génomique, la métagénomique et les approches expérimentales pour comprendre comment des éléments génétiques mobiles conduisent à l’adaptation des bactéries par transfert horizontal de gènes en particulier de gènes de résistance aux antibiotiques.

Accéder au site de l'unité

Brice Sperandio - Pathogénie microbienne moléculaire

Décrypter la régulation des mécanismes antimicrobiens innés humains pour développer des molécules immuno-stimulantes innovantes.

Accéder au site de l'unité

Lhousseine Touqui - Mucoviscidose et bronchopathies chroniques

Utilisation de peptides antimicrobiens (PAM) associés à des nanoparticules (NP) pour combattre les bactéries multi-résistantes.

Accéder au site de l'unité

Sven Van Teeffelen - Morphogenèse et croissance microbienne

Ce laboratoire étudie la capacité des cellules à protéger leur intégrité mécanique des dommages causés sur la paroi cellulaire par les antibiotiques et d’autres stress, en utilisant principalement la vidéomicroscopie à l’échelle de la cellule bactérienne unique.

Accéder au site de l'unité

François-Xavier Weill - Bactéries pathogènes entériques

Les chercheurs de cette unité s’appuient sur un fond historique unique d’isolats bactériens et une collaboration exclusive avec des laboratoires cliniques et des agences de sécurité alimentaires et vétérinaires au niveau national et international pour réaliser des études de génomique à grande échelle destinées à déterminer les structures de populations, les modèles phylogéographiques et l’évolution génétique de populations bactériennes entériques résistantes aux antibiotiques.

Accéder au site de l'unité

Télécharger la fiche descriptive de chaque équipe


Abonnez-vous à la newsletter

Retour en haut