CIBU

Activités de la CIBU

  1. CIBU
  2. Activités de la CIBU

Avant tout envoi, consulter la rubrique « Envoyer un échantillon/un isolat »

Toute demande à la CIBU n’est prise en compte que si elle est accompagnée des renseignements notamment cliniques, à mentionner sur la fiche de renseignement (disponible en téléchargement en bas de cette page)  fournie par la CIBU (ou le cas échéant la fiche fournie par Santé Publique France dans certaines situations spécifiques) et devant accompagner l’échantillon.

Analyses

Les analyses de diagnostic en bactériologie et virologie réalisées sont indiquées ci-dessous (disponible en téléchargement en bas de cette page) 

Expertises 

Techniques utilisées

  • PCR en point final et (RT-)PCR quantitative en temps réel (appareils LightCycler 2.0, 480 et Nano, Roche).
  • Séquençage Sanger (appareil Applied 3730 XL) et de nouvelle génération (appareils IonTorrent PGM et Proton, Illumina HiSeq, MiSeq et NextSeq)
  • Culture sur milieux (bactéries) ou lignées cellulaires (virus), analyses macroscopiques
  • Sérologie multiplex (technologie xMap) pour les arbovirus et fièvres hémorragiques virales
  • Puces à ADN de reséquençage
  • Microscopie électronique

Activités d’expertise du PIB :

La particularité du PIB est l’identification des bactéries « difficiles ». Difficiles à isoler, à cultiver et à identifier. Ces bactéries, hors du commun, ont fait l’objet de collaborations scientifiques nationales et internationales. (publications)

Le PIB reçoit des souches bactériennes et des prélèvements d’origines humaine, animale, environnementale et industrielle. (Voir la liste des analyses réalisées à la CIBU et fiche de de renseignements en bas de cette page)

Nous travaillons en laboratoire de sécurité de niveau 2 (P2) et 3 (P3) selon les besoins.

Depuis 2000, le PIB a identifié plus de 6500 souches bactériennes appartenant à plus de 280 genres bactériens différents.

Chaque résultat d’identification moléculaire est accompagné d’une bibliographie spécifique de l’espèce identifiée.

Le nom de chaque espèce bactérienne suit la nomenclature internationale en vigueur, disponible sur internet dans la « List of Prokaryotic names with Standing in Nomenclature » (http://www.bacterio.cict.fr/)

Activités d’expertise du PIV :

  • Investigation de cas cliniques particuliers, à la demande de partenaires comme certaines ONG (MSF, …)
  • Surveillance, diagnostic et diffusion des connaissances
  • Aide à la mise en place des techniques de diagnostics biologiques dans les laboratoires : sérologie multiplex, PCR en temps réel, culture.
  • Surveillance et recherche de pathogènes dans des populations animales
  • Interventions de terrain

Collection d’isolats cliniques

Le PIB conserve tous les isolats cliniques reçus et possède une souchothèque de plus de 6500 isolats. Ils sont stockés à -80°C.

Formation

  • Cours Pasteur de virologie systématique,
  • Ateliers et formations sur la biosécurité,
  • Interventions dans des formations universitaires et techniques

Collaborations et réseaux

National

  1. Avec Santé publique France (SPF) et la DGS
  2. Avec le réseau des laboratoires Biotox-Piratox
  3. Avec les Centres Nationaux de Référence

 Internationales (dont européennes)

  1. Avec le Réseau International des Instituts Pasteur : la CIBU reçoit des isolats à identifier et accueille des jeunes chercheurs en formation.
  2. Avec le GOARN (Global Outbreak Alert and Response Network) coordonné par l'OMS

Réseau International des Instituts Pasteur

Activités de recherche de la CIBU

L'Unité de recherche et d'expertise Environnement et Risques Infectieux (ERI) comprend les 3 pôles de la CIBU ainsi que le Groupe Arbovirus, qui travaille sur les virus transmis par les arthropodes, avec un intérêt pour ceux émergents ou réémergents.

Nos projets de recherche s’articulent autour de 2 thématiques principales :

  • La mise au point de nouveaux outils de détection des pathogènes et des virus émergents
  • L’étude de la résistance des agents pathogènes pour l’homme dans l’environnement

Site de l'unité de recherche Environnement et risques infectieux

Publications  

 


Mis à jour le 10/02/2017
 
Retour en haut