Epidémiologie de SARS-CoV-2 dans une population partiellement vaccinée et implications pour le contrôle d’un rebond automnal

Flash Presse
|

NB : Cette étude a fait l'objet d'une mise à jour le 6 septembre 2021. Cliquer ici pour accéder aux résultats actualisés. 

A l’aide de modèles mathématiques, les chercheurs de l’unité Modélisations mathématiques des maladies infectieuses à l’Institut Pasteur ont étudié comment la vaccination partielle de la population française devrait changer l’épidémiologie du SARS-CoV-2. Ils en déduisent des implications pour le contrôle d’un possible rebond de l’épidémie cet automne.
 

Pour consulter le résumé de ces travaux, cliquez ici

Pour lire l’intégralité de l’étude, accédez à l'espace HAL ou au PDF via l'espace Modélisations Covid-19 

 

 

AURÉLIE PERTHUISON
Responsable des relations presse

MYRIAM REBEYROTTE
Attachée de presse

NATHALIE FEUILLET
Chargée des relations presse

 

ENVOYER UN MESSAGE AU SERVICE DES RELATIONS PRESSE

 

Retour en haut