Portail IP   bandeau_genéral
imprimer
Imprimer
     Technologie Cellulaire


  Responsable : EDELMAN Léna (ledelman@pasteur.fr)


  resume

 

La collaboration du laboratoire de Technologie cellulaire antitumorale et la start up Théraptosis a été basée sur l'obtention d'Ac monoclonaux murins, de fragments d'anticorps recombinés (ScFv) de leur caractérisation sur des lignées de cancer du sein, des tumeurs malignes du sein et des tissus normaux, ainsi que le couplage à un peptide mitochondriotoxique.



  rapport

cale

La collaboration du laboratoire de Technologie cellulaire antitumorale et la start up Théraptosis a été basée sur l'obtention d'Ac monoclonaux murins de fragments d'Ac recombinés (ScFv) (par le système d'expression Baculovirus-cellules d'insectes) et de leur caractérisation sur des lignées de cancer du sein, des tumeurs malignes du sein et des tissus normaux. Théraptosis devait assurer le couplage des anticorps ou ScFV (VH-VL) à un peptide mitochondriotoxique pour induire l'apoptose des cellules tumorales.

Un certain nombre d'Ac ont été obtenus, la reconnaissance des lignées de tumeurs humaines du sein, ainsi qu'un fort marquage membranaire ont été les critères de sélection.

Plusieurs anticorps murins et ScFv ont été aussi analysés.

L'Ac 180D12 de classe IG61 a été particulièrement étudié. Les lignées MDA, ZR75 sont positives, par contre MCF7 est négative (test d'immunofluorescence indirecte). Cet anticorps reconnaît 70 % des tumeurs malignes du sein (lobulaires, intracanalaire et infiltrantes), alors que les tissus du sein normaux (plasties de chirurgie esthétique), testés en parallèle, sont négatifs (test immunoenzymatique avec la phosphatase alcaline) (photo 1). Les tissus normaux humains d'autres organes ne montrent qu'une faible positivité avec les tissus hépatiques, les glandes salivaires, l'estomac et le colon.

Des tests d'internalisation de cet anticorps dans des cellules tumorales MDA ont été réalisés ; cette immunoglobuline pénètre dans les cellules au bout de 4 heures. Les témoins négatifs ont été obtenus par un traitement Deoxyglucose-Azide des cellules MDA (ce composé inhibe l'entrée de l'anticorps dans les cellules). Un double marquage a aussi été réalisé sur des cellules MDA avec l'anticorps 180D12 par un test d'immunofluorescence et des billes de dextran. La superposition intracellulaire est visible sur la photo 2. Le couplage de cet Ac a été réalisé ensuite par " Théraptosis " avec un peptide dérivé de Vpr (protéine du HIV) de la manière suivante : incorporation de la fonction SH sur l'anticorps, puis couplage du peptide par une fonction maleimide. Ce complexe testé sur des cellules MDA ne montre pas l'altération de la reconnaissance membranaire des cellules MDA, ni de l'affinité, ni de la capacité d'encytose. De plus, les tests de cytotoxicité réalisés ensuite ont montré la mort de 50 % des cellules MDA testées.

Des tests in vivo seront réalisés dans l'avenir par Théraptosis par injection du complexe Ac-peptide à des souris nudes xénogreffées MDA (ce modèle a été mis au point dans le laboratoire).

Légendes des photos :

Photo 1 : immunomarquage de coupes de tissus du sein

Photo 2 : Test d'internalisation de l'anticorps 180D12 dans la lignée MDA

Mots-clés: Anticorps monoclonaux, ScFv, tumeur, peptides, mitochondrie



  publications

puce Toutes les publications 2003 sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
    Docteur Léna Edelman, responsable de laboratoire Cyril Jouan Techniciennes : Elisabeth Monchâtre, Malika Serra

Rapports d'activité 2003 - Institut Pasteur
filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr