Le Pr Stewart Cole est nommé pour un nouveau mandat de deux ans en tant que directeur général de l’Institut Pasteur

Communiqué de presse
|

Le vendredi 16 avril, le conseil d’administration de l’Institut Pasteur a nommé le professeur Stewart Cole pour un nouveau mandat de deux ans, du 1er janvier 2022 jusqu’au 31 décembre 2023.

Cette décision se fonde à la fois sur l’engagement du directeur général dans la conception et la mise en œuvre du plan stratégique 2019-2023, dont la lutte contre les maladies infectieuses constitue un des axes majeurs et sur sa capacité à mener les réformes qu'implique la transformation en cours du paysage de la recherche en France.

Le nouveau mandat du professeur Stewart Cole aura plusieurs objectifs, dont celui de finaliser plusieurs initiatives ambitieuses, notamment le partenariat entre l’Institut Pasteur et Université de Paris, le renforcement des capacités d’innovation de l’institut et la modernisation de la gouvernance du Réseau International des Instituts Pasteur. En tant que directeur général, le professeur Stewart Cole aura aussi pour mission de développer de nouvelles initiatives scientifiques et de favoriser le développement des applications de la recherche dans les domaines du diagnostic, des vaccins, et des traitements.

Son engagement continu auprès des Pasteuriens pendant ces quatre dernières années, et lors de ce futur mandat, permettra à l’Institut Pasteur et à toutes ses équipes de recherche de se tourner vers l’avenir, tout en apportant la continuité nécessaire à une bonne gestion de la sortie de la crise sanitaire.
 

 

Pr Stewart Cole

Je suis honoré et heureux de la confiance du Conseil d’administration, qui témoigne la reconnaissance de notre engagement collectif. Nous pouvons être fiers des réussites de l’Institut Pasteur, notamment dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Nous allons mettre à profit ces deux années supplémentaires pour continuer à renforcer le lien entre recherche fondamentale et innovation au service de la santé humaine.

 

 


Biographie

Personnalité scientifique internationalement reconnue, professeur de pathogénèse microbienne, Stewart Cole est depuis 2018 directeur général de l’Institut Pasteur.

De 2007 à 2017, il a été professeur à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), un des premiers centres d’enseignement et de recherche au niveau mondial, où il dirigeait l’Institut de recherche en infectiologie (Global Health Institute).

Stewart Cole, a auparavant travaillé pendant 24 ans au sein de l’Institut Pasteur, en tant que chercheur, mais également dans différentes fonctions de direction de la recherche notamment Directeur scientifique. Il a également assuré l’intérim de la direction générale de l’Institut Pasteur à Paris en 2005.

Stewart Cole a reçu de nombreux prix et distinctions au niveau national et international. En 2009, l’OMS lui a décerné le prestigieux STOP-TB Partnership Kochon Prize en reconnaissance de son leadership dans la recherche génétique sur l’infection par le bacille de Koch et pour sa contribution au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques contre la tuberculose. Il est le co-référent scientifique de l’initiative ERA4TB (European Regimen Accelerator for Tuberculosis), un partenariat public-privé doté d’un budget de plus de 200 millions d’euros visant à accélérer le développement de nouveaux traitements contre la tuberculose (lien).

Au cours de sa carrière, il s’est impliqué dans les activités de plusieurs fondations et commissions scientifiques telles l’Organisation Mondiale de la Santé, le Wellcome Trust et la Commission Européenne, et a notamment été Chairman de la fondation Innovative Medicines for Tuberculosis et président de la commission médicale de la Fondation Raoul Follereau.

Stewart Cole est également l’auteur de plus de 350 publications scientifiques dans le monde de l’infectiologie, en particulier sur la tuberculose et la lèpre.

 

AURÉLIE PERTHUISON
Responsable des relations presse

MYRIAM REBEYROTTE
Attachée de presse

NATHALIE FEUILLET
Chargée des relations presse

 

ENVOYER UN MESSAGE AU SERVICE DES RELATIONS PRESSE

 

Retour en haut