Algérie

Avertissement : Pour des raisons techniques, LE CENTRE DE VACCINATIONS INTERNATIONALES SERA EXCEPTIONNELLEMENT FERME TOUTE LA JOURNEE DU JEUDI 18 OCTOBRE 2018. Seules les consultations sur rendez-vous du Centre Médical et le Centre Antirabique seront ouverts.
|

Vaccinations recommandées

Systématiquement :

Vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal à mettre à jour

Hépatite A 

 1 injection 15 jours avant le départ, rappel 1 à 3 (5) ans plus tard.

Enfants : dès l’âge de 1 an

En fonction des modalités du séjour :

NB : Un certificat de vaccination antiamarile est exigé des voyageurs âgés de plus d’un an en provenance de pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune et des voyageurs restés plus de 12 heures en transit dans un aéroport d’un pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune.

Hépatite B

Pour des séjours longs ou répétés.
Deux injections espacées d’un mois, rappel unique 6 mois plus tard.
Lorsque l’immunité doit être rapidement acquise (en cas de départ imminent), un schéma accéléré comportant trois doses rapprochées et une quatrième dose 1 an plus tard peut être utilisé, uniquement chez l'adulte.

Rage

En cas de séjour prolongé, en situation d’isolement.
Enfants : dès qu’ils sont en âge de marcher.

Typhoïde

En cas de séjour prolongé ou dans des conditions d’hygiène précaires.
Enfants : à partir de l’âge de 2 ans.

Prévention du paludisme

Zones de faible transmission localisées dans le sud et le sud-est : Adrar, El Oued, Ghardaïa, Illizi, Ouargla, Tamanrasset.

Prévention :

  • Pas de chimioprophylaxie
  • Protection contre les piqûres de moustiques

En cas de fièvre survenant pendant le séjour ou dans les mois qui suivent le retour, il convient de consulter un médecin le plus rapidement possible

Traitements préventifs

Consulter la page Recommandations générales du Centre médical de l'Institut Pasteur.

(Source : BEH - Recommandations sanitaires pour les voyageurs.)​

ET AUSSI...

 Information épidémiologique

150 cas suspects de choléra et 46 cas confirmés ont été signalés dans 5 villayas :

Blida (25 cas, 2 décès), Tipaza (12 cas), Alger (5 cas), Bouira (3 cas), Medea (1 cas).

Le choléra est une infection intestinale aigüe due à une bactérie et se transmet par voie orale par l’eau ou par les aliments contaminés.

Dans la forme classique, le choléra se manifeste, après une incubation de quelques heures à 5 jours, par l’apparition de douleurs et de crampes abdominales puis de diarrhée intense associée à des vomissements pouvant entraîner une déshydratation sévère. Des formes avec troubles digestifs modérés peuvent aussi être observées.

POUR LES VOYAGEURS SE RENDANT EN ALGERIE

 Il est recommandé de suivre les recommandations d’hygiène visant à réduire les risques de contamination par ingestion d'aliments mal cuits ou souillés, ou d'eau contaminée :

  •  se laver les mains très fréquemment à l’eau et au savon (ou à défaut avec une solution hydro-alcoolique sur des mains non souillées), en particulier avant les repas et avant toute manipulation d'aliments ainsi qu’après passage aux toilettes (ou changement de couches – à mettre dans un sac hermétique fermé) ;
  • utiliser de l’eau bouillie ou purifiée pour se laver les dents ;
  • ne consommer que de l'eau potable traité et contrôlée. A défaut, faire bouillir l’eau de boisson ou utilisez un désinfectant (type Micropur Fort®, ou Aquatabs®) ou un filtre (type Katadyn®) ;
  • ne pas consommer de glace, de sorbets ou de glaçon ;
  • faire bouillir le lait non pasteurisé (cru) ;
  • ne manger que des aliments bien cuits ;
  • évite de consommer des aliments crus, à l’exception des fruits et des légumes qui doivent être pelés ou épluchés.

 

POUR LES VOYAGEURS DE RETOUR D’ ALGERIE

 Il est recommandé de surveiller l’apparition des symptômes du choléra pendant les 5 jours qui suivent leur retour d’Algérie.

En cas d’apparition de symptômes (douleurs abdominales, diarrhée, vomissements) : la consultation d’un médecin en urgence ou l’appel du SAMU-Centre 15 est indispensable, en indiquant le séjour en Algérie.

Conduite à tenir à domicile en attendant de consulter un médecin en urgence :

  • réhydrater sans attendre le malade en lui faisant boire non pas de l'eau mais des solutions de réhydratation (disponibles en pharmacie) ;
  • recouvrir les selles et vomissements de la personne malade avec de l'eau de Javel dans la cuvette des WC avant de tirer la chasse d’eau ;
  • le cas échéant, enfermer les couches sales d’un bébé malade dans deux sacs poubelle hermétiquement fermés avant de les jeter dans la poubelle ou le vide-ordure.

 

Autres mesures d’hygiène :

Se laver les mains très fréquemment à l’eau et au savon (ou à défaut avec une solution hydro-alcoolique sur des mains non souillées), en particulier avant et après chaque contact avec la personne malade, avant les repas et avant toute manipulation d'aliments ainsi qu’après chaque passage aux toilettes ou changement de couches.

Pour en savoir plus : http://www.who.int/topics/cholera/faq/fr/

 

 

La famille Bonnaventure, conseils aux voyageurs 

 

Grâce à la famille Bonnaventure, découvrez quelques règles et bonnes pratiques à observer lors de vos séjours à l’étranger ! 

 

Et pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter les médecins du Centre médical de l’Institut Pasteur.

 

En savoir plus

 

 

Retour en haut