Dynamique des lyssavirus et adaptation à l'hôte


  RESPONSABLEDr BOURHY Hervé / hbourhy@pasteur.fr
  MEMBRESDr AMENGUAL Blanca / Dr DACHEUX Laurent / Dr DELMAS Olivier / GHOLAMI Alireza

  Rapport d'activité

La Rage est une encéphalite virale aigüe, d’évolution fatale. Les agents responsables sont des virus à ARN neurotropes de la famille des Rhabdoviridae et du genre Lyssavirus. La Rage est une anthropozoonose qui atteint différentes espèces animales et dont l’épidémiologie varie avec le temps. Le principal objectif de l’UPRE “Dynamique des lyssavirus et Adaptation à l’hôte”, créée le 1er novembre 2005, est d’étudier les relations entre l’évolution génomique des lyssavirus et la réponse de l’hôte à l’infection, ainsi que les conséquences de la dynamique de l’infection dans les populations humaine et animale. Cet objectif est divisé en deux étapes spécifiques.

La première partie traite de la détermination des facteurs écologiques et virologiques impliqués dans la dynamique de l’infection par les lyssavirus dans les populations animales réservoirs (chiens et chauves-souris). Des études écologiques, épidémiologiques et génétiques virales menées conjointement expliquent comment un lyssavirus se propage dans une espèce animale.

La seconde partie présente une analyse, au niveau moléculaire, des relations entre le virus et de sa cellule hôte et de ses implications dans le franchissement de la barrière d’espèce. Des mécanismes associés à l’induction de la mort programmée des cellules neuronales après infection et qui pourraient être impliqués dans la réduction de la pathogénie, ont été caractérisés dans ce laboratoire. L’analyse de la réponse précoce des cellules neuronales à l’infection avérée (dans le cas des virus pathogènes) et abortive (dans le cas des virus atténués) aide à identifier quelle(s)modification(s) transcriptionnelle(s)/traduc-

tionnelle(s) joue(nt) un rôle-clef dans la détermination du phénotype de l’infection. Le rôle des protéines virales, et en particulier de la protéine de matrice, dans la régulation de l’expression et du fonctionnement des protéines de la cellule hôte dans l’apoptose fait également l’objet d’une étude détaillée. On utilise pour cette étude des techniques de transcriptome à haut débit (analyses par puces à ADN) et des techniques de criblage protéomique. L’analyse des points critiques de la phase précoce de l’infection par les lyssavirus ainsi que l’identification et la localisation des facteurs viraux et cellulaires de virulence devraient amener à une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans l’adaptation et la pathogénie des lyssavirus chez l’homme et chez les diverses espèces animales.

Afin d’atteindre ces objectifs, l’unité rassemble des chercheurs et des collaborations présentant des expertises complémentaires. En effet, ces études sont réalisées avec la collaboration de certains de nos collègues des Départements d’ ‘Infection et Epidémiologie’ et de ‘Virologie’, ainsi que des plateformes technologiques de l’Institut Pasteur, des instituts du Réseau international des Instituts Pasteur, en particulier ceux situés en Afrique et en Asie où la rage est très présente, et avec les participants des programmes européens FP6 (VIZIER et RABMEDCONTROL) dans lesquels nous sommes impliqués. Le projet de recherche est également lié aux problèmes de santé publique suivis par le Centre National de Référence pour la Rage et le Centre collaborateur de l’OMS de Référence et de Recherche sur la Rage, centres hébergés dans l’Unité.

Site Web du Centre National de Référence pour la Rage et du Centre collaborateur de l’OMS de Référence et de Recherche sur la Rage : http://www.pasteur.fr/sante/clre/cadrecnr/rage-index.html

Mots-clés: lyssavirus, épidémiologie, encéphalite, virulence, adaptation



  Site Web de l'unité

Plus d' informations sur notre site web


  Publications de l'unité

Toutes les publications 2006 sur notre base de données




Rapports d'activité 2006 - Institut Pasteur
En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr