Unité des Aspergillus

**********************

Présentation sommaire de la thématique (suite et fin)

 

II - Les différentes formes d'aspergilloses

4 - Aspergillose invasive

De nombreux patients avec un système immunitaire déficient meurent de cette infection. Leur chance de survie augmente si le diagnostic est effectué précocement. Malheureusement, ce diagnostic est aujourd'hui souvent trop tardif et les traitements antifongiques sont mis en place uniquement sur la base d'une simple suspicion de l'infection. Les sujets à risque pour l'aspergillose invasive sont toutes les personnes dont les défenses immunitaires sont diminuées et en particulier les patients ayant subi une greffe de moelle, les patients soumis à des traitements anticancéreux qui ont peu de globules blancs, les patients gravement brûlés ou atteints du SIDA.  Enfin, une maladie génétique rare, la granulomatose septique chronique, diminue les défenses immunitaires de l'hôte et rend donc celui-ci plus susceptible à l'infection aspergillaire. Un grand nombre des sujets concernés sont des enfants.

Les patients atteints d'aspergillose invasive ont la plupart du temps de la fièvre et des symptômes pulmonaires (toux, douleurs thoraciques, malaise et difficultés à respirer) qui ne disparaissent pas sous traitement antibiotique. Les examens au rayons X et au "scanner" permettent habituellement de localiser le(s) foyer(s) infectieux. La bronchoscopie (inspection de l'intérieur du poumon à l'aide d'un tube introduit à partir du nez) est souvent très utile pour confirmer le diagnostic. Le champignon peut se propager par le sang jusqu'au cerveau et autres organes tels que les yeux, le coeur, les reins et la peau. Il s'agit alors d'un syndrome très grave dont l'issue est le plus souvent mortelle. Une infection cutanée peut parfois permettre un diagnostic précoce de l'aspergillose qui se traduira par une mise en place immédiate du traitement.

**********************