Surveillance et alertes sanitaires

Dans un contexte de mondialisation croissante des échanges, l’augmentation des flux internationaux de voyageurs et de marchandises favorise la propagation des maladies infectieuses. La révision en 2005 du Règlement sanitaire international (RSI), a mis en évidence la nécessité de bénéficier, au niveau mondial, d’un réseau d’alerte et de réponse performant, couvrant les maladies infectieuses mais également tout événement pouvant constituer une urgence de santé publique de portée internationale. Coordonné par l'Institut Pasteur, le projet ASIDE (1)  vise à renforcer les capacités en santé publique de 6 pays partenaires d'Afrique sub-saharienne et d'Asie du sud-est afin de mieux prévenir, détecter, signaler et répondre aux urgences sanitaires de portée internationale.

|

La propagation rapide et globale du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), le Coronavirus en 2003-2004, la détection d'infections de l’homme par un variant hautement pathogène de la grippe aviaire (H5N1) en 2003 et plus récemment les épidémies de MERS-CoV, Ebola et Zika, soulignent l'importance de la mise en œuvre du Règlement sanitaire international (2005) pour renforcer la sécurité sanitaire mondiale.

Lancé en 2014, ASIDE (1) est le dernier volet d’un vaste programme de renforcement des capacités de préparation et réponse aux épidémies mené depuis 2006 dans le Réseau International des Instituts Pasteur grâce au soutien du US Department of Health and Human Services Assistant Secretary for Preparedness and Response (ASPR).

Le projet ASIDE a été mis en place dans cinq pays d’Afrique Sub-Saharienne : le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la République Centrafricaine et Madagascar ; et au Cambodge en Asie du Sud-Est en étroite collaboration avec les instituts locaux membres du Réseau international des instituts Pasteur. Il a pour objectifs :

  • le renforcement des capacités nationales en termes de préparation aux flambées épidémiques de grippe et d’autres pathogènes émergents et ré-émergents,
  • le renforcement de la détection rapide des menaces, dont la surveillance biologique en temps réel, la détection, la caractérisation et la déclaration de souches de grippe émergentes et de pathogènes émergents et ré-émergents identifiés comme priorités dans chaque pays, 
  • la réponse rapide et efficace face à la grippe ou aux pathogènes émergents et ré-émergents de pathogènes.

Des réseaux de surveillance sentinelle syndromique des cas fébriles

En partenariat avec les autorités sanitaires locales, les Instituts participant au projet identifient des sites de santé sentinelle. Le personnel soignant y est formé au diagnostic des cas fébriles et à la collecte de données épidémiologiques et d’échantillons biologiques. Lorsqu’un cas est détecté, les échantillons sont analysés afin d’identifier le pathogène responsable. Cette étape permet en outre de mettre en évidence d’éventuelles mutations, de nouvelles souches y compris résistantes et de suivre une augmentation du risque épidémique. Les résultats sont ensuite communiqués aux Ministères de la Santé afin de décider des réponses de santé publique adaptées. Aujourd'hui, le projet compte 23 sites au Cameroun, 17 au Sénégal, 9 en Côte d’Ivoire et 4 République Centrafricaine.

Surveillance - Réseau international des instituts Pasteur

Légende: Marché aux volailles de Phnom Penh. Crédit  : © Arnaud Tarantola

Au Cambodge, ASIDE s’est focalisé sur la surveillance de la circulation de la grippe aviaire dans les marchés de volailles. Cette approche « One Health » sera prochainement adoptée dans certains pays d'Afrique subsharienne.

Afin de renforcer les capacités de préparation et réponse des pays cibles, des formations sont organisées dans le cadre d’ASIDE sur le Règlement sanitaire international (RSI, 2005), la surveillance biologique et épidémiologique, l’investigation d’épidémies, la communication de crise et le management d’épidémies au niveau des laboratoires. Des missions régulières sur le terrain permettent de répondre efficacement aux besoins des partenaires.

Des smartphones pour surveiller les émergences infectieuses

Dans un monde toujours plus connecté, ASIDE a mis à profit les nouvelles technologies pour créer dans le Réseau International des Instituts Pasteur, un système innovant d’alerte précoce des risques au travers d’une application utilisable sur smartphone.

Surveillance - Réseau international des instituts Pasteur

Légende: développée dans le cadre du projet ASIDE, une application smartphone permet aux médecins des sites sentinelle de déclarer en temps réel les cas fébriles. 

Distribués dans les centres de santé participant au projet, ces smartphones permettent aux médecins de déclarer en temps réel un patient suspect et de rentrer ses données cliniques directement dans la base de données de l’Institut du pays. L’équipe de biostatisticiens et d’épidémiologistes ASIDE reçoit immédiatement ces informations et peut alors décider de la stratégie de réponse. Déjà mise en place à Madagascar, au Cameroun et au Sénégal, cette application pourrait être adaptée dans d'autres pays.

www.asideproject.org


(1) Alerting and Surveillance for Infectious Disease Epidemics

Le projet ASIDE est soutenu par 

ASPR DHHS - ASIDE - Logo

Retour en haut