1er Baromètre Institut Pasteur-Ifop sur la santé en voyage*

Plus d'un Français sur trois serait prêt à renoncer à une destination tropicale si celle-ci présentait des risques pour sa santé… alors qu'il suffit souvent de quelques précautions pour voyager l'esprit tranquille.

Pour encourager l'adoption par les voyageurs des bons réflexes santé, et rappeler à tous son rôle central dans la lutte contre les maladies infectieuses, l'Institut Pasteur repart en campagne le 12 novembre prochain, à l'heure où se multiplient chaque année les déplacements à l'étranger.

Cette campagne, relayée par un spot TV, est doublée d'un appel aux dons pour soutenir les recherches de l'Institut Pasteur contre les maladies infectieuses.

 

 

Communiqué de presse
Paris, le 5 novembre 2007

 


Sans se montrer inquiets outre mesure, les Français ont conscience des risques liés aux déplacements hors d’Europe et d’Amérique du Nord. S’ils semblent globalement prévoyants, leur connaissance des risques réels et des bonnes pratiques en matière de santé en voyage doit être améliorée.

* Le premier Baromètre Institut Pasteur-Ifop sur la santé en voyage a été mené auprès d’un échantillon de 960 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont eu lieu par téléphone au domicile des personnes interrogées du 20 au 21 septembre 2007.

L'anxiété sanitaire des Français en voyage

Plus d’un Français sur trois (36%) se déclare prêt à renoncer à une destination dont la situation sanitaire est jugée risquée ! Le pourcentage d’abandon atteint même 42% parmi les personnes qui n’ont jamais voyagé hors d’Europe et d’Amérique du Nord. Ces chiffres élevés révèlent toute la part de croyances liées aux voyages dans les régions chaudes du globe, confirmée par le palmarès des maladies anxiogènes issu du baromètre.

Top 5 des risques infectieux en voyage
les plus anxiogènes pour les Français
( % total des réponses)
      1/ Paludisme (72%)
      2/ Tourista (64%)
      3/ Chikungunya (63%)
      4/ Virus Ebola (46%)
      5/ Sida (44%)


Top 5 des risques infectieux en voyage
selon l’Institut Pasteur
(indicateur gravité/probabilité)
       1/ Paludisme
       2/ Hépatite A
       3/ Infections sexuellement transmissibles
       4/ Dengue
       5/ Tourista

Palmarès de l’anxiété sanitaire des Français
Quand croyances populaires et surexposition médiatique déforment la réalité des risques sanitaires…

 

Les Français ont raison de se méfier autant du paludisme et de la tourista. Le paludisme est en effet le risque infectieux le plus sérieux en voyage : si on peut le prévenir, grâce à des traitements préventifs et à une protection contre les moustiques, il reste une maladie grave, potentiellement mortelle. Environ 5300 cas de paludisme d’importation ont été déclarés en France métropolitaine en 2006 .

 

Quant à la tourista, elle représente l’infection la plus fréquente en voyage, mais c’est le plus souvent une maladie bénigne, que l’on peut prévenir par des mesures d’hygiène simples.

Le palmarès révèle également la part importante de l’effet des media dans l’opinion des Français : on l’a vu récemment pour l’infection à virus chikungunya, et cela se produit aussi périodiquement pour la fièvre à virus Ebola qui représente un risque très faible pour le voyageur. On parle en revanche beaucoup moins des risques que constituent l’hépatite A, transmise par l’eau et l’alimentation, et les infections transmissibles par voie sexuelle, dont le sida ou l’hépatite B.
                                                                                        
Des réflexes santé en voyage insuffisamment partagés

Près d’1 Français sur 2 pense, à tort, qu’il n’est pas indispensable de consulter un  médecin avant de se rendre dans un pays à risque…

Si tout le monde reconnaît que voyager n’est pas anodin, près d’un Français sur deux estime pourtant que consulter un médecin avant son départ sur les précautions à prendre en voyage n’est pas indispensable. Ils seraient deux sur trois à ne pas contracter d’assurance auprès d’une compagnie d’assistance prenant en charge les problèmes de santé pouvant survenir pendant le séjour à l’étranger. Or, ce sont les deux premières mesures que recommandent les spécialistes de la médecine des voyages pour partir l’esprit tranquille !

... mais emporterait une trousse médicale heureusement bien remplie.

On constate cependant que les Français ont de bons réflexes pour remplir leur trousse médicale : les médicaments habituels, les antiseptiques et pansements, ainsi que le traitement anti-douleurs et fièvres en constituent les éléments de base, comme le préconisent les médecins du Centre médical de l’Institut Pasteur. L’importance du traitement anti-paludique pour les séjours en zone impaludée semble elle aussi bien prise en compte.

 

L’importance des vaccins contre l’hépatite A, la poliomyélite et la grippe en voyage est insuffisamment reconnue.

