Accélérateur d’innovation

|

The main challenge for academics in the commercialization of important new discoveries is the technological development gap: the phase between inventions at an early stage and the stage

S’agissant de la mise sur le marché de découvertes majeures, les acteurs académiques se confrontent à un défi de taille : l’écart de développement technologique entre les premières phases des inventions et le stade à atteindre par les technologies innovantes pour devenir des candidats à l’octroi de licences et à la commercialisation à la fois viables et attractifs.

Pour les produits à risque / valeur élevé(e) ou ceux à faible rentabilité commerciale, il est souvent nécessaire, de nos jours, d’approfondir les découvertes pour permettre leur transfert vers l’industrie ou attirer les capital-risqueurs.

Le nouveau service de développement de l’innovation vise à combler cet écart pour atteindre l’objectif ciblé via un processus d’industrialisation :

  • En mettant en place une stratégie de développement durable pour ces projets, avec une visibilité de 5 à 7 ans ;
  • En garantissant les développements scientifiques complémentaires nécessaires au transfert de technologie ;
  • En permettant aux chercheurs qui le souhaitent de développer des applications de leurs recherches ;
  • En incitant à la création de start-ups ;
  • En adaptant les aspects organisationnels à cette fin sans alléger d’aucune façon la recherche fondamentale, à l’origine des technologies de rupture émergentes.
 

Programmes de l’Accélérateur d’innovation 
4 domaines

Diagnostics

Sébastien Quesney - Innovation - Institut Pasteur

Sébastien Quesney
Responsable du développement de l’innovation diagnostique

Une nouvelle organisation a été mise en place pour mieux soutenir nos chercheurs et leurs partenaires de R&D. Elle servira notamment à identifier et structurer les partenariats, à cibler le financement d’amorçage interne des projets pour favoriser leur maturation et à faciliter l’accès aux financements externes, notamment via des partenariats public-privé.

Le Dr Quesney a rejoint la Direction des applications de la recherche et des relations industrielles (DARRI) en 2019 en tant que responsable du développement de l’innovation dans le domaine du diagnostic, avec pour mission première d’identifier, avec les chercheurs, les composantes nécessaires à l’innovation diagnostique et de les accompagner dans la maturation de cette innovation. Le diagnostic transcendant les frontières, les innovations devront répondre aux besoins des patients des pays développés comme en développement. Cet objectif s’inscrit pleinement dans l’esprit de collaboration avec les chercheurs du Réseau international des instituts Pasteur.

Après un doctorat chez Sanofi Pasteur, Sébastien Quesney rejoint bioMérieux en 2002 en tant que responsable de l’industrialisation et de la production de matières premières pour le diagnostic humain. En 2007, il devient directeur technique de Magnisense avec l’objectif de développer et d’industrialiser la technologie MIAtek® afin qu’elle puisse être utilisée dans le cadre de diagnostics humains et vétérinaires. En 2013, il dirige la R&D chez IMACCESS, filiale de l’Institut Mérieux, société de diagnostic humain dont la mission est de commercialiser des tests rapides destinés aux patients des pays en développement. Il a également accompagné ces deux entreprises vers la certification ISO 13485. En 2014, IMACCESS se mue en filiale de la Fondation Mérieux, Sébastien Quesney occupant le poste de directeur de la première et celui de responsable de l’accès au diagnostic et des maladies tropicales négligées de la seconde. En 2017, il devient membre du comité scientifique et stratégique du réseau francophone sur les maladies tropicales négligées. En 2018, il encourage la création, en collaboration avec la Fondation Mérieux, la FIND, l’IRD et l’Institut Pasteur de Dakar, de diaTROPiX, une unité de production d’outils de diagnostic basée à l’Institut Pasteur de Dakar qui s’est appuyée sur un modèle d’accès innovant exploitant les prototypes de nombreuses institutions publiques / privées et favorisant l’accès des produits aux patients atteints de maladies tropicales négligées.

Envoyer un email


Technologies

Elodie Brient-Litzler - Innovation - Institut Pasteur

Elodie Brient-Litzler,
Responsable du développement de l’innovation technologique

Le Dr Brient-Litzler a rejoint la Direction des applications de la recherche et des relations industrielles (DARRI) en 2018 en tant que responsable du développement de l’innovation technologique pour les sciences de la vie et la MedTech. Ses fonctions lui permettent de superviser les projets à visées technologiques les plus avancés de l’institut et de contribuer à les traduire en solutions à fort potentiel pour l’industrie technologique, à l’instar des réactifs, instruments et logiciels. Elle est également impliquée dans de précédents projets susceptibles d’aboutir à des technologies révolutionnaires pour la recherche ou les applications médicales. Elle co-dirige, en outre, le programme régional de R&D DIM « Empowering LIfe sCiences with Innovative Technologies » (ELICIT) depuis 2016.

