Pérou

Actualités épidémiologiques

16-01-2017

Dengue

  • Ile de la Réunion : la circulation active de la dengue dans le Sud  et l’Ouest de l’île observée actuellement pourrait s'intensifier. PE InVS 04/05/16
  • Polynésie française : le virus de la dengue DENV-1 continue de circuler à Tahiti. BVS Polynésie française S30
22-12-2016

Virus Oropouche

Pérou : La première épidémie d’infection à virus Oropouche a été signalée dans la région de Cuzco ; il s’agit d’un syndrome dengue-like transmis par des culicoïdes. Promed 16/05/2016

|

Vaccinations recommandées

Systématiquement :

En fonction des modalités du séjour :

Fièvre jaune    

Vaccin disponible uniquement 

dans les centres de vaccinations

internationales.             

Un certificat de vaccination antiamarile est exigé à l’entrée du pays de tous les voyageurs âgés de plus de 9 mois.

Schéma vaccinal : 1 injection à faire au minimum 10 jours avant le départ.                    

Enfants : à partir de l’âge de 9 mois (entre 6 et 9 mois, uniquement dans des circonstances particulières.)                                                                           

Durée de validité : à vie.                                                                                              

En effet, à la suite d’une décision de l’Organisation mondiale de la santé, l’obligation des rappels décennaux  a été supprimée.                                                                                                                 

Cependant,  selon l’Avis du Haut conseil de la Santé publique, des rappels de vaccination antiamarile restent recommandés pour :                                                   

  • les enfants vaccinés avant l’âge de 2 ans : une seconde dose à partir de l’âge de 6 ans en cas de nouveau voyage en zone d’endémie amarile ;                                                        
  • les femmes primo-vaccinées en cours de grossesse, les personnes vivant avec le VIH et les personnes immunodéprimées vaccinées dans les conditions précisées dans le rapport du HCSP : une seconde dose 10 ans plus tard ;  

les personnes dont la vaccination contre la fièvre jaune date de plus de 10 ans : une seconde dose  en cas d’épidémie signalée dans le pays visité. 

Hépatite B

Pour des séjours longs ou répétés.

Deux injections espacées d’un mois,

Rappel unique 6 mois plus tard.

Lorsque l’immunité doit être rapidement acquise, en cas de départ imminent, un schéma accéléré comportant trois doses rapprochées et une quatrième dose 1 an plus tard peut être utilisé chez l'adulte.

Rage

En cas de séjour prolongé, en situation d’isolement.

Enfants : dès qu’ils sont en âge de marcher.

Typhoïde

En cas de séjour prolongé ou dans des conditions d’hygiène précaires.

Enfants : à partir de l’âge de 2 ans.

 

Prévention du paludisme

Risque faible de transmission toute l’année dans les zones rurales situées au-dessous de 2000 m. Les 23 districts les plus exposés sont concentrés dans les régions d’Ayacucho, Junín, Loreto, Madre de Dios, Piura, San Martín et Tumbes. Quatre-vingt dix-neuf pour cent des cas à P. falciparum sont enregistrés dans le Loreto, (région située en Amazonie).

Pas de transmission dans les régions à plus de 2000 m (y compris le Machu Picchu, le lac Titicaca et les villes d’Arequipa, Cuzco et Puno) ainsi que dans les villes de Lima et au sud de Lima (Moquegua, Ica, Nazca et Tacna).

Prévention :

  • Chimioprophylaxie par Chloroquine pour les zones rurales dans les régions signalées sauf pour le Loreto
  • Chimioprophylaxie par Atovaquone/Proguanil,  ou Doxycycline,  ou Méfloquine pour le Loreto 
  • Protection contre les piqûres de moustiques

En cas de fièvre survenant pendant le séjour ou dans les mois qui suivent le retour, il convient de consulter un médecin le plus rapidement possible.

Traitements préventifs

Consulter la page Recommandations générales du Centre médical de l'Institut Pasteur.

(Source : BEH - Recommandations sanitaires pour les voyageurs.)

Prévention des autres risques

Consulter la page Recommandations générales du Centre médical de l'Institut Pasteur.

Retour en haut