Unité de Rétrovirologie Moléculaire

Responsable
WAIN-HOBSON Simon

e-mail : simon@pasteur.fr


Institut Pasteur

Département du Sida et des Rétrovirus
Institut Pasteur
28 Rue du Dr. Roux
75724 PARIS Cedex 15

Tél
01 4568 8821
Fax
01 4568 8874

Secrétariat

CHAHINE Michèle, IP

Chercheurs permanents

CHENCINER Nicole, IP
CHEYNIER Rémi, IP
VARTANIAN Jean-Pierre, IP

Stagiaires de recherche

GRATTON Sophie, Post-doc
HENRICHWARK Sven, Thèse
PELLETIER Éric, Thèse
PEZO Valérie, Post-doc
SALA Monica, Post-doc
STAHMER Ingrid, Post-doc

Ingénieurs Techniciens Administratifs

HENRY Michel, IP

Deux thèmes dominent notre thème de recherche en cours. Le premier concerne l'infection par le VIH et la pathogénèse du SIDA. Le deuxième thème tourne autour de l'hypermutagénèse et de l'évolution des protéines in vitro.



Infection par le VIH et pathogénèse du SIDA :

(Simon Wain-Hobson)

Bien que ce soient les sites principaux de réplication virale, la charge virale dans les centres germinatifs (GC) et les feuillets lymphocitaires périartériollaires (PALS) reste faible. L'analyse des séquences virales dans des coupes de 10µm issues de GC et de PALS a montré que le VIH est tenu en échec dans ces structures par l'immunité anti-VIH. Le travail mené sur le modèle SIVmac a fourni des résultats rigoureux quant à la co-localisation de la réplication virale et des réponses immunes antigènes dépendantes.

Hypermutagénèse et évolution in vitro des protéines :

(Simon Wain-Hobson)

Des techniques d'hypermutagénèse d'acide nucléique incluant la PCR et la transcription ont été dévelopées utilisant des concentrations nucléotidiques (dNTP) biaisées. La puissance de l'hypermutagénèse permet de changer l'information génétique au-delà de sa reconnaissance. En terme d'évolution protéique in vitro, il est à présent possible de générer des variants après de multiples cycles séquentiels de sélection positive et négative. L'espace séquentiel accordé à une protéine est tellement énorme que l'on peut trouver des mutants viables grâce à l'hypermutagénèse d'un gène, suivie de la sélection pour isoler les progénies.



Two themes dominate current research. The first concerns AIDS pathogenesis in vivo based on analyses of HIV and T cell populations in the spleen and periphery. The second theme develops the previous finding of RNA hypermutagenesis to explore protein evolution in vitro.