Un champignon pathogène pour le développement d’anti-inflammatoires

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du Radboudumc university medical center (Pays-Bas), et de l’université de Perugia (Italie), viennent d’identifier le mécanisme à l’origine de l’effet anti-inflammatoire d’un composant de la paroi du champignon pathogène Aspergillus fumigatus. Les chercheurs ont ensuite prouvé que ce composant pouvait constituer un traitement potentiel pour plusieurs maladies inflammatoires. Enfin, leurs travaux ouvrent également de nouvelles perspectives de recherche pour la mise au point de solutions thérapeutiques contre l’aspergillose invasive, souvent mortelle. Ces recherches font l’objet d’une publication dans PLoS Pathogens le 6 mars 2014.

 

 

Communiqué de presse
Paris, le 7 mars 2014

 

 

aspergillus_fumigatus.jpgAspergillus fumigatus est un champignon présent dans l’atmosphère qui entraîne chez l’homme des infections respiratoires. Il est responsable de la majorité des aspergilloses invasives, une maladie qui constitue la seconde cause de mortalité par infection fongique à l’hôpital.  Cette dernière touche les patients dont le système immunitaire est affaibli.

 

Récemment, à l’Institut Pasteur, l’unité des Aspergillus, dirigée par Jean Paul-Latgé, a identifié une molécule d’Aspergillus fumigatus ayant de puissantes propriétés anti-inflammatoires. Appelée GAG (abréviation de galactosaminogalactan), il s’agit d’un polymère de sucres, ou polysaccharide, situé dans la paroi du champignon.

Dans cette nouvelle étude, l’équipe de Jean-Paul Latgé à l’Institut Pasteur, avec celle de Luigina Romani en Italie et de Frank van de Veerdonk aux Pays-Bas, décrit précisément, chez la souris et in vitro sur plusieurs types cellulaires du système immunitaire humain, le mode d’action entraînant l’effet anti-inflammatoire du polysaccharide GAG.

Les scientifiques ont démontré que le polysaccharide GAG inhibe l’action de l’interleukine 1 (IL-1), une molécule chargée d’activer le système immunitaire en cas d’attaque par un pathogène. Il induit en effet la synthèse d’une protéine capable de prendre la place de l’IL-1 sur son récepteur. Nommée IL1-Ra (qui signifie antagoniste du récepteur de l’IL1), cette dernière bloque ainsi le signal de recrutement des cellules impliquées dans la défense de l’organisme. Les chercheurs ont également démontré que des souris déficientes en IL1-Ra sont totalement protégées contre l’aspergillose invasive. Cette observation ouvre de nouvelles perspectives de recherche pour la mise au point de traitements contre l’aspergillose invasive en ciblant l’IL1-Ra.

Parallèlement, dans un modèle expérimental de colite (inflammation du côlon), les chercheurs ont prouvé que l’administration du polysaccharide GAG entraîne la guérison de l’inflammation. En conséquence, ils pensent que les propriétés anti-inflammatoires de cette molécule pourraient aussi être exploitées pour traiter les maladies inflammatoires et auto-immunes qui impliquent l’IL-1. Parmi ces dernières, on compte notamment la goutte et la polyarthrite rhumatoïde.

--
Illustration - © Institut Pasteur
Légende - Têtes aspergillaires d'Aspergillus fumigatus en milieu aérien.

 

Source

A polysaccharide virulence factor from Aspergillus fumigatus elicits anti-inflammatory effects through induction of interleukin-1 receptor antagonist, PLoS Pathogens, 6 mars 2014.

Mark S. Gresnigt (1,2), Silvia Bozza (3), Katharina L. Becker (1,2), Leo A. B. Joosten (1,2) , Shahla Abdollahi-Roodsaz (2,4), Wim B. van der Berg (2,4), Charles A. Dinarello (1,5), Mihai G. Netea (1,2), Thierry Fontaine (6), Antonella De Luca (3), Silvia Moretti (3), Luigina Romani (3), Jean-Paul Latge (6), Frank L. van de Veerdonk (1,2)

(1) Department of Medicine, Radboud University Medical Center, Nijmegen, The Netherlands
(2) Institute for Infection, Inflammation, and Immunity (N4i), Nijmegen, The Netherlands
(3)  Microbiology Section, Department of Experimental Medicine and Biochemical Sciences,
University of Perugia, Perugia, Italy
(4)  Department of Rheumatology, Radboud University Medical Center, Nijmegen, The
 Netherlands
(5)  Department of Medicine, University of Colorado Denver, Aurora, CO, USA
(6) Unité des Aspergillus, Institut Pasteur, Paris, France

 

Contact presse

Service de presse de l’Institut Pasteur
Jérémy Lescène - Jeremy.lescene@pasteur.fr - +33 (0)1 45 68 81 01
Nadine Peyrolo - nadine.peyrolo@pasteur.fr - +33 (0)1 45 68 81 47