Régulation de la traduction eucaryote et virale - CNRS URA 1966  


  RESPONSABLEDr KEAN Katherine / kathiemb@pasteur.fr
  MEMBRESBEN M’HADHEB-GHARBI Manel / BROCARD Michèle / Dr KOMAROVA Anastasia

  Rapport d'activité

Nous sommes intéressés par les mécanismes d’initiation de la synthèse protéique dans la cellule eucaryote et par la régulation qui peut y être apportée. Notre travail a été particulièrement axé sur le recrutement sur l’ARN de la sous-unité ribosomique 40S, et divers pathogènes viraux ont été étudiés. Notre unité postulante a été fermée le 31/12/2006.

La synthèse protéique chez les picornavirus

La synthèse protéique chez les picornavirus dépend d’un IRES (pour signal d’entrée interne du ribosome) et, pour le poliovirus (PV), le domaine V de cette structure est important dans la virulence, car il contient une mutation atténuante dans toutes les souches vaccinales Sabin. Nous voulions découvrir si les résultats portant sur le PV pouvaient être extrapolés à un autre virus du même genre mais d’un tropisme différent. Nous avons utilisé le coxsackievirus B3 (CVB3), l’agent le plus courant de myocardite virale. Comme pour PV, la mutation Sabin3 dans le contexte CVB3 résulte en un titre viral réduit et une faible efficacité de traduction in vitro. Contrairement au PV, le sondage structural de l’ARN du CVB3 n’est pas affecté par la mutation Sabin. D’autres mutations de l’IRES atténuantes chez le PV s’avèrent atténuantes chez le CVB3 dans un modèle murin infecté par voie orale.

Traduction chez le virus de l’hépatite C (HCV)

L’initiation de la traduction se fait également à partir d’un IRES, mais cette fois-ci l’extrémité 3’ de l’ARN est fortement structurée (la région X). Habituellement, la traduction dépendant d’un IRES requiert des facteurs cellulaires spécifiques (ITAFs), et une pseudocircularisation de l’ARNm est probablement conservée fonctionnellement avec les ARNm classiques, mais pas mécanistiquement. Nous avons examiné le rôle de « Polypyrimidine Tract Binding Protein » (PTB) dans la traduction du HCV, car sa capacité à fixer aussi bien l’IRES que la région X permet l’hypothèse que PTB pourrait activer la traduction à partir de l’IRES en présence de la région X.

Les résultats des études de la traduction et de la fixation de PTB effectués avec des séquences X mutantes nous ont amenées à infirmer un rôle de PTB dans la stimulation de la synthèse protéique à partir de l’IRES du HCV par la région X. De plus, des expériences de compétition avec l’ARN rajouté en trans sur la traduction ont montré l’implication d’au moins deux facteurs stimulants.

Virus de la rage (RV) : protéine matrice comme un régulateur (coll. Y Jacob, dépt. de Virologie)

La protéine de matrice (M) des virus ARN de polarité négative tels les Rhabdoviridae est multifonctionnelle, agissant dans l’assemblage/bourgeonnement viral, mais également dans la bascule de la transcription virale à la réplication et la diminution de l’expression génétique de l’hôte qui l’accompagne. Nous avons cherché des partenaires cellulaires potentiels de la protéine M du RV. Un criblage double-hybride dans la levure a désigné la sous-unité h du complexe eIF3 et l’interaction a été validée par co-immunoprécipitation et par la technique de résonance plasmon de surface. Quand la protéine M du RV a été exprimée dans des cellules de mammifères, elle était localisée dans les fractions précoces de la sous-unité ribosomique 40S. De plus, M rajoutée en trans a inhibé la traduction in vitro sur des ARNm porteurs de régions 5’ non-codants classiques (Kozakiens). De façon intéressante, la traduction de l’ARN porteur de l’IRES du HCV, qui capte eIF3 par un autre mécanisme n’était pas affectée par la protéine M. Globalement, nos données suggèrent qu’en plus que ses autres fonctions, la protéine M du RV inhibe la traduction dans les cellules infectées via une interaction protéine-protéine avec la machinerie de traduction cellulaire.

Mots-clés: synthèse protéique/IRES/virus de l’hépatite C/interaction 5’-3’ de l’ARN/virus de la coxsackievirus B3

kean.jpg



  Publications de l'unité

Toutes les publications 2006 sur notre base de données




Rapports d'activité 2006 - Institut Pasteur
En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr