LABORATOIRE DE BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLÉCULAIRE DES INSECTES

Responsable
BREY Paul

e-mail : pbrey@pasteur.fr


Département d'Écologie
Institut Pasteur
25/28 Rue du Dr. Roux
75724 PARIS Cedex 15

Tél
01 4568 8253
Fax
01 4061 3471

Secrétariat

BLANC Marie-France

Chercheurs permanents

RAIBAUD Anna, IP
ROTH Charles, CNRS
TARDIEUX Isabelle, IP

Stagiaires de recherche

AXISA Sophie, DEA
AHMED Abdoulaziz, Thèse
MARCHAL Laurence, Thèse
PAUL Richard, Postdoc
ROSETTO Marco, Boursier

Ingénieurs Techniciens Administratifs

FRANÇOIS Madeleine
GALLAIS Ingrid
PERROT Sylvie
POUPEL Olivier

L'objectif des recherches du laboratoire est de comprendre les mécanismes moléculaires de la réponse immunitaire chez les insectes, ainsi que les interactions insecte/pathogène et insecte/parasite.



Recherches sur le ver à soie, Bombyx mori : Gram Negative Binding protein GNBP)

(Paul Brey)

Récemment, nous avons cloné et séquencé, à partir d'une banque d'ADNc de corps gras de Bombyx mori stimulé par du lipopolysacharride, une protéine immunitaire, appelée GNBP, de synthèse très précoce et ayant une affinité avec la paroi des bactéries Gram (-). L'analyse de la séquence d'acides aminés déduite révèle une homologie avec des b-1,3 glucanases de bactéries et d'oursin. Nous essayons de faire une protéine recombinante du GNBP.

Recherches sur le moustique Anopheles gambiae et le parasite Plasmodium falciparum : clonage de la prophénoloxydase et localisation chromosomique

(Paul Brey)

Étant donné l'importance de la prophénoloxydase dans la réponse immunitaire du moustique, nous avons cloné l'ADNc de cette protéine chez Anopheles gambiae. L'ADNc est codant pour un polypeptide de 79 341 Da et contient deux domaines liant le cuivre qui sont caractéristiques des phénoloxydases et des hémocyanines d'arthropodes. L'expression du gène de la prophénoloxydase a été détectée dans tous les stades de développement, de l'embryon à l'imago avec cependant un niveau d'expression plus élevé dans les embryons. Le gène de la prophénoloxydase a été localisé sur le chromosome 2R division 13B par hybridation in situ. Cette année, nous avons complété le séquençage du gène de la phrophénoloxydase qui est composé de cinq exons et quatre introns.

Recherches sur le moustique Anopheles gambiae: la structure des chromosomes du moustique

(Charles Roth)

Les chromosomes linéaires ont une structure, appelée télomère, qui entre autres fonctions a celle de maintenir la longueur des chromosomes lors de la réplication. Les télomères de la plupart des organismes sont constitués de centaines, voire de milliers de motifs simples de 5 à 7 nucléotides synthétisés par un complexe d'enzyme et ARN, appelé la télomérase. Plusieurs études indiquent que les télomères des Diptères sont différents de ceux des autres organismes. Les télomères connus des Diptères étudiés jusqu'à présent, la drosophile et le chironome, sont constitués de grands motifs de répétitions d'ADN. Lorsque nous avons étudié le maintien d'un plasmide à l'extrémité du chromosome 2L chez le moustique Anopheles gambiae, nous avons observé, qu'avec le temps, cette partie du chromosome se raccourcit dans la population, mais qu'éventuellement il s'allonge. Les chromosomes se terminent par des séquences dans le plasmide et n'ont pas de séquences supplémentaires qui ressemblent, soit à celles créées par la télomérase, soit à celles des rétrotransposons trouvés chez la drosophile. La séquence plasmidique semble être maintenue à l'extrémité du chromosome par un crossing-over inégal entre chromosomes frères. Nous formulons l'hypothèse selon laquelle les chromosomes normaux sont maintenus par un mécanisme semblable et nous sommes en train d'étudier les extémités des chromosomes normaux pour déterminer leur structure et le mécanisme de leur maintien.

Etablissement des modèles expérimentaux de Plasmodium gallinaceum/Aedes aegypti/poulet

(Anna Raibaud)

Cette année, nous avons établi un modèle expérimental de Plasmodium gallinaceum/Aedes aegypti/poulet. Nous avons réalisé, également, la production en masse des ookinètes (stade invasif du moustique). Cette production nous a permis d'identifier une organelle (crystalloïde) qui pourrait être impliquée dans la virulence de l'ookinète vis-à-vis de son hôte moustique.

La régulation des réorganisations du cytosquelette d'actine par les protozoaires parasites du phylum des Apicomplexes

(Isabelle Tardieux)

La thématique principale cherche à caractériser, chez les protozoaires parasites du phylum des Apicomplexes (Plasmodium et Toxoplasma gondii), les molécules impliquées dans les processus de ré-organisation du cytosquelette d'actine dont on sait qu'ils sont requis pour que le parasite puisse pénétrer à l'intérieur de sa cellule hôte. Nous avons ainsi isolé trois protéines dont deux seraient capables de lier l'actine monomérique alors qu'une troisième, identifiée comme l'horthologue de la coronine décrite chez Dyctiostelium, s'associe avec l'actine filamentaire. La séquence nucléotidique de cette dernière vient d'être complétement élucidée et nous cherchons à caractériser les modalités fonctionnelles de la protéine recombinante en particulier sur le complexe d'actine-myosine parasitaire. En parallèle, la réorganisation du cytosquelette de la cellule hôte et les voies de signalisation impliquées au cours du processus invasif sont analysées et nous venons de mettre en évidence le recrutement de plusieurs peptides à la membrane de cette cellule hôte.



Our laboratory is studying the immune responses in insects (mosquitoes and silkworms) as well as host-parasites interactions between members of the Apicomplexa (Plasmodium and Toxoplasma) and their host cells.