Journée mondiale de la rage, 8 septembre 2007

"Travailler ensemble pour que la rage soit de l'histoire ancienne"

La première Journée Mondiale de la Rage, lancée à l'initiative de l'Alliance for Rabies Control (http://www.rabiescontrol.org/) sera inaugurée le 8 septembre 2007 et aura lieu dorénavant tous les ans, dans le but d'accroître la sensibilisation générale envers cette tragédie actuelle. L'Institut Pasteur, historiquement engagé dans la lutte contre la rage, où est situé le Centre National de Référence de la rage et où les recherches contre cette maladie négligée se poursuivent, s'associe à cette action en diffusant ce dossier d'information*.

 

 

Communiqué de presse
Paris, le 3 septembre 2007

 

 

L’Alliance for Rabies Control rappelle que " la rage est la maladie la plus inéluctablement fatale et cependant l’une des plus faciles à prévenir. L’Organisation Mondiale de la Santé estime que plus de 55 000 personnes en meurent chaque année. Ces chiffres sont sous estimés, car la rage n’est bien souvent pas une maladie déclarée là où la majorité des décès survient. Plus de 90% des cas de rage humaine surviennent en Asie et en Afrique. 30% à 50% des décès surviennent chez des enfants de moins de 15 ans et résultent de morsures de chiens infectés. Toutes ces morts pourraient être prévenues par un nettoyage rapide et soigneux des plaies et l’administration d’un traitement post exposition (vaccins et immunoglobulines) selon les recommandations de l’OMS. De nombreuses expositions pourraient être évitées par des programmes de vaccination des populations canines adaptés et coordonnés. Cette approche devrait conduire à l’élimination locale des souches canines de virus, spécialement si elle est associée à un contrôle des populations canines et à de nouvelles approches concernant les animaux difficiles à atteindre. Quand la rage est éliminée de ses réservoirs principaux, le nombre d’expositions humaines diminue rapidement. Bien qu’elle soit relativement facile à prévenir chez le chien et l’homme, la rage n’est pas une priorité dans la plupart des régions du monde où la rage canine est présente. "

Si cette journée mondiale de sensibilisation au problème de la rage vise particulièrement les pays où la maladie est endémique, il faut rappeler qu’en France, des milliers de traitements vaccinaux contre la rage ont lieu chaque année, que le risque existe pour les voyageurs, et que la maladie est sporadiquement importée par des animaux introduits illégalement sur le territoire.

Voir le dossier qui contient un point sur la rage en France, une fiche de documentation générale sur la rage, un rappel des recherches en cours à l’Institut Pasteur, et un peu d’histoire sur Louis Pasteur et la vaccination contre la rage.

* L’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centres for disease control and prevention (CDC), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), et d’autres institutions scientifiques nationales ou internationales comme les Veterinary Laboratory Agencies au Royaume-Uni ou le Friedrich-Loffer-Institute en Allemagne, ainsi que des compagnies privées sont également associées à la Journée mondiale de la rage.

Contact presse

Service de presse de l’Institut Pasteur, Nadine Peyrolo ou Corinne Jamma - tél : 01 40 61 33 41 - courriels : npeyrolo@pasteur.fr  ou cjamma@pasteur.fr 

En savoir plus

Nous suivre

fb_icon_325x325.png twitter-icone02.jpeg logo-google-plus.jpg You Tube - Institut Pasteur

Contacts

 

 

 

Centre médical

CENTRE MEDICAL

209-211 rue de Vaugirard

75015 Paris

01 45 68 80 88

Flux RSS