Portail Institut Pasteur english version



Epidémiologie de la Rage

filet



La rage est une zoonose virale à laquelle sont sensibles tous les Mammifères.

Elle est due à plusieurs virus du Genre Lyssavirus qui présentent un tropisme important pour les cellules nerveuses. Elle est transmissible accidentellement à l'homme, généralement à la suite d'une morsure par un animal enragé et entraîne presque toujours une mort rapide. La rage est caractérisée par l'apparition d'un tableau clinique d'encéphalite dont les symptômes sont très variables selon les individus et les espèces considérés. Le diagnostic différentiel avec d'autres encéphalites virales d'étiologie différente est donc souvent difficile voire impossible. Dans ces conditions, seul l'examen de laboratoire permet de porter un diagnostic de certitude de la rage.

Le contrôle de la rage reste une des priorités de l'Organisation Mondiale de la Santé. En effet, si la rage semble régresser en Europe du fait de la vaccination orale des renards (BROCHIER, 1998), il ne faut pas sous-estimer la gravité de cette infection dans certaines parties du monde moins favorisées. Plus d'un siècle après la découverte de la vaccination antirabique, on estime le nombre de décès humains dus à la rage à environ 40-50000 par an dans le monde. Parallèlement, le nombre de traitements antirabiques effectués par an est certainement supérieur à 6,5 millions. Enfin, les pertes économiques engendrées par la rage peuvent être considérables par exemple dans certains pays d'Amérique Latine où les bovins sont exposés à la rage des chauves-souris hématophages.
Ces dernières années, l'épidémiologie de la rage a changé soit que l'élimination de la rage des animaux terrestres non volants ne fasse apparaître de nouveaux risques soit que la surveillance accrue et la mise au point de tests de détection plus efficaces aient mis en évidence l'existence de nouveaux variants de lyssavirus. Cet article décrira ces modifications récentes de l'épidémiologie de la rage et analysera les répercussions de ces développements pour la santé humaine.





filet


Debut de Page Sommaire Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à pweber@pasteur.fr.