Recherche

color class: 
green
FR
enable place filter: 
  • Un moustique du genre Aedes, vecteur de maladies comme le Chikungunya, la dengue ou Zika.

    Recherche | 10.11.2016

    Chikungunya : les épidémies se répandent dans et autour des maisons, et touchent particulièrement les femmes

    Le chikungunya, maladie transmise par les moustiques, semble se répandre à partir d’infections centrées dans et autour de la maison, avec des femmes beaucoup plus susceptibles de devenir malades. C’est le résultat d’une nouvelle étude de l’Institut Pasteur à Paris, avec la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health (Etats-Unis), et l’International Centre for Diarrhoeal Disease Research (icddr,b, Bangladesh).

  • Le virus Ebola s’est adapté à mieux infecter l’homme lors l’épidémie de 2013-2016

    Recherche | 07.11.2016

    Le virus Ebola s’est adapté à mieux infecter l’homme lors de l’épidémie de 2013-2016

    Une coalition internationale de chercheurs*, impliquant notamment des équipes de l’Institut Pasteur, ont démontré que le virus Ebola s’était adapté durant l’épidémie qui a frappé l’Afrique de l’Ouest dès 2013. Au cours de ce qui reste comme le plus fort retentissement de cette maladie dans l’histoire, on savait déjà que plusieurs lignées du virus ont circulé en même temps. Cette étude fonctionnelle a permis de démontrer que certains variants du virus sont devenus plus aptes à infecter l’homme, et que ceci s’est fait au détriment de la capacité du virus à infecter la chauve-souris… 

  • Recherche | 26.10.2016

    Un seul et même cœur catalytique pour la réplication et la transcription chez les archées

    La première structure d’un membre d’une famille essentielle de DNA polymérases (polD) chez les archées, l’un des trois grands domaines du monde vivant, vient d’être résolue par cristallographie par une équipe associant des chercheurs du CNRS, de l’Institut Pasteur et de l’IFREMER. De façon surprenante, le cœur catalytique de la polD, responsable de la réplication de l’ADN, a la même architecture que les ARN polymérases responsables de la transcription chez tous les êtres vivants. Ceci laisse penser que ce petit domaine fonctionnel pourrait avoir été essentiel lors de la transition entre un monde sans ADN et un monde avec ADN.

  • Efficacité des traitements contre le cancer

    Recherche | 18.10.2016

    Efficacité des traitements contre le cancer : deux bactéries de notre microbiote identifiées

    Des chercheurs de l’Institut Pasteur, en collaboration avec l’Institut Gustave-Roussy, ont identifié deux espèces bactériennes de notre organisme, Enterococcus hirae et Barnesiella intestinihominis, qui potentialisent l’effet d’un traitement courant de chimiothérapie : le cyclophosphamide. Les scientifiques avaient déjà prouvé récemment le rôle de notre microbiote dans l’efficacité des chimiothérapies. Cette fois-ci, ils ont caractérisé deux bactéries responsables de cette activité.

  • Le facteur de transcription Esrrb : une clé pour le maintien à l’identique des cellules souches au fil de leurs divisions

    Recherche | 17.10.2016

    Le facteur de transcription Esrrb : une clé pour le maintien à l’identique des cellules souches au fil de leurs divisions

    Pourquoi les cellules souches embryonnaires se divisent indéfiniment sans jamais perdre leur identité ? Des chercheurs de l’Institut Pasteur viennent de répondre à cette question, en découvrant qu’un facteur de transcription (Esrrb) intervient directement dans le contrôle du transfert d’information grâce auquel les cellules souches, issues de divisions successives, expriment les mêmes gènes que la cellule souche initiale dont elles découlent. Ce mécanisme épigénétique éclaire la façon dont se transmet l’identité des cellules. Plus généralement, le mécanisme découvert pourrait expliquer la multiplication à l’identique des cellules souches cancéreuses et donner des pistes pour empêcher leur prolifération. Autre espoir, à plus long terme : comprendre le fonctionnement des cellules souches permettrait, en médecine régénérative, de guider précisément leur multiplication dans l’intention de fabriquer des tissus, voire des organes…

