Portail IP   bandeau_genéral
imprimer
Imprimer
     Immunité Cellulaire Antivirale


  Responsable : François Lemonnier (flemonn@pasteur.fr)


  resume

 

L'activité du laboratoire vise par la création de souris génétiquement modifiées (dépourvues de molécules H-2 de classe I ou de classe II, transgéniques HLA de classe I ou de classe II) a) à l'étude des mécanismes d'éducation, de mobilisation et de maintien périphérique des lymphocytes T CD8+ et CD4+ et cellules " Natural Killer " (NK), b) à l'identification de peptides viraux et tumoraux présentés aux lymphocytes T et c) à l'évaluation et optimisation de leur potentiel vaccinal.



  rapport

cale

Création de nouvelles lignées de souris HLA classe I transgéniques H-2 classe I KO et HLA classe II transgéniques, HLA classe II KO (Y.C. Lone, A. Pajot).

Des lignées de souris exprimant les molécules HLA-A03.01 et HLA-A24.02 dans un contexte H-2 classe I KO ont été créées. La capacité de ces souris à utiliser efficacement ces molécules humaines pour stimuler leurs lymphocytes T cytotoxiques est en cours d'évaluation. De la même manière, des souris transgéniques exprimant soit les molécules HLA-A02.01 et HLA-DR1 soit HLA-A02.01 et HLA-DQ8 dans un contexte H-2 classe I/classe II KO ont été obtenues. Ces animaux permettent une étude préclinique simultanée in vivo de l'ensemble des réponses immunitaires adaptatives (CD8+ cytotoxiques, CD4+ régulatrices et anticorps) à une formulation vaccinale.

Potentiel vaccinal de peptides épitopiques du VIH 1 présentés aux lymphocytes cytolytiques par la molécule HLA-A02.01 et HLA-B0702 (P. Langlade-Demoyen, S. Cardinaud, P. Rohrlich)

Le potentiel vaccinal de peptides connus ou nouvellement identifiés dans le laboratoire, dérivés du VIH-1, a été évalué comparativement à l'aide de souris génétiquement modifiées n'exprimant, en termes de molécules d'histocompatibilité de classe I, que HLA-A02.01 ou exprimant la molécule HLA-B07.02 dans un contexte H-2Kb H-2Db double négatif. Ces animaux permettent d'établir une hiérarchie de ces épitopes, de sélectionner les plus immunogènes, d'optimiser leur immunogénicité, de comparer différentes stratégies vaccinales, et de documenter à l'aide de constructions polyéptopiques la possibilité d'induire chez un même organisme des réponses contre des antigènes différents. Deux polyépitopes (HLA-A02.01 et -B07.02) ont été construits qui regroupent les peptides épitopiques les plus prometteurs. Un troisième (HLA-A03.01) sera défini dans l'année à venir à l'aide d'une nouvelle lignée de souris.

Exploitation de lignées de souris HLA classe I transgéniques H-2 classe I KO et HLA classe II transgéniques, HLA classe II KO (Y.C. Lone, A. Pajot).

Des souris HLA classe II transgéniques DPß401, DPα 103, H-2 classe II KO ont été obtenues que permettent d'identifier les peptides épitopiques dérivés du virus de l'hépatite B et présentés par HLA-DPß401.α 103, molécules HLA de classe II exprimées par plus de 50% des individus des différentes populations humaines. Ces études vont être étendues au VIH 1. De la même manière, des souris transgéniques exprimant les molécules HLA-A02.01 et HLA-DR et dépourvues de leurs propres molécules d'histocompatibilité H-2 de classe I et de classe II ont été obtenues. Ces animaux permettent une étude préclinique simultanée in vivo de l'ensemble des réponses immunitaires adaptatives (CD8+ cytotoxiques, CD4+ régulatrices et anticorps) à une formulation vaccinale et d'évaluer la protection conférée.

Reconnaissance par des lymphocytes T cytotoxiques CD8+ de molécules d'histocompatibilité dépourvues de fonction présentatrice de l'antigène (P. Rohrlich).

Les lymphocytes T CD8+ cytotoxiques reconnaissent habituellement de courts peptides fixés dans la poche de présentation antigénique des molécules d'histocompatibilité de classe I. Par immunisation de souris déficientes en Hfe (une molécule régulant le métabolisme du fer, de structure très comparable à celle des molécules d'histocompatibilité "classiques", exception faite de la poche de présentation antigénique qui est vide dans le cas de Hfe), des réponses cytotoxiques avec reconnaissance directe de Hfe ont été induites. La présence d'un peptide ou plus généralement d'un ligand, dans la poche de présentation antigénique n'est donc pas indispensable à la reconnaissance d'une molécule d'histocompatibilité par le récepteur à l'antigène des lymphocytes T. La reconnaissance directe de Hfe mobilise un répertoire lymphocytaire T particulier (utilisation préférentielle de certains segments variables de la chaîne a du récepteur). Cette sous-population pourrait donc participer, via Hfe, à la régulation du métabolisme du fer.

Ontogenèse des cellules NK (C. Roth).

A partir de lignées et clones stables de cellules NK provenant de souris P53 déficientes, nous avons utilisé deux approches complémentaires pour identifier de nouveaux récepteurs et co-récepteurs potentiellement impliqués dans la maturation des cellules NK. Une banque d'expression différentielle a été préparée à partir de clones fortement et faiblement cytotoxiques. Parmi les ADNc isolés, l'un d'entre eux, correspondant à un récepteur membranaire, a été particulièrement étudié. Les souris déficientes en ce récepteur ont un déficit marqué de la maturation médullaire de leurs lymphocytes NK.

Mots-clés: Souris transgéniques / recombinantes négatives; cytotoxicité lymphocytaire; histocompatibilité, H-2/HLA; immunothérapie; rétrovirus ; Hfe; NK



  publications

puce Toutes les publications 2004 sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
  SAUZET Nicole nsauzet@pasteur.fr LEMONNIER François, DR1 INSERM, Chef d’Unité IP, flemonn@pasteur.fr

LANGLADE-DEMOYEN Pierre, Chef de Laboratoire IP, planglad@pasteur.fr

LONE Yu Chun , Chargé de Recherche CNRS, lone@pasteur.fr

ROTH Claude, CR IP, clroth@pasteur.fr

BOULANGER Emmanuelle, étudiante en thèse, Paris V

PAJOT Anthony, étudiant en thèse , Paris VI

RIOU Sylvain, étudiant en Mastère 2, Paris VI

GARCIA-PONS François, Ingénieur de Recherche IP, fgarciap@pasteur.fr

Rapports d'activité 2004 - Institut Pasteur
filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr