Un nouveau pas vers l'utilisation de cellules souches neuronales pour la réparation du cerveau

Une équipe de l'Institut Pasteur associée au CNRS vient d'identifier dans le cerveau une molécule clé capable d'attirer des nouveaux neurones et de les guider vers des zones qu'ils pourraient réparer. Cette découverte, publiée en avant-première sur le site de Nature Neuroscience (http://www.nature.com/neuro/), met en évidence une molécule essentielle du mécanisme de mise en place des circuits neuronaux chez l'adulte. Elle ouvre des perspectives remarquables pour le développement de thérapies de réparation du cerveau.

 

 

Communiqué de presse
paris, le 15 mars 2004

 

 

Récemment encore, les neurobiologistes considéraient que le cerveau et la moelle épinière ne pouvaient se réparer. La découverte de cellules souches au cœur du cerveau adulte a bouleversé cette croyance. L’équipe de Pierre-Marie Lledo à l’Institut Pasteur (Unité "Perception et Mémoire", CNRS URA 2182) avait démontré que le cerveau adulte fabriquait de véritables neurones capables d’y établir de nouvelles connexions (Nat. Neurosci. 2003). Cette capacité permet au cerveau adulte de s’adapter aux changements qui surviennent au cours de la vie. Elle lui offre également la possibilité de se réparer en cas de lésion ou maladie.

Mais comment des précurseurs neuronaux pourraient-ils être conduits vers les zones à réparer ? Les chercheurs de l’équipe Pierre-Marie Lledo, en collaboration avec l’équipe du Professeur Melitta Schachner, de l’Université de Hambourg en Allemagne, ont suivi ces évènements dans le bulbe olfactif, premier relais cérébral de la réponse aux odeurs, un des rares tissus cérébraux où l’on peut observer chez l’adulte le recrutement de nouveaux neurones. Ils ont montré que la présence d’une molécule sécrétée par le bulbe olfactif, la tenascine, suffisait pour attirer des neurones immatures jusqu’à cette région. Là, les jeunes cellules se différencient en véritables neurones. En faisant produire cette molécule par une autre région du cerveau, les chercheurs ont observé que les neurones juvéniles étaient déviés de leur localisation pour rejoindre cette région cible. Cette molécule permet donc de cibler la destination de néo-neurones et pourrait être un outil prometteur en matière de thérapie cellulaire du cerveau.

"Ces travaux enrichissent nos connaissances dans le domaine des mécanismes cérébraux de la mise en place des réseaux neuronaux. Ils donnent un nouvel éclairage sur les fonctions réparatrices du système nerveux central et pourraient contribuer à élaborer de nouvelles stratégies thérapeutiques visant à détourner des neurones nouvellement formés depuis leur zone germinative vers les régions à réparer", commente Pierre-Marie Lledo.

Sources

" Tenascine-R mediates activity dependent recruitment of neuroblasts in the adult mouse forebrain ".
Armen Saghatelyan (1), Antoine de Chevigny (1), Melitta Schachner (2) and Pierre-Marie Lledo (1)
(1) Unité postulante de Perception et Mémoire Olfactive, CNRS URA 2182, Institut Pasteur,
25 rue du Dr. Roux, 75015 Paris Cedex, (2) Zentrum für Molekulare Neurobiologie, Universität Hamburg, Martinistrasse 52, D-20246 Hamburg, Germany

" Becoming a new neuron in the adult olfactory bulb ".
Alan Carleton (1) (,) Leopoldo T. Petreanu (2), Rusty Lansford (3), Arturo Alvarez-Buylla (4) & Pierre-Marie Lledo (1)
(1) Unité postulante de Perception et Mémoire Olfactive, CNRS UMR 2182, Institut Pasteur, 25 Rue du Dr Roux, 75015 Paris, France (2) The Rockefeller University, 1230 York Avenue, New York, New York 10021, USA (3) Division of Biology, Biological Imaging Center, Beckman Institute, California Institute of Technology, Pasadena, California 91125, USA (4). Neurosurgery Research, UCSF, San Francisco, California 94134, USA

Contact presse

Service de Presse de l’ Institut Pasteur
Nadine Peyrolo
01 45 68 81 47 - npeyrolo@pasteur.fr
Bruno Baron
01 45 68 91 30 - bbaron@pasteur.fr

CNRS, Département des Sciences de la Vie
Françoise Tristani
01 44 96 40 26 - francoise.tristani@cnrs-dir.fr

Service de presse du CNRS
Isabelle Tratner
01 44 96 49 88 - isabelle.tratner@cnrs-dir.fr