UNITÉ DE GÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE DES LEVURES

Responsable
DUJON Bernard

e-mail : bdujon@pasteur.fr


CNRS URA1300

Bâtiment des Biotechnologies
Institut Pasteur
25/28 Rue du Dr. Roux
75724 PARIS Cedex 15

Tél
01 4568 8478
Fax
01 4061 3456 SECRÉTARIAT RAMBAUD Martine, IP

Chercheurs permanents

FABRE Emmanuelle
FAIRHEAD Cécile
OZIER-KALOGEROPOULOS
PERRIN Arnaud

Stagiaires de recherche

HARINGTON Alexis
RICHARD Guy-Franck
BLANDIN Gaëlle
LLORENTE Bertrand
MALPERTUY Alain
TEIXEIRA-FERNANDES
CARLOTTI Marie-Paule
BADIS Gwenaël

Ingénieurs Techniciens Administratifs

BOYER Jeanne
TEKAIA Fredj
THIERRY Agnès

Les travaux de l'Unité de Génétique moléculaire des levures portent essentiellement sur l'étude du génome de Saccharomyces cerevisiae, et sur les fonctions des gènes et leurs mécanismes d'expression. La séquence complète du génome de cet organisme, actuellement le seul eucaryote, est connue depuis 1996 et nous nous attachons maintenant à mettre en place l'analyse fonctionnelle systématique de ce génome, pris comme modèle d'étude.



Le séquençage du génome de la levure, Saccharomyces cerevisiæ

(Bernard Dujon)

Ce séquençage est terminé depuis 1996. L'Unité a participé de manière importante à ce travail qui est le fruit d'une collaboration internationale initiée, et principalement réalisée, en Europe. L'Unité a construit des banques génomiques, cartographié plusieurs chromosomes et, au total, coordonné directement le séquençage de 15 % du génome total. L'Unité a elle-même séquencé 94 gènes de levure et a développé un nouvel outil général de cartographie physique des génomes.

L'anatomie moléculaire du génome de la levure, Saccharomyces cerevisiæ

(Bernard Dujon)

L'Unité a établi sa propre base de données du génome de levure qui lui a permi d'explorer les propriétés structurales essentielles de ce génome, de dresser la liste détaillée des familles de gènes paralogues et d'étudier la redondance génomique. De plus, les comparaisons sytématiques avec les autres génomes séquencés permettent de déterminer la conservation des séquences ancestrales.

Le transcriptome de la levure, Saccharomyces cerevisiæ

(Bernard Dujon)

L'Unité a établi la carte complète des transcrits d'un chromosome entier de levure (le chromosome XI, contenant plus de 330 gènes) et s'oriente maintenant vers l'analyse globale du transcriptome grâce à des collaborations établies dans le cadre du programme européen EUROFAN.

La "dynamique" chromosomique chez la levure et d'autres organismes

(Bernard Dujon)

L'Unité a étudié la distribution et la stabilité des répétitions de trinucléotides dans le génome de levure. Elle étudie aussi les mécanismes de réparations des cassures chromosomiques double-brins et les mécanismes aboutissant à la transformation intégrative. Le devenir des cassures chromosomiques générées in vivo par l'endonucléase I-Sce I dans des génomes de mammifères est étudié en collaboration avec les Unités de Biologie moléculaire du développement et de Génétique somatique.

Les protéines du nucléopore et la dynamique nucléaire

(Emmanuelle Fabre)

L'une des nucléoporines, Nup145p, fait l'objet d'une étude particulière car elle est le site d'un clivage protéolytique qui sépare un domaine C-terminal, faisant partie intégrante du nucléopore, d'un domaine N-terminal, localisé dans la matrice nucléaire et dont la fonction reste inconnue. Les nombreux mutants de délétion dans les gènes de fonction inconnue, issus du programme européen EUROFAN sont également étudiés pour rechercher des gènes impliqués dans les fonctions d'export des ARN nucléaires.

Les mitochondries et les introns mitochondriaux

(Bernard Dujon)

L'Unité a conservé un intérêt dans l'étude des mitochondries et, en particulier, des endonucléases introniques responsables de la propagation des introns de groupe I. L'existence nombreux mutants de délétion dans les gènes de fonction inconnue, issus du programme européen EUROFAN permet de reprendre une étude systématique des gènes impliqués dans le métabolisme des acides nucléiques mitochondriaux.

L'analyse fonctionnelle du génome de la levure

(Bernard Dujon)

Notre Unité joue un rôle de coordination important dans le programme européen d'analyse fonctionnelle systématique du génome de levure. De nouveaux outils moléculaires ont été construits pour le clonage, l¹inactivation et la surexpression des gènes de levure. Plus de 250 gènes ont été soumis aux premières étapes de l'analyse fonctionnelle systématique par la procédure dite des "six-packs" ou celle dite du "mass-murder". Une analyse expérimentale approfondie des familles de gènes est entreprise.

Exploration d'un génome apparenté, Kluyveromyces lactis

(Odile Kalogeropoulos)

La séquence du génome de Saccharomyces cerevisiae permet d'accélerer la découverte de nouveaux gènes chez des espèces de levures apparentées, ce qui , en retour, nous renseigne sur la nature des gènes de Saccharomyces cerevisiae. Nous avons expérimenté cette stratégie en séquençant des étiquettes aléatoires du génome de Kluyveromyces lactis.

Enseignement

L¹Unité participe au cours de Génétique somatique et moléculaire (DEA de Génétique Humaine), au cours de Biologie cellulaire (DEA) et, sous forme d'enseignements théoriques, au cours de Microbiologie générale (DEA de Microbiologie), au cours de Mycologie, et au cours de Virologie fondamentale (DEA de Virologie).



The "Unité de Génétique moléculaire des levures" concentrates its activity on the genome of Saccharomyces cerevisiae, and on studying gene functions and the mechanisms of gene expression. The sequence of the genome of this organism, so far the only eucaryote, has been completed in 1996 and we are now busy setting up systematic functional analysis of this genome, used as a model system.


Sites d'intérêt

http://speedy.mips.biochem.mpg.de/mips/yeast/