Un nouveau mécanisme de résistance au virus de la dengue

Il est de plus en plus fréquemment observé que les individus infectés par le virus de la dengue développent un syndrome hémorragique qui s'avère mortel surtout chez les enfants pendant les périodes épidémiques. Cependant, dans la majorité des cas, la dengue demeure une infection virale plutôt bénigne, voir asymptomatique. Une explication de ce phénomène vient d'être proposée par des chercheurs du CNRS , de l'Institut Pasteur , de l'Inserm  et de l'University of Berkley (Californie, USA) qui viennent de publier leurs travaux dans la revue PloS NTD. La mise en évidence d'un nouveau mécanisme de résistance au virus de la dengue pourrait être à la base de nouvelles stratégies de prévention contre la dengue.

 

 

Communiqué de presse
Paris, le 14 octobre 2008

 

 

Parmi les cellules du système immunitaire, les cellules dendritiques de la peau sont décrites comme les premières cibles cellulaires du virus de la dengue au site d’inoculation par le moustique vecteur de la maladie. L’interaction entre la glycoprotéine de l’enveloppe virale et la molécule de surface CD209/DC-SIGN  des cellules dendritiques du derme, serait l’événement majeur pour l’infection de ces cellules puis la dissémination du virus de  la dengue chez l’individu infecté.

Les chercheurs ont observé que les macrophages  du derme humain qui expriment CD209/DC-SIGN sont capables de capturer le virus de la dengue inoculé par le moustique sans que le virus soit en mesure de s’y multiplier. Cette inhibition inattendue de la réplication virale malgré la présence du virus dans le macrophage vient d’être mises en évidence par un groupe de chercheurs du CNRS, de l’Institut Pasteur, de l’Inserm et de l’University of Berkley associées au sein de ce projet d’étude sur la dengue. Leurs travaux décrivent pour la première fois un nouveau mécanisme de résistance qui constitue un important système de défense innée contre l’infection par le virus de la dengue chez l’homme.

La dengue affecte chaque année plus de 100 millions d’individus sur les 2 milliards d’individus vivant dans les régions infestées par le moustique vecteur Aedes aegypti. Cette maladie constitue un problème croissant de santé publique lié à l’extension des zones infestées et de l’augmentation du nombre de cas graves dans les régions à forte endémicité. Elle est devenue la principale virose émergente à transmission vectorielle des régions tropicales et subtropicales en Asie du Sud Est et en Amérique Latine, y compris dans les départements et territoires Français comme les Antilles/Guyane et la Polynésie Française. En France métropolitaine, la dengue est une maladie à déclaration obligatoire depuis 2006. `

________
1 Laboratoire Immunologie et chimie thérapeutiques (CNRS/Université Louis Pasteur)
2 Unité Interaction Moléculaires Flavivirus-Hôtes (Institut Pasteur), Unité de recherche de virologie structurale (Institut Pasteur/CNRS),
3 Inserm U872
4 Cellules de la réponse immunitaire impliquées dans le contrôle de l’infection des agents pathogènes

Source

Dermal-Type Macrophages Expressing CD209/DC-SIGN Show Inherent Resistance to Dengue Virus Growth, PLoS Neglected Tropical Diseases, publié en ligne le 1er octobre 2008.

Wing-Hong Kwan1,2,3, Erika Navarro-Sanchez 4,5, Hélène Dumortier 1, Marion Decossas 1, Hortense Vachon 1, Flavia Barreto dos Santos 6, Hervé W. Fridman 2,3, Félix A. Rey 5, Eva Harris 6, Philippe Despres 4, Christopher G. Mueller 1

1 CNRS, Laboratory of Therapeutic Immunology and Chemistry, IBMC, Université Louis Pasteur, Strasbourg, France
2 INSERM U872, Centre de Recherches Biomédicales des Cordeliers, Paris V UMRS 872, France
3 INSERM U872, Centre de Recherches Biomédicales des Cordeliers, Paris VI UMRS 872, France
4 Unité Interactions Moléculaires Flavivirus-Hôtes, Institut Pasteur, Paris, France
5 Unité de Recherche de Virologie Structurale, CNRS URA 3015, Institut Pasteur, Paris, France
6 Division of Infectious Diseases, School of Public Health, University of California, Berkeley, California, United States of America

Contacts presse

Service de presse du CNRS
Cécile Pérol
01 44 96 51 51 - cecile.perol@cnrs-dir.fr

Service de presse de l’Institut Pasteur à Paris
Corinne Jamma ou Nadine Peyrolo
01 45 68 81 46 – presse@pasteur.fr

Service de presse de l’Inserm
Séverine Ciancia
01 44 23 60 98  – presse@inserm.fr

En savoir plus

Contacts

 

 

Centre médical

CENTRE MEDICAL

209-211 rue de Vaugirard

75015 Paris

0 890 710 811 (0.15/min)

Flux RSS