Le Dr Élodie Brient-Litzler est diplômée de l’École polytechnique et de Chimie ParisTech, à Paris. Après sa thèse au laboratoire d’Hugues Bedouelle, à l’Institut Pasteur, elle s’est tournée vers l’industrie, au sein de la société d’ingénierie française Bertin Technologies, où elle a été responsable scientifique de la technologie KIM, une plateforme d’immuno-agglutination rapide. Elle était, par ailleurs, chargée des partenariats académiques et de l’innovation ouverte dans le domaine des biotechnologies. Après quatre ans, elle a intégré le laboratoire d’Andrew Griffiths de l’ESPCI, dans lequel elle gérait DigiDiag, un programme national de 20 millions d’euros dédié au développement de nouveaux outils de diagnostic exploitant des dispositifs microfluidiques. Elle a participé au lancement de la start-up HiFiBiO. Elle a rejoint l’Institut Pasteur en 2015 en tant que directrice adjointe du Centre d’innovation et recherche technologique (Citech). Au cours de sa carrière, Élodie Brient-Litzler est parvenue à obtenir plus de 5 M€ de financements publics pour des projets de R&D technologiques.

Envoyer un email


Thérapeutique

Michel Perez - Innovation - Institut Pasteur

Michel Perez
Responsable du développement de l’innovation thérapeutique

Le Dr Perez a rejoint l’Institut Pasteur en 2019 en tant que responsable du service de développement de l’innovation et responsable du développement de l’innovation thérapeutique. Ses fonctions lui permettent de superviser les projets à visées thérapeutiques les plus avancés de l’institut et de contribuer à les traduire en solutions à fort potentiel pour le développement pharmaceutique. Il est également impliqué dans de précédents projets voués à se muer en innovations révolutionnaires s’agissant des maladies rares, de la résistance aux antimicrobiens et de la thérapie génique.

Il a auparavant exercé comme directeur des programmes de recherche préclinique au sein du groupe pharmaceutique français Pierre Fabre. Le Dr Perez a ainsi consacré plus de 25 ans à l’industrie pharmaceutique, de la recherche au développement préclinique, dans des domaines tels que l’oncologie, la cardiologie et le système nerveux central. Durant cette période, il a pu participer à de nombreux projets axés sur de petites molécules, des anticorps ou des conjugués. Il a également conduit de nombreuses collaborations avec des institutions académiques, telles que le CNRS ou des universités, mais également avec des sociétés de biotechnologie et des start-ups.

Avant de rejoindre Pierre Fabre, le Dr Perez était chercheur à l’Eisai Research Institute, dans la région de Boston. Il est co-auteur de nombreux articles et brevets et s’est vu décerner deux prix au cours de sa carrière.

Envoyer un email


Vaccins

Gerke Christiane - Innovation - Institut Pasteur

Christiane Gerke,
Responsable du développement de l’innovation vaccinale

Le Dr Gerke est chargée des programmes vaccinaux et du développement de l’innovation en matière de vaccins à l’Institut Pasteur. Elle gère le portefeuille de vaccins et dirige des projets vaccinaux, de la recherche fondamentale au développement clinique précoce en passant par les partenariats industriels. Elle est également co-responsable de la nouvelle Initiative en vaccinologie et immunothérapie de l’Institut Pasteur, dont l’objectif est d’établir un programme stratégique au travers du Réseau international des instituts Pasteur. Le Dr Christiane Gerke rejoint l’Institut Pasteur en 2015 après sept années passées au Novartis Vaccines Institute for Global Health (aujourd’hui GSK), où elle a conduit le développement de la technologie GMMA en tant que cheffe du projet de vaccin contre la shigellose et responsable de la plateforme technologique. Dans le cadre de ses fonctions, elle a mené le candidat vaccin à technologie GMMA contre la shigellose du stade d’idée à celui de sa preuve de concept dans des essais cliniques chez l’homme inédits en passant par ses phases de recherche et de développement technique, et soutenu d’autres projets vaccinaux basés sur cette technologie. Christiane Gerke a obtenu son doctorat en génétique microbienne à l’université de Tübingen, en Allemagne, et effectué son post-doc en immunologie et en interactions hôte-pathogène à l’université de Stanford.

Envoyer un email


 

Retour en haut