  • Tissu infecté par Listeria monocytogenes (la bactérie apparaît en rouge). ©Institut Pasteur

    Recherche | 10.10.2016

    Comment l’étude de la biologie des populations de Listeria ouvre une ère nouvelle pour la surveillance de la listériose

    En étudiant les génomes d’une collection internationale de souches de la bactérie Listeria monocytogenes, deux chercheurs de l’Institut Pasteur, Sylvain Brisse et Marc Lecuit (Inserm), contribuent à mieux comprendre la façon dont les différentes souches de listeria circulent dans le monde. De plus, grâce à leur méthode de typage des souches basée sur le séquençage à haut débit, la veille sanitaire internationale des cas de listériose entre dans une nouvelle ère. L’analyse comparée des souches devient plus rapide, plus précise et reproductible partout dans le monde. Signe que cette découverte marque un tournant dans ce domaine, les travaux de l’Institut Pasteur se sont faits en collaboration avec de prestigieux instituts de santé publique* américain, britannique, canadien, danois et français.

  • Culex quinquefasciatus mâle. © Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie

    Recherche | 27.09.2016

    Le moustique Culex disculpé dans la transmission du virus Zika au Brésil

    Suspectés de jouer un rôle central dans la rapidité d’expansion du virus Zika au Brésil, les moustiques Culex quinquefasciatus ont finalement été mis hors de cause. Une étude vient en effet de mettre en évidence, en laboratoire, que les moustiques Culex ne sont pas capables de transmettre le virus Zika.

  • Bactériophages éliminant la bactérie Staphylococcus aureus sur une boite de pétri. Identification d’un nouveau système de défense des bactéries contre les phages. © Institut Pasteur.

    Recherche | 23.09.2016

    Identification d’un nouveau système de défense des bactéries contre les phages

    Les bactéries sont soumises en permanence aux attaques de virus connus sous le nom de bactériophages ou phages, qui sont les organismes les plus abondants sur terre. Elles ont développé tout un arsenal de défenses contre les phages, comme les systèmes CRISPR, dont la découverte récente donne actuellement lieu à une explosion de nouvelles applications, notamment dans le domaine de l’édition du génome (thérapie génique). Des chercheurs viennent de découvrir un nouveau système permettant aux staphylocoques de se défendre contre les phages.

  • Institut Pasteur

    Recherche | 26.08.2016

    Une nouvelle approche capable de décrypter les réponses immunitaires complexes

    La réponse aux infections est très variable d’un individu à l’autre. Le consortium Milieu Intérieur cherche à établir les paramètres qui caractérisent le système immunitaire des individus en bonne santé et sa variabilité naturelle. Les chercheurs décrivent une nouvelle approche pour analyser la réponse inflammatoire au niveau de l’expression des gènes dans des échantillons de sang d’individus sains, reproduisant ainsi les conditions d’une stimulation in vivo.

  • Neurones reliés par des nanotubes faisant circuler les fibrilles d’α-synucléine (en rouge). Des nanotubes reliant les neurones permettent la diffusion de la maladie de Parkinson par les lysosomes. © Institut Pasteur

    Recherche | 22.08.2016

    Des nanotubes reliant les neurones permettent la diffusion de la maladie de Parkinson par les lysosomes

    Des chercheurs de l’Institut Pasteur ont mis en évidence le rôle des vésicules lysosomales dans le transport entre les neurones des agrégats de α-synucléine, responsables de la maladie de Parkinson et d’autres maladies neurodégénératives. Les protéines incriminées voyagent d’un neurone à l’autre dans des vésicules lysosomales qui, elles, empruntent des « nanotubes » reliant les cellules.

  • Pages