Portail IP   bandeau_genéral
imprimer
Imprimer
     Biologie des Régulations Immunitaires - INSERM E 352


  Responsable : LECLERC Claude (cleclerc@pasteur.fr)


  resume

 

L'activité de l'Unité est centrée sur la compréhension des mécanismes qui contrôlent l'activation et la régulation des réponses lymphocytaires T et sur la mise au point de nouvelles stratégies vaccinales. Nous avons développé plusieurs stratégies d'activation des réponses lymphocytaires T ainsi que des glycopeptides synthétiques portant des motifs saccharidiques afin d'induire des réponses anti-tumorales. De plus, nos travaux portent sur la compréhension de la biologie des cellules dendritiques, notamment chez le nouveau-né.



  rapport

cale

A. L'adénylcyclase de Bordetella pertussis : un nouveau vecteur ciblant les cellules dendritiques (M. El-Azami El-Idrissi, L. Mascarell, C. Fayolle, et G. Schlecht, en collaboration avec D. Ladant, Unité de Biochimie Cellulaire, et P. Sebo, Prague)

L'adénylcyclase (CyaA) est l'une des toxines essentielles de Bordetella pertussis et possède la capacité de pénétrer dans les cellules eucaryotes. Nous avons démontré précédemment que CyaA utilise l'intégrine CD11b/CD18 comme récepteur cellulaire. En utilisant des mutants et des fragments de CyaA, nous avons identifié la région de CyaA capable d'interagir avec CD11b. L'ensemble de nos résultats permet de concevoir un vecteur vaccinal capable de cibler une grande variété d'antigènes vers les cellules CD11b+ présentatrices d'antigène.

Une protéine du virus VIH-1 a été insérée dans la CyaA et sa capacité à induire des réponses anticorps dirigées contre cette protéine a été étudiée. De fortes réponses anticorps spécifiques de cette protéine sont obtenues chez les souris immunisées par la CyaA portant cette protéine. De plus, la réponse cellulaire induite contre cette protéine est de type Th1. Ces réponses ont pu être détectées jusqu'à 9 mois après l'immunisation démontrant que la CyaA induit des réponses mémoires à long terme.

Nous avons de plus démontré que CyaA peut délivrer un épitope T CD4+ dans la voie de présentation de classe II, et ceci 100 à 1000 fois plus efficacement que la protéine native contenant cet épitope. Cette potentialisation de la présentation est abrogée par le blocage de l'interaction entre CD11b et CyaA. Les mécanismes d'entrée et de dégradation de la CyaA conduisant à sa présentation par les molécules de CMH-II sont en cours d'étude.

Nous avons de plus développé une nouvelle approche qui consiste à lier de façon covalente des peptides synthétiques à CyaA. Ainsi, nous avons montré que des épitopes T CD8+ couplés chimiquement à CyaA induisent in vivo des réponses CTL spécifiques. L'analyse in vitro de la présentation de l'épitope OVA couplé chimiquement à la CyaA a permis de déterminer que cet épitope est délivré dans la voie de présentation des antigènes cytosoliques dépendante de la dégradation par le protéasome, de la présence des transporteurs TAP et de l'export des complexes néosynthétisés vers la membrane plasmique. Cette approche offre l'avantage de ne nécessiter qu'un seul vecteur auquel nous pouvons coupler par une réaction chimique simple tout peptide synthétique représentant un intérêt immunologique particulier.

B. Etude de la réponse T CD8+ induite par les pseudo-particules virales du parvovirus (PPV-VLPs) et caractérisation de la présentation des PPV-VLPs (G. Moron et D. Briard en collaboration avec P. Rueda, Madrid).

1. Étude des mécanismes de délivrance de pseudo-particules virales exogènes dans la voie des molécules du CMH I (G. Moron)

