Les promesses des cellules souches

L’Institut Pasteur a lancé le premier réseau de recherche français sur les cellules souches et la médecine « régénératrice », en vue de promouvoir la conception de nouvelles thérapies qui pourraient s’appliquer à de très nombreuses maladies (diabète, infarctus, Parkinson…). Il s’agit aujourd’hui d’un formidable enjeu pour la recherche médicale.

 

Les espoirs de la thérapie cellulaire

Cellule souche de muscle sur une fibre musculaire

Les cellules souches, qui peuvent être différenciées en différentes cellules spécialisées du corps (muscle, os, cellules cardiaques…), sont la base d’une nouvelle médecine dite « régénératrice ». Déjà, des thérapies réussies chez l’homme ont permis de régénérer la cornée pour restaurer la vision.

Des essais sont en cours dans le monde pour régénérer le muscle cardiaque après un infarctus, la moelle épinière chez des accidentés de la route ou encore la rétine. Mais des recherches approfondies sur les cellules souches doivent encore être menées pour développer cette nouvelle voie thérapeutique.

 

Shahragim Tajbakhsh, directeur du département de Biologie du développement et cellules souches de l’Institut Pasteur, vous explique ce que sont les cellules souches, et les recherches en cours.

 

 

Un vaste réseau de recherche en France

Des chercheurs de l’Institut Pasteur ont créé le premier consortium français de recherche sur les cellules souches et la médecine régénératrice. Nommé REVIVE, il regroupe quinze laboratoires de l’Institut Pasteur, une dizaine d’autres équipes (Inserm, INRA, Université Paris V, Université Paris VI…), des cliniciens et des partenaires industriels. En fédérant ces différentes équipes, les chercheurs de l'Institut Pasteur ont souhaité donner une impulsion importante à la recherche dans ce domaine. REVIVE a été labellisé « Laboratoire d’excellence » par le programme gouvernemental Investissements d’avenir en 2011.

 

Modèles de maladies et criblage de médicaments

Neurones en cultureAu-delà de leur utilisation en thérapie cellulaire pour « réparer » des tissus ou des organes, les cellules souches peuvent être utilisées pour obtenir des modèles cellulaires de maladies, et rechercher des candidats-médicaments.

A l’Institut Pasteur, elles ont par exemple permis à une équipe d’obtenir des neurones modèles d’une maladie neurodégénératives de l’enfant, la maladie de Sanfilippo, ainsi que des cellules modèles de sclérose latérale amyotrophique (SLA ou maladie de Charcot) : ces cellules modèles vont servir à mieux comprendre ces maladies graves et aider au criblage de molécules thérapeutiques.

 

 

 

 

 

 

Les travaux ici mentionnés ne sont que quelques exemples des recherches sur les cellules souches menées à l’Institut Pasteur.

Merci d’aider nos chercheurs à poursuivre ces travaux essentiels en faisant un don.

 

 

Mis à jour le 24/04/2014

En savoir plus

Musée Pasteur

musee-institut-pasteur.jpg

 

Le musée Pasteur est situé à l'Institut Pasteur, au 25 rue du Docteur Roux, 75015 Paris
 

Le musée Pasteur

La Lettre de l'Institut Pasteur

A quoi servent vos dons ?

Explication et réponse en vidéo

 

a-quoi-servent-vos-don.jpg