Unité: Centre de production et infection des anophèles

Responsable: Bourgouin Catherine

Le CEPIA a produit en masse trois espèces d'Anophèles (gambiae, stephensi et albimanus). Près de 200.000 femelles ont été distribuées à plusieurs groupes de recherche impliqués dans l'étude des interactions moustiques-Plasmodium-hôtes vertébrés, notamment dans le cadre du GPH Anophèles. Un effort particulier a permis la mise en place d'une production automatisée de gamétocytes de P. falciparum, et un apport d'expertise a facilité la mise en œuvre de la technologie RNAi chez An. gambiae.

Le CEPIA, CEntre de Production et d'Infection des Anophèles, est une plateforme dont les objectifs et missions s'articulent autour de trois activités :

produire pour le bénéfice de divers programmes de recherche et équipes de recherche des moustiques du genre Anopheles qui consituent soit des hôtes et vecteurs naturels soit des hôtes de laboratoire pour diverses espèces de Plasmodium, agent du paludisme

mettre à disposition une infrastructure et une compétence permettant aux équipes partenaires de réaliser sur place :

développer en partenariat des projets de recherche nécessitant l'utilisation d'Anophèles.

La plateforme investit également dans le développement de projets dépendant de la production de gamétocytes de Plasmodium falciparum et l'infection des Anophèles par ce parasite. Ces projets sont en cours de mise en place.

Activité en 2004 :

1) Activité de production d'Anophèles

Le Cepia a produit en masse trois espèces d'Anophèles : An. gambiae, An. stephensi et An. albimanus pour les besoins de six unités de l'Institut Pasteur (Biochimie et Biologie Moléculaire des Insectes, Biologie et Génétique du Paludisme, Immunophysiopathologie infectieuse, Réponses précoces aux Parasites et Immunopathologie, Génétique de la Différenciation, Parasitologie Biomédicale). De façon mineure, le CEPIA a également distribué des Anophèles à plusieurs équipes extérieures à l'Institut. La quantité de moustiques délivrés en 2004 a sensiblement augmentée par rapport à 2003 (Figure 1). La prévision des demandes pour 2005 est en forte augmentation. Grâce aux nouveaux locaux, mis en service en Décembre 2004 dans le batiment 25 Rue des Volontaires (voir site web), notre nouvelle capacité de production devrait permettre de répondre à l'ensemble des besoins.

2) Contrôle qualité 

Du fait du grand nombre de moustiques produits et manipulés appartenant à plusieurs espèces d'Anophèles, un contrôle systématique d'absence de contamination entre ces espèces a été mis en place. Ce contrôle utilise les critères morphologiques distinctifs, basés notamment sur la répartition des pigmentations de l'aile des adultes.

D'autre part, la qualité des moustiques produits, en terme de réceptivité au développement de Plasmodium, a répondu aux attentes des expérimentateurs. Ainsi la figure 3 représente le suivi de Janvier à Septembre 04 de la réceptivité des Anophèles au développement de Plasmodium berghei. Ce bilan cumulatif a été établi grâce à l'exploitation de notre base de données gérant les données transmises par les différentes équipes réalisant des infections à Plasmodium berghei.

3) Production de gamétocytes de Plasmodium falciparum, Infection expérimentale d'Anophèles par P. falciparum

La mise en place des infections d'Anophèles par le parasite infectant l'Homme, P. falciparum a deux objectifs principaux : d'une part, permettre l'étude moléculaire et cellulaire de l'interaction du parasite humain avec son hôte vecteur naturel An. gambiae, et d'autre part, produire des stades sporozoites, formes présentes dans les glandes salivaires du moustique et responsables de l'infection " primaire " chez l'Homme. En effet, seul le cycle érythrocytaire de P. falciparum, est maitrisée in vitro. La production de sporozoites par le moustique est donc nécessaire pour l'étude des phénomènes biologiques (cellulaires et immunologiques) associées au développement des sporozoites chez l'Homme.

Grâce à l'utilisation d'un système automatisé de culture, la production régulière de gamétocytes, souches NF54 et 3D7 est opérationnelle. Les conditions expérimentales d'infection des Anophèles ne sont pas encore optimmales, malgré quelques résultats encourageants.

4) Programmes de recherche :

4-1 Participation au GPH Anophèles

L'activité du CEPIA est une composante essentielle au Grand Programme Horizontal " Anophèles " mis en place sur le campus par P. Brey. Outre la production d'Anophèles et la mise à disposition d'équipement, le CEPIA participe aux développements des techniques de génomique fonctionnelle que sont la transgénèse et l'interférence ARN (RNAi)

4-2) Autres programmes collaboratifs

Deux programmes sont en cours l'un avec l'IMTSSA (Dr. Rogier, Institut de Médecine Tropicale du Service de Santé des Armées) l'autre avec l'Université Pierre & Marie Curie (Parasitologie Evolutive, L. Lambrechts-J. Koella)

Mots-clés: Anophèles, Production, Plasmodium, gamétocytes, génomique fonctionnelle


Rapports d'activité 2004 - Institut Pasteur
filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr