Actualités

Trier les actualités

  • Recherche | 04.02.2014

    Agriculture et histoire africaine : la génomique remet en cause le dogme établi

    Grâce à une vaste étude génomique menée en Afrique centrale sur des populations de chasseurs-cueilleurs pygmées et de villageois agriculteurs, des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec le Museum National d’Histoire Naturelle (France), l’université de Montréal (Québec) et l’université Lumière-Lyon 2 (France), remettent en cause l’impact de l’agriculture dans l’histoire néolithique africaine : elle ne serait en effet la cause directe ni du succès démographique des populations l’ayant adoptée, ni du fort brassage de ces dernières avec les populations pygmées. Les résultats de ces recherches sont publiés dans Nature Communications

  • Internationale | 30.01.2014

    Nouveau Centre Collaborateur de l'OMS à l'Institut Pasteur de la Guyane

    L'Organisation mondiale de la Santé a désigné le Laboratoire de parasitologie de l'Institut Pasteur de la Guyane comme Centre collaborateur de l'OMS pour la surveillance de la résistance aux antipaludéens.

    Lise Musset et Eric Legrand sont les responsables de ce nouveau Centre collaborateur de l'OMS (CCOMS) rattaché à la région OMS des Amériques (AMRO). La désignation comme Centre Collaborateur de l'OMS sera en vigueur pour une période de quatre ans, de janvier 2014 à janvier 2018.


    L'Institut Pasteur de la Guyane, dirigé par le Dr Philippe Quénel, héberge 4 Centres Nationaux de Référence (CNR) - laboratoires associés pour la région Antilles Guyane,  nommés par décret du Ministère de la santé, pour un mandat de 5 ans de 2012 à 2016 :

    3 CNR sont hébergés par le Laboratoire de virologie : respectivement pour les Arbovirus, les virus Influenzae et les Hantavirus
    1 CNR est hébergé par la Laboratoire de parasitologie pour la surveillance du paludisme

    Ce nouveau Centre Collaborateur de l'OMS désigné à l'Institut Pasteur de la Guyane porte à 19 le nombre de CCOMS dans le Réseau International des Instituts Pasteur dont 8 CCOMS à l'Institut Pasteur à Paris.

    Le paludisme est une maladie qui peut être mortelle dûe à des parasites transmis à l’homme par des piqûres de moustiques infectés. En 2012, le paludisme a été à l’origine de 627 000 décès pour la plupart parmi les enfants africains de moins de 5 ans. En Guyane le paludisme touche chaque année entre 2 000 et 5 000 patients. Il est à l’état endémique sur les fleuves frontières avec le Suriname (Maroni), avec le Brésil (Oyapock) et dans l’intérieur de la région de Saül. Les Plasmodium falciparum et Plasmodium vivax sont les parasites les plus répandus cependant, P falciparum est le plus mortel.

     

  • Dons | 29.01.2014

    L’Institut Pasteur soutenu par des PME !

    Nul besoin d’être une grande multinationale pour être mécène ! L’Institut Pasteur est aussi soutenu par des petites et moyennes entreprises, comme Balsan et Tarifold.

     

     

    balsan.jpg

    Balsan, société française spécialisée dans la fabrication de moquettes en lés et en dalles, contribue au financement des travaux de recherche sur les mécanismes de l’allergie conduits par Pierre Bruhns, chef du laboratoire des Anticorps en thérapie et pathologie. Cet engagement est en adéquation avec le combat mené par Balsan pour limiter la présence d’allergènes dans ses produits. 

     


     

    tarifold.jpg

    L'entreprise Tarifold, inventeur et n°1 mondial de la pochette porte-documents, soutient les travaux de recherche du professeur Thomas Bourgeron sur l’autisme. Outre ce mécénat, les collaborateurs de Tarifold se mobilisent chaque année à l’occasion du Pasteurdon pour collecter des fonds à travers différentes animations dans leurs locaux, situés à Geispolsheim, en Alsace.



    Un grand merci à ces deux entreprises pour leur générosité !

    Crédit Photo : William Beaucardet

  • Internationale | 24.01.2014

    Alejandro Buschiazzo de l’Institut Pasteur de Montevideo lauréat du Prix François Jacob 2014

    Alejandro Buschiazzo a reçu le prix François Jacob le 24 janvier 2014 remis par le Pr Christian Bréchot, Directeur général de l’Institut Pasteur, pour ses travaux sur la cristallographie, son engagement exceptionnel dans l’interface avec le Réseau International des Instituts Pasteur avec la mise en place d’un projet sur la leptospirose et pour la création d’un réseau de biologie structurale en Amérique latine. 

    Le Prix François Jacob, créé selon la volonté de François Jacob suite à un don fait à la Pasteur Foundation aux Etats-Unis, a pour deuxième lauréat ce chercheur de l’Institut Pasteur de Montevideo institut membre du Réseau International des Instituts Pasteur. 

    Alejandro Buschiazzo est responsable de l’Unité de Cristallographie des protéines à l’Institut Pasteur de Montevideo depuis 2006, après un doctorat à l’Université de Buenos Aires, un postdoctorat dans l’Unité dirigée par Pedro Alzari et un poste de chargé de recherche dans cette même Unité à l’Institut Pasteur à Paris. Les travaux scientifiques de son équipe se situent à l’interface entre la biologie, la biochimie et la biologie moléculaire en se focalisant  sur l’étude structurale des complexes protéine-protéine et protéine-DNA impliqués dans plusieurs pathologies telles que la leptospirose et la trypanosomiase.

  • Institutionnel | 24.01.2014

    L'Institut Pasteur relance sa campagne institutionnelle fondée sur l'« incurable curiosité »

    Du 25 janvier au 9 février, L'Institut Pasteur relance sa campagne institutionnelle fondée sur l'« incurable curiosité ».

    Dans le même esprit, l'Institut Pasteur réaffirme sa force de transmission à des milliers de chercheurs du « virus » de l'incurable curiosité, mélange d’esprit critique, de combativité, d’excellence, d’enthousiasme et d’humanisme, un virus hérité de Louis Pasteur.

    Cette campagne se traduit en images par un spot tv de trente secondes qui sera diffusé sur France 2, France 3, France 5 et Canal plus jusqu’au 9 février. 

  • Internationale | 20.01.2014

    Signature d'un accord avec le Myanmar dans le cadre du projet ECOMORE

    L’Institut Pasteur, l’Institut Pasteur du Cambodge, le National Health Laboratory (basé à Yangon) et les autorités nationales de Santé de la République de l’Union du Myanmar ont signé un premier accord de collaboration scientifique dans le cadre du projet ECOMORE (“ECOnomic Development, ECOsystem MOdifications, & Emerging Infectious Diseases Risk Evaluation”).

  • Recherche | 17.01.2014

    Un mécanisme bactérien inédit pour échapper au système immunitaire

    Dans une étude publiée le 16 janvier dans PLoS Pathogens, une équipe composée de chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS, et de l’université Paris Diderot, a identifié un nouveau mécanisme de régulation qui permet l'adaptation rapide d‘une bactérie pathogène du genre Streptococcus à son hôte. Ce mécanisme permet à cette bactérie de minimiser son exposition au système immunitaire et de maintenir une bonne capacité de colonisation des tissus. Ces travaux ont été réalisés chez Streptococcus gallolyticus, une bactérie du système intestinal responsable d’endocardites et de septicémies chez les personnes âgées.

  • Internationale | 13.01.2014

    Le Pr Patrick Berche nouveau directeur général de l’Institut Pasteur de Lille


    Le Pr Patrick Berche assurera ses fonctions de directeur général de l’IP Lille à partir du 1er juillet 2014 après nomination officielle le 10 janvier 2014. 

    Patrick Berche occupe actuellement le poste de doyen de la Faculté de médecine Paris-Descartes, son mandat prendra fin au 30 juin 2014. Il assurera au sein de l’Institut Pasteur de Lille le poste de directeur scientifique de janvier à juin 2014.

    Médecin, chercheur expert en microbiologie il a été membre de la commission scientifique spécialisée de l’INSERM sur les maladies infectieuses et expert des risques biologiques auprès de la direction générale de l’armement. Le Pr Berche présida le Comité des centres nationaux de référence (CNR) de l’Institut de veille sanitaire (InVs), de 2006 à 2011.
    Patrick Berche a accompli de nombreuses missions humanitaires et notamment il mit sur pied et pilota de 1992 à 2000 le projet de lutte contre les diarrhées infantiles et le choléra en Amérique du Sud.

  • Santé | 10.01.2014

    Nouveau-nés morts à Chambéry : l’Institut Pasteur chargé de l'identification des souches bactériennes

    Après le décès de trois nourrissons à l’hôpital de Chambéry (Savoie), des analyses de souches ont été confiées à l’Institut Pasteur pour identifier l'agent bactérien responsable de la contamination des poches de nutrition incriminées.


    La Cellule d’Intervention Biologique d’Urgence de l’Institut Pasteur, dirigée par Jean-Claude Manuguerra, a ainsi procédé à l’analyse de souches bactériennes transmises par les laboratoires de l'ANSM. Les premiers résultats ont révélé la présence d’une nouvelle espèce bactérienne (voire d'un nouveau genre), très probablement d’origine environnementale, non décrite à ce jour, appartenant à la famille des entérobactéries.


    L’équipe travaille actuellement au séquençage du génome complet de la bactérie par les plus récentes techniques haut débit, afin de caractériser plus précisément cette nouvelle espèce.

  • International | 06.01.2014

    L’Institut Pasteur s’engage, grâce aux travaux des scientifiques de l’Institut Pasteur à Paris et en Guyane, dans la lutte contre l’épidémie liée au virus du Chikungunya dans la région Antilles Guyane

    Les premiers travaux de l’Institut Pasteur de Guyane et Paris ont montré dès 2011 des informations cruciales sur la susceptibilité des moustiques Aedes de la région Antilles Guyane au virus Chikungunya et alerté les autorités de santé publique.

     

En savoir plus

Musée Pasteur

musee-institut-pasteur.jpg

 

Le musée Pasteur est situé à l'Institut Pasteur, au 25 rue du Docteur Roux, 75015 Paris
 

Le musée Pasteur