 

En revanche, si la palette des vaccins jugés essentiels par les Français est large, l’importance relative qu’ils leur accordent révèle quelques surprises.
Les spécialistes du Centre médical de l’Institut Pasteur s’étonnent en effet du faible intérêt suscité par le vaccin contre l’hépatite A (seulement 68% des Français le jugent essentiel), alors que parmi les maladies contre lesquelles il existe un vaccin, cette dernière est la plus fréquemment contractée par les voyageurs. Le vaccin contre la poliomyélite obtient également un faible « score » (62%), alors qu’il est inclus dans le calendrier vaccinal recommandé en France, avec celui de la diphtérie (69%) et du tétanos (DT Polio). De manière rassurante, la vaccination contre le tétanos est pourtant, elle, jugée incontournable (90%). La grippe, en dernière position du classement (37%), semble elle aussi oubliée, alors qu’elle peut être particulièrement grave, notamment chez les personnes âgées : les voyages en avion ou les croisières en bateau sont en effet des circonstances très favorables à la transmission du virus grippal. Le vaccin contre la fièvre jaune, seul vaccin à caractère obligatoire pour certaines destinations, apparaît lui comme essentiel pour les trois quarts des personnes interrogées.


Dans l’ensemble, l’attitude des Français en matière de santé en voyage oscille donc entre sous-estimation et sur-précaution selon les sujets.
Il est néanmoins encourageant de noter que ceux qui déclarent avoir déjà voyagé hors d’Europe et d’Amérique du Nord se montrent mieux informés et semblent cibler plus spécifiquement les risques sanitaires auxquels ils peuvent être exposés. Connaissance du terrain ne rime donc pas avec inconscience pour ces voyageurs.

Sites et guide pratiques pour la santé des voyageurs

Parce qu’il est primordial de connaître les bonnes pratiques de santé en voyage, l’Institut Pasteur propose sur son site Internet pasteur.fr des conseils spécifiques à chaque destination. À travers son site dédié santevoyage.org, le grand public pourra également s’informer sur le paludisme, le sida, la dengue ou le chikungunya, et tester ses connaissances avant le départ, grâce à un test en ligne.

 

L’Institut Pasteur poursuit par ailleurs la distribution du « Compagnon de voyage », son guide de prévention santé du voyageur. Accompagné d’une pochette résistante, utile pour rassembler ses documents de voyage, ce guide offre aux globe-trotters tous les conseils pour voyager serein. Il est vendu 10 euros sur pasteur.fr, et tous les bénéfices sont reversés à l’Institut Pasteur.

 

L'Institut Pasteur au premier plan de la lutte contre les maladies infectieuses


Si les voyageurs sont bien sûr directement concernés par les risques liés aux maladies infectieuses, ces dernières touchent aussi de manière dramatique toutes les populations des pays où elles sévissent.

Depuis 120 ans, l’Institut Pasteur contribue à la prévention et au traitement de ces maladies. Sida, paludisme, dengue, grippe aviaire, chikungunya… Une centaine de laboratoires sont mobilisés à Paris, en liaison avec les 30 instituts du Réseau International des Instituts Pasteur.

Certaines recherches sont aujourd’hui très avancées et pourraient offrir dans les toutes prochaines années des moyens de lutte adaptés contre des maladies infectieuses majeures. On peut notamment citer le lancement prochain de plusieurs essais cliniques de candidats vaccins préventifs, contre le sida et le paludisme notamment.

Face aux coûts croissants de la recherche, dont la complexité nécessite de se doter des équipements les plus perfectionnés, le soutien du public est plus que jamais indispensable aux chercheurs pour continuer à progresser.


       L’Institut Pasteur, c’est

      une fondation privée à but non lucratif, reconnue d’utilité publique
      un campus qui réunit, à Paris, près de 150 unités de recherche et 2 600 personnes représentant plus de 60 nationalités
      20 centres nationaux de référence et 8 centres collaborateurs de l’OMS, observatoires des maladies infectieuses
      8 Prix Nobel depuis sa création
      un Centre médical spécialisé en maladies infectieuses, tropicales, et en médecine des voyages
      un Réseau International qui regroupe 30 instituts sur les 5 continents

Contacts

Caroline de Poix – tél : 06 11 70 83 57 – c2poix@wanadoo.fr
Corinne Jamma – tél : 01 40 60 33 41 / 06 07 86 56 82 - cjamma@pasteur.fr

En savoir plus

Nous suivre

fb_icon_325x325.png twitter-icone02.jpeg logo-google-plus.jpg You Tube - Institut Pasteur

Contacts

 

 

 

Centre médical

CENTRE MEDICAL

209-211 rue de Vaugirard

75015 Paris

01 45 68 80 88

Flux RSS