Avertissement : CORONAVIRUS : le Centre médical de l’Institut Pasteur n’est pas habilité à réaliser des tests de diagnostic du coronavirus qui sévit actuellement. Les tests de diagnostic réalisés par le Centre national de référence Virus des infections respiratoires...

(dont la grippe) de l’Institut Pasteur sont effectués à la demande des centres hospitaliers de référence désignés par le ministère de la Santé et des solidarités.

Toute personne présentant une infection respiratoire aiguë (fièvre, toux, essoufflement) dans les 14 jours après être revenue d’un séjour en Chine doit faire le 15 qui décidera de la conduite à tenir. 

 

 

Coronavirus de Wuhan (SARS-Cov2)

|

9 janvier 2020 : découverte d’un nouveau coronavirus (SARS-Cov2). 

20 février 2020 :

  • 75 748 cas confirmés dans le monde par l'OMS dont 12 en France**.
  • 2 121 décès*​ en Chine et 8 hors de Chine dont 1 en France*.

Aidez-nous à faire avancer la recherche

Faites un don !

Mise à jour le 21 février 2020 à 11 h 00

Au 20 février 2020, selon l’OMS*, 75 748 cas ont été confirmés dans le monde pour le nouveau coronavirus SARS-Cov2, dont 74 675 en Chine. Mille-soixante-treize cas ont été rapportés hors de Chine dans 26 pays différents. A ce jour, on dénombre 2 121 décès en Chine et huit hors de Chine.

En France, le 15 février 2020, le ministère chargé de la santé faisait état de douze cas confirmés de COVID-19 en France**. Quatre patients sont guéris et sortis de l'hôpital, un patient est décédé.

Cause

Cette pneumonie est une maladie infectieuse causée par un virus appartenant à la famille des coronavirus, pour le moment identifié sous le nom de SARS-Cov2. Le réservoir de virus est probablement animal. Même si le SARS-Cov2 est très proche d’un virus détecté chez une chauve-souris, l’animal à l’origine de la transmission à l’homme n'a pas encore été identifié avec certitude.

Symptômes

D’après les éléments communiqués par les autorités chinoises pour les cas confirmés, les symptômes principaux sont la fièvre et des signes respiratoires de type, toux, sensation d'oppression et/ou douleur thoracique, avec parfois dyspnée (essoufflement). La durée de l'incubation semble être de l'ordre de 7 jours mais peut aller jusqu'à 14 jours. Dans les cas plus graves, qui semblent concerner à ce jour principalement des personnes vulnérables en raison de leur âge ou de comorbidités (maladies associées), le patient peut être atteint d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë, d’une insuffisance rénale aiguë, voire d’une défaillance multi viscérale pouvant entraîner le décès.

Transmission

La majorité des cas initialement décrits concernait des personnes ayant fréquenté un marché d’animaux vivants. L’hypothèse d’une zoonose (maladie transmise par les animaux) est donc privilégiée. Le risque de transmission interhumaine, initialement considéré comme nul ou faible est désormais établi en raison de la survenue de pneumonies dues à ce virus chez des personnels soignants chinois s'étant occupés des premiers patients malades et de l’extension de l’épidémie en Chine.

Comment se fait le diagnostic ?

La suspicion du diagnostic repose actuellement sur l’existence des signes d’infection respiratoire aiguë chez une personne exposée au virus au cours des 14 jours précédant l’apparition des symptômes.

Un test diagnostique spécifique, développé par le Centre national de référence des virus des infections respiratoires (dont la grippe) de l’Institut Pasteur afin de détecter ce nouveau virus sur des prélèvements d'origine respiratoire, est en cours de validation.

Prise en charge et traitement

Les patients potentiellement infectés par le SARS-Cov2 doivent être pris en charge dans l’un des établissements identifiés sur le territoire français pour la prise en charge des cas possibles et confirmés d'infections à MERS-CoV. Il n’y a actuellement pas de traitement spécifique vis-à-vis de ce type d’infection à coronavirus. Le traitement est donc symptomatique.

Toute personne présentant une infection respiratoire aiguë (fièvre, toux, essoufflement) dans les 14 jours après être revenue d’un séjour en Chine doit faire le 15 qui décidera de la conduite à tenir. ***

Besoin d'informations par téléphone sur le nouveau coronavirus ?

Un numéro vert répond aux questions des Français sur le nouveau coronavirus de 9h à 19h, sept jours sur sept : 0 800 130 000.

Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux, en cas de signes d’infections respiratoires dans les 14 jours suivant votre retour de Chine il faut contacter le 15.

Des questions en suspens

De nombreuses questions restent posées face à ce nouveau virus :

  • Quel est le réservoir animal ?
  • Comment s’est effectué le passage de l’animal à l’homme ?
  • Le virus peut-il persister dans l’environnement? Et le cas échant, pendant combien de temps ?
  • Quelle est la durée de l'incubation ?
  • Quelle est la période de contagiosité ?

Un effort de recherche international se poursuit, incluant l’Institut Pasteur à Paris et le Réseau International des Instituts Pasteur, pour répondre à ces questions.

A l’Institut Pasteur

Dans le cadre de sa mission de surveillance des virus grippaux et respiratoires sur le territoire français, l’Institut Pasteur a mobilisé ses équipes, via le Centre national de référence Virus des infections respiratoires (dont la grippe) et la Cellule d’intervention biologique d’urgence (Cibu), pour identifier et confirmer les suspicions d’infection respiratoires aiguës liées au nouveau coronavirus (SARS-Cov2). 

Le vendredi 24 janvier 2020 le Centre national de référence Virus des infections respiratoires (dont la grippe) a confirmé les trois premiers cas de patients touchés par le coronavirus SARS-Cov2 sur le territoire français. A partir de ces échantillons, les chercheurs ont pu démarrer le séquençage du génome viral et disposer de la séquence complète dès le mercredi 29 janvier permettant ainsi de la comparer avec la vingtaine d’autres séquences présentes dans le monde.
 
Pour en savoir plus sur le séquençage du génome complet du coronavirus de Wuhan, 2019-nCov.
 
Parallèlement, le CNR a poursuivi son travail sur les échantillons afin d’isoler rapidement le virus et le mettre à la disposition des chercheurs. La mise en culture cellulaire est une étape capitale pour permettre la poursuite des travaux de recherche.
 
Pour en savoir plus sur l’isolement de Coronavirus 2019-nCov par les chercheurs de l'Institut Pasteur.
 
Enfin, une Task Force a été mise en place à l’Institut Pasteur pour répondre à l’urgence de cette crise sanitaire. Ce groupe d’action et de recherche mobilise les experts de l’Institut Pasteur sur différents domaines de recherche :

  • La connaissance du virus et de sa pathogenèse ;
  • Le développement de nouveaux outils diagnostiques et la recherche d’anticorps pouvant avoir une application thérapeutique ;
  • Le développement de vaccins ;
  • L’épidémiologie et la modélisation pour mettre en place des stratégies de contrôle de l’épidémie.

 


* Pour suivre les évolutions de l'actualité sur le coronavirus de Wuhan, consulter le site de l'Organisation mondiale de la santé.

** Pour suivre l'évolution de l'actualité en France, consulter le site du Ministère des Solidarités et de la Santé.

*** Pour la conduite à tenir, consulter le site de Santé publique France.

Mis en place samedi 1er février, le numéro vert d'informations sur le coronavirus (0800 130 000)

Retour en haut