Santé / Info-HPV / Les papillomavirus / Les traitements
Date de dernière mise à jour : 21 juillet 2011

Les traitements



Actuellement, il n’existe aucun médicament pour détruire ces virus qui sont éliminés naturellement par le système immunitaire.

En revanche, il existe des traitements locaux pour supprimer les condylomes ou verrues génitales. Ces traitements sont effectués par les dermatologues ou les gynécologues.

Le traitement des lésions précancéreuses du col utérin est chirurgical. Il existe plusieurs types d’interventions qui dépendent de la gravité, de la taille et de l’emplacement de la lésion.
Le traitement des anomalies cellulaires et des lésions précancéreuses :

Lorsque les anomalies des cellules repérées au frottis de dépistage sont peu sévères, le corps les élimine le plus souvent naturellement. Il n’est donc pas nécessaire de faire un traitement.

Lorsque le frottis est anormal et que des cellules précancéreuses sont vues sur les biopsies, il est recommandé de faire un traitement. La lésion précancéreuse n’est pas le cancer. Il faut la traiter pour éviter qu’elle ne devienne un cancer. Différents traitements sont possibles. Ils sont tous très efficaces.

La résection à l’anse diathermique de la lésion est efficace pour prévenir le cancer du col de l’utérus. Elle consiste à enlever les cellules anormales avec un fil électrique fin et arqué. Ce traitement peut être fait sous anesthésie générale ou locale.

La conisation permet d’enlever la partie du col où se trouve la lésion. Elle se fait sous anesthésie générale. C’est le chirurgien qui décidera s’il utilise un bistouri normal ou électrique ou un bistouri laser.

Après chacun de ces traitements, on peut avoir des douleurs dans le ventre pendant quelques heures. On peut saigner comme des règles pendant un ou deux jours. Il vaut mieux éviter les rapports sexuels tant que l’on saigne.

Les cellules enlevées sont toujours examinées au microscope et votre médecin vous adressera le résultat de cette analyse. Il faut refaire un frottis six mois après l’opération pour confirmer la guérison.

Il existe également des traitements pour le cancer du col utérin, le cancer anal et les autres cancers génitaux.