Epidémiologie de SARS-CoV-2 dans une population partiellement vaccinée et implications pour le contrôle d’un rebond automnal

Flash Presse
|

A l’aide de modèles mathématiques, les chercheurs de l’unité Modélisations mathématiques des maladies infectieuses à l’Institut Pasteur ont étudié comment la vaccination partielle de la population française devrait changer l’épidémiologie du SARS-CoV-2. Ils en déduisent des implications pour le contrôle d’un possible rebond de l’épidémie cet automne.
 

Pour consulter le résumé de ces travaux, cliquez ici

Pour lire l’intégralité de l’étude, cliquez ici

 

 

AURÉLIE PERTHUISON
Responsable des relations presse

MYRIAM REBEYROTTE
Attachée de presse

NATHALIE FEUILLET
Chargée des relations presse

 

ENVOYER UN MESSAGE AU SERVICE DES RELATIONS PRESSE

 

Retour en haut