UNITÉ DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE DU GENE

Responsable
KOURILSKY Philippe

INSERM U.277

Département d'Immunologie
Institut Pasteur
25/28 Rue du Dr. Roux
75724 PARIS Cedex 15

Tél
01 4568 8545
Fax
01 4568 8548

Secrétariat

CAPUT Viviane

Chercheurs permanents

ABASTADO Jean-Pierre, CNRS
CUMANO Ana, INSERM
EVEN Jos, CNRS
FAURE Florence, INSERM
GACHELIN Gabriel, IP
KANELLOPOULOS Jean, INSERM
KOURILSKY Philippe, CNRS
LONE Yu-Chun, CNRS
MOTTA Iris, INSERM
PARDIGON Nathalie, IP

Stagiaires de recherche

APOSTOLOU Irina, Doctorante
ARSTILA Petteri, Post-doc
BOUSSO Philippe, Doctorant
CALBO Sébastien, Doctorant
DOUAGI Iyadh, préparation d'un DEA
EMA Hideo, Post-doc
GAPIN Laurent, Doctorant
HARADA Haruhito, Post-doc
LAOUINI Dhafer, Post-doc
LEVRAUD Jean-Pierre, Doctorant puis post-doc
MALIER Vanessa, préparation d'un DEA

Ingénieurs Techniciens Administratifs

CASROUGE Armanda, INSERM
DARCHE Sylvie, INSERM
DELARBRE Christiane, CNRS
GOURRU Géraldine, INSERM jusqu'au 31.08.1997
LIM Annick, IP

Interaction entre molecules du CMH de classe I et leurs recepteurs a la surface des lymphocytes T ou des cellules NK

(J.-P. Abastado)

A.- Etude de l'activation des lymphocytes T. A1.-Analyse des signaux nécessaires à l'activation de lymphocytes T naïfs (en collaboration avec R. LIBLAU, U.134 INSERM, CERVI). A2.- Rôle de l'agrégation du TcR dans l'activation des lymphocytes T (en collaboration avec A. TRAUTMANN, URA 625 CNRS et B. MALISSEN, CIML). A3.- Utilisation de pseudo-peptides dans l'induction de réponse T CD8+ (en collaboration avec J.-P. BRIAND, UPR 9021 CNRS, IBMC). B.- Etude du répertoire des lymphocytes T. B1.- Production de molécules du Complexe Majeur d'Histocompatibilité de classe I murines et humaines solubles, fluorescentes et multimériques. B2.- Purification de lymphocytes T en fonction de leur spécificité à l'aide de molécules de classe I soluble. B3.- Analyse de l'enveloppe clonale d'une réponse T : empreinte des peptides du soi sur le répertoire T. C.- Etude de l'interaction entre molécules du CMH de classe I et récepteurs de cellules NK. C1.- Analyse des réponses T chez une souris transgénique pour le récepteur CD158b (en collaboration avec E. VIVIER, CIML). C2.- Analyse de l'expression et de la spécificité des récepteurs de cellules NK de la souris à l'aide de molécules de classe I solubles.

Ontogenie precoce du systeme immunitaire notamment des cellules B, T et NK

(A. Cumano)

A.- Caractérisation des cellules hématopoïétiques primitives et définition des conditions d'auto-renouvellement des cellules souches hématopoïétiques (en collaboration avec F. DIETERLEN-LIEVRE et I. GODIN, Nogent-sur-Marne). B.- Etude de la cinétique et des populations cellulaires responsables du repeuplement des différents organes hématopoïétiques au cours du développement embryonnaire chez la souris. Identification du précurseur commun des cellules hématopoïétiques et endothéliales (hémangioblaste). C.- Etude de la détermination de lignée au cours de l'expansion de précurseurs hématopoïétiques dans le foie foetal entre jour 12-14 de la gestation D.- Identification des précurseurs de cellules T dans le foie foetal et étude du développement des thymocytes embryonnaires (Avec A. BANDEIRA et P. PEREIRA).

Selection des cellules T - Tolerance au soi

(J. Kanellopoulos)

A.- Modèle d'étude de la tolérance immunitaire à des protéines uniquement exprimées dans le système nerveux central. A1.- Les lymphocytes sont-ils tolérants à une molécule de membrane exprimée uniquement dans les oligodendrocytes ? A2.- Est-il possible de produire une rupture de tolérance à cette protéine par homologie moléculaire ? B.- Sélection du repertoire des lymphocytes T murins B1.- Etude de la taille et de la diversité du répertoire des lymphocytes T matures. B2.- Etude comparative des répertoires T des lymphocytes T CD4+ et CD8+. B3.- Etude des répertoires publics dans les thymocytes et les lymphocytes T matures. B4.- Etude des répertoires des thymocytes et des lymphocytes T CD8+ sélectionnés par les molécules de classe I non-polymorphes du complexe majeur d'histocompatibilité.

Immunopathologie

(G. Gachelin)

A.- Etude des lymphocytes T dans deux pathologies autoimmunes humaines, le nevus de Sutton et la sclérose en plaques. A1.- Identification des lymphocytes T qui infiltrent les halo naevi plaques (en collaboration avec P. MUSETTE, Hôpital Saint-Louis). A2.- Identification, malade par malade, des lymphocytes T réactifs à la protéine basique de la myéline (en collaboration avec D. DORMONT, CEA, Fontenay-aux-Roses). B.- Rôles des molécules d'histocompatibilité de classe Ib B1.- Identification et étude des éléments de restriction de classe I spécialisés dans la lutte contre les bactéries intracellulaires. B2.- Rôle de CD1 dans la réponse précoce contre les bactéries intracellulaires. B3.- Rôle des cellules NT restreintes par CD1 dans la réponse granulomateuse chez la souris et l'homme. B4.- CD1 et cellules NT comme composants de la résistance aux infections par des bactéries intracellulaires. C.- Sélection du répertoire des lymphocytes NT. C1.- Identification des antigènes responsables de l'activation des lymphocytes NT (en collaboration avec J.-J. FOURNIE, Toulouse). C2.- Identification de la taille du répertoire des lymphocytes NT. C3.- Sélection in vivo des cellules NT.

Immunologie antitumurale

(P. Kourilsky)

A.- Réponse T anti-tumorales chez la souris (modèle P815). Injection intratumorale d'Adénovirus recombinants (en collaboration avec M. PERRICAUDET, IGR). B.- Recherche de réarrangements publics dans les réponses anti-tumorales chez l'homme et la souris. C.- Induction in vitro de réponses T anti-tumorales par des cellules dendritiques autologues. D.- Etude de la taille du répertoire T alpha/beta exprimé chez des sujets HLA-A2.1+. E.- Suivi d'essais cliniques d'immunothérapie : analyse des répertoires T après injection de cellules dendritiques autologues chargées avec des peptides ou ARN spécifiques de l'antigène tumoral CEA (en collaboration avec les Drs. E. GILBOA, H.K. LYERKLY, Duke University, E.-U).