UNITÉ D'IMMUNOLOGIE MOLÉCULAIRE DES PARASITES

Responsable
PUIJALON Odile

e-mail : omp@pasteur.fr


CNRS URA 1960

Département d'Immunologie
Institut Pasteur
25/28 Rue du Dr. Roux
75724 PARIS Cedex 15

Tél
01 4061 3541
Fax
01 4061 3185

Secrétariat

LECUILLER Frédérique, IP

Chercheurs permanents

BEHR Charlotte, CNRS
DAVID Peter, CNRS
DUBOIS Philippe, IP
PUIJALON Odile, IP

Stagiaires de recherche

ARIEY Frédéric, Thèse
BAGOT Sébastien, DEA
BISCHOFF Emmanuel, Thèse
CONTAMIN Hugues, Thèse
DIEYE Yakya, DEA
KONATE Lassana, Post-doc
LOIZON Séverine, Stagiaire
MATHEUS Séverine, DEA
ZWETYENGA Joanna, Thèse

Ingénieurs Techniciens Administratifs

GUILLOTTE Micheline, IP
HUYNH Myoura, IP
JOUIN Hélène, IP
KHOURI Élisabeth, CNRS

Nos recherches visent à mieux comprendre les éléments qui contribuent à la survenue d'un accès palustre et à identifier les facteurs qui régulent l'induction et le maintien de l'immunité anti-palustre. Nous analysons le rôle du polymorphisme parasitaire chez l'homme et dans un modèle d'infection expérimentale chez le singe Saimiri sciureus. Nous étudions les réponses immunes contre des antigènes conservés ou polymorphes exprimés par les stades sanguins et analysons le potentiel vaccinal d'un antigène conservé. D'autre part, nous cherchons à analyser les perturbations du système immunitaire pendant l'infection palustre et en particulier le rôle des cellules T gamma delta. Nous avons analysé la cinétique de leur activation au cours de l'infection expérimentale chez le singe. La caractérisation fine des phosphotantigènes de Plasmodium falciparum activant la sous-population T Vgamma9 Vdelta2 est en cours. En parallèle, nous poursuivons un axe de recherches fondamentales sur la famille polygénique Pf60 de P. falciparum et avons montré qu'elle comprenait, en plus des gènes var codant pour l'antigène variant exposé à la surface de l'érythrocyte infecté, plusieurs autres membres codant pour des protéines associées aux mérozoïtes.



Analyse de la diversité parasitaire et de ses conséquences biologiques et immunologiques

(O. Puijalon)

Étude du polymorphisme des populations de P. falciparum en zone d'endémie, rôle de la transmission sur la diversité des populations parasitaires. Influence du portage d'hémoglobine S sur les caractères génétiques des parasites.Recherche de marqueurs génétiques parasitaires associés à la pathologie. Variation antigénique chez P. falciparum rôle des antigènes variants et conservés dans l'induction d'une protection immune. Remaniements génétiques associés à la variation antigénique. Analyse moléculaire de la famille polygénique Pf60 de P. falciparum, structure des gènes codant pour des antigènes associés au mérozoïte. Fonction des protéines associées au mérozoïte.

Étude des réponses immunes contre des antigènes polymorphes ou conservés de P. falciparum

(P. Dubois)

Influence de la diversité allélique sur les réponses secondaires contre l'antigène MSP-2. Spécificités sérologiques des diverses formes alléliques de l'antigène MSP-1. Réponses humaines en zones endémiques contre les antigènes hsp-70-1 et R23. Vaccination avec les antigènes hsp-70-1 et MSP-2.

Étude des réponses humorales contre l'antigène MSP-1 de P. vivax

(P. David)

Réponses humaines contre différentes protéines recombinantes décrivant des domaines polymorphes ou conservés de la molécule.

Analyse du rôle des cellules immunocompétentes non conventionnelles au cours de l'infection par P. falciparum

(C. Behr)

Analyse du rôle biologique des cellules T gamma/delta dans l'infection palustre. Purification et caractérisation des antigènes palustres stimulant les lymphocytes T Vgamma9/Vdelta2. Analyse longitudinale des cellules productrices de cytokines pro-inflammatoires dans différentes pathologies palustres chez l'homme.

Étude de nouvelles approches de santé publique en zone d'endémie

(P. David)

Approche ethnologique de la perception des maladies.



Our research aims at a better understanding of the elements contributing of the occurence of a malaria attack as well as at identifying the factors which regulate the induction and maintenance of anti-malarial immunity. Parasite polymorphism is explored both in human infections and in the experimental model infection of the squirrel monkey, Saimiri sciureus. The immune response both to conserved and polymorphic antigens expressed in blood stages is being studied. Potential vaccinating properties of one conserved antigen are being explored. On the other hand, the disturbances of the immune system during malarial infection are being explored, with focus on the role of gamma delta T cells. The kinetics of activation of these cells has been analysed in the experimental infection of monkeys. The fine characterization of the Plasmodium falciparum phosphoantigens which activate T Vgamma9 Vdelta2 populations is underway. In parallel, a more fundamental line of research is pursued with the study of the polygenic family Pf60 of P. falciparum. It has been shown that, in addition to the var genes which code for the variant antigen exposed on the surface of the infected erythrocyte, this family was composed of several other members coding for proteins associated with the merozoite.