Recherche / Recherche Clinique / Recherche sur la personne / Rôle du PIRC & qualification de la recherche

Le rôle du PIRC dans la qualification de la recherche

A chaque catégorie de recherche correspond un cadre éthico-réglementaire spécifique et complexe, faisant intervenir de multiples instances et autorités compétentes (en France  : Afssaps, CPP, CNIL, CCTIRS…) dont les prérogatives diffèrent selon la catégorie de recherche (autorisation ou simple avis). En cas de projet de recherche international, doit se rajouter la prise en compte des exigences nationales de chacun des pays concernés.
 
Une très bonne connaissance de ces « méandres » administratifs est donc indispensable pour les opérateurs de recherche afin d’anticiper et ne pas ralentir la réalisation de la recherche. Ceci implique des structures et des moyens humains spécifiquement dédiés tels que le Pôle Intégré de Recherche Clinique (PIRC). L’expertise du PIRC est d’autant plus nécessaire que le degré de complexité de la recherche face à l’innovation est important.

A l’Institut Pasteur, pour chaque projet de recherche, un travail de mise en œuvre de la qualification de la recherche est fait par le PIRC selon une grille pré-établie (cf schéma ci-dessous). Il permet d’anticiper et de faciliter les démarches éthico-reglementaires des chercheurs et donc d’obtenir les accords nécessaires dans les meilleurs délais.

La loi n° 2012-300 du 5 mars 2012 (loi Jardé) relative aux recherches impliquant la personne humaine vient modifier la terminologie et la qualification des recherches sur la personne. Cette loi entrera en vigueur dès la publication au Journal Officiel des décrets d’application. Les informations de cette page seront actualisées en conséquence.


Cliquer sur l’image pour l’ouvrir dans un nouvel onglet