François-Xavier Weill de l’Institut Pasteur lauréat du Prix Georges, Jacques et Elias Canetti 2013

François-Xavier Weill, chef de l’unité des Bactéries pathogènes entériques et responsable du Centre National de Référence des Escherichia coli, Shigella et Salmonella, recevra le Prix Georges, Jacques et Elias Canetti le 12 septembre prochain. Ce prix lui sera remis à l’Institut Pasteur, en présence du Pr Alice Dautry, directrice générale, par Françoise Canetti pour soutenir ses recherches sur les bactéries responsables d’infections alimentaires. Créé en hommage à Georges Canetti, chercheur de l’Institut Pasteur qui consacra ses travaux à l’étude de la tuberculose, ce prix a permis de soutenir depuis 2006 huit chercheurs de l’Institut Pasteur. Cette année, il est de nouveau financé grâce aux dons de la famille Canetti.

 

 

Communiqué de presse
Paris, 9 septembre 2013

 

 

_francois-xavier_weil_sd.jpgFrançois-Xavier Weill, médecin et biologiste, dirige l’unité des Bactéries pathogènes entériques de l’Institut Pasteur. Ses travaux ont pour objectif premier la lutte et la prévention contre les infections alimentaires, dont les conséquences sanitaires demeurent un problème de santé publique majeur. Les infections alimentaires sont causées par de nombreuses bactéries, comme les salmonelles, ou encore certaines espèces d’Escherichia coli, et sont transmises par le biais d’une large variété d’aliments contaminés.

L’équipe de François-Xavier Weill est chargée de la surveillance des bactéries en cause sur le territoire français. Pour cela, elle suit à la trace leur propagation à l’échelle nationale et internationale et s’attache à comprendre comment leurs génomes varient et évoluent au cours du temps. Les données récoltées permettent de détecter et d’identifier précisément les souches à risque, et également de pister l’apparition éventuelle de nouvelles résistances aux antibiotiques.

Le travail des chercheurs consiste aussi à dépister le plus précocement possible l’apparition d’épidémies. Pour exemple, ils ont récemment identifié une salmonelle multirésistante aux antibiotiques (nommée Salmonella Kentucky) qui se répand actuellement au niveau international. Grâce à la reconnaissance de cette émergence, des mesures devraient pouvoir être prises rapidement pour éradiquer la bactérie.

L’unité que dirige François-Xavier Weill abrite également le Centre National de Référence des Escherichia coli, Shigella et Salmonella (CNR). Le CNR a un rôle de premier plan en cas d'épidémie : il alerte les autorités sanitaires nationales dès qu'un excès de cas est détecté et participe activement à l’enquête épidémiologique en effectuant le typage moléculaire des souches bactériennes. Il analyse également le suivi de la sensibilité aux antibiotiques des bactéries en cause au cours du temps, il développe de nouveaux outils moléculaires pour le suivi des souches bactériennes et collabore avec le réseau national de l’Anses (agence de sécurité alimentaire) et le réseau européen de surveillance épidémiologique des maladies infectieuses alimentaires et hydriques de l’ECDC.

Dans le cadre de l’épidémie européenne de grande ampleur en 2011 provoquée par une souche de Escherichia coli O104:H4 (appelée à tort « bactérie du concombre »), le CNR a joué un rôle essentiel dans la détection des premiers cas d’infections en France et dans la mise au point d’un test de diagnostic rapide des infections dues à cette bactérie.

--
Illustration - Copyright Yann Dejardin
Légende - François-Xavier Weill, lauréat 2013 du Prix Georges, Jacques et Elias Canetti pour ses travaux sur les infections alimentaires.

 

Le Prix Georges, Jacques et Elias Canetti 

Le Prix Georges, Jacques et Elias Canetti, fruit de la donation des correspondances des trois frères à l’Institut Pasteur, est un hommage particulier au Pr. Georges Canetti (1911-1971).

Chercheur à l’Institut Pasteur, Georges Canetti consacra sa vie à l’étude de la tuberculose. Il fut notamment l’un des pionniers des traitements consistant à associer plusieurs antibiotiques (les bithérapies puis les trithérapies), mit au point une méthode d’antibiogramme toujours utilisée et découvrit une mycobactérie rare qui porte aujourd’hui son nom : Mycobacterium canetti.

Remis depuis 2006, ce prix a permis de soutenir les travaux de huit équipes de l’Institut Pasteur. Cette année encore le prix est financé grâce aux dons de la famille Canetti.

 

Contact

Service de presse de l’Institut Pasteur
Nadine Peyrolo – Tél. 01 45 68 81 47
Jérémy Lescène – Tél. 01 45 68 81 01
presse@pasteur.fr