Les pseudo-particules virales du parvovirus (PPV-VLPs) produites par l'auto-assemblage de la protéine VP2 et portant des épitopes hétérologues sont capables d'induire de fortes réponses T CD4+ et CD8+ en l'absence d'adjuvant. Compte-tenu que les antigènes exogènes ne sont pas normalement délivrés dans la voie CMH-I, ces PPV-VLPs représentent un système très intéressant pour l'activation des réponses T cytotoxiques. Seules les cellules dendritiques (CD) capturent ces particules de façon très efficace in vivo et sont capables de présenter ces particules à des hybridomes T spécifiques. Cependant, il existe une présentation antigénique différentielle des VLPs par les sous-populations de CD CD8α - et CD8α +. Conjointement, ces CD expriment de façon comparable les molécules de co-stimulation, CD40, CD80 et CD86, ainsi que la molécule CD8α mais perdent l'expression des molécules CD205 et CD4. Les DCs purifiés de souris injectées avec des PPV-VLPs sont capables de secréter de l'IL12p70 et de l' IFNγ. Les PPV-VLPs, après leur capture in vivo, sont localisés dans des endosomes tardifs et suivent une voie non conventionnelle d'apprêtage de type CMH-I, impliquant la macropinocytose, des protéases lysosomales, mais aussi le protéasome et les molécules TAP.

2. Étude des mécanismes du prime-boost (D. Briard)

Nous avons initié des études sur les mécanismes du prime-boost (une nouvelle stratégie vaccinale qui consiste à faire des immunisations répétées avec différents vecteurs portant le même antigène pour induire une forte réponse immunitaire) en utilisant 2 vecteurs non réplicatifs, la toxine CyaA et les particules PPV-VLPs. Nous étudions également les mécanismes de capture in vivo du vecteur PPV-VLPs dans différents organes lymphoïdes après une ou plusieurs injections.

C. Analyse des réponses CTL et Th induites par différentes sous-populations de cellules dendritiques (G. Dadaglio et G. Schlecht)

Il est maintenant parfaitement établi que les cellules dendritiques (CD) représentent les seules cellules présentatrices de l'antigène (CPA) capables d'induire des réponses immunitaires cellulaires primaires. Une sous-population de CD équivalente aux CD plasmacytoïdes (CDp) humaines a été récemment identifiée chez la souris. Pour caractériser leur fonction in vivo, des CDp immatures ou activées ont été purifiées et chargées de peptide antigénique restreint par les molécules de CMH-I, puis transférées dans des souris syngéniques naïves par voie intraveineuse. Les CDp immatures ou activées par du CpG n'induisent ni réponse cytotoxique spécifique de l'antigène ni activité régulatrice, suggérant que ces cellules ne sont pas capables d'initier des réponses T CD8+. Néanmoins, les CDp activées par le CpG sont capables de réactiver des cellules T mémoires in vivo. Par contre, suite à leur stimulation par du virus de la grippe inactivé, les CDp acquièrent la capacité d'activer des cellules T effectrices/mémoires spécifiques de l'antigène. Ainsi, les CDp se différencient en CPA professionnelles dans un contexte d'infection virale, ce qui montre qu'outre leur implication dans les réponses immunitaires innées, les CDp peuvent intervenir dans les réponses adaptatives anti-virales. Nous étudions actuellement la capacité des CDp à induire in vivo des réponses T CD4+.

D. Ontogénie et études fonctionnelles des cellules dendritiques du nouveau-né murin (CM. Sun et R. Lo-Man)

La période néonatale est caractérisée par une forte susceptibilité aux infections et par de faibles réponses immunitaires. Nous étudions le compartiment des cellules dendritiques au cours de la période néonatale afin de déterminer si celui-ci est pleinement fonctionnel. Si l'ontogénie des différentes sous-populations de CD se fait en plusieurs étapes distinctes, fonctionnellement les CD au cours de la période néonatale se révèlent très efficaces dans leur capacité à produire de l'IL-12 et à activer les cellules T. Toutefois, si les CD sont compétentes au cours de la période néonatale, leur environnement ne leur permet pas d'exprimer pleinement leur potentiel. Nous étudions actuellement les facteurs néonataux responsables de ce phénomène.

E. Etude des mécanismes de l'mmunité anti-mycobactérienne (L. Majlessi, S. Hervas et M. Rojas en collaboration avec S. Cole et collaborateurs, IP)

L'induction des réponses immunes cellulaires de type Th1 contre les antigènes mycobactériens est essentielle dans la protection contre l'infection par Mycobacterium tuberculosis, l'agent étiologique de la tuberculose. Nous étudions la capacité du vecteur CyaA recombinant, portant des antigènes mycobactériens, comme vaccin sous-unitaire, à générer des réponses lymphocytaires T et à contrôler l'infection par M. tuberculosis. Les antigènes insérés dans le vecteur CyaA sont des protéines mycobactériennes connues pour leur forte immunogénicité chez l'homme et chez la souris ou une protéine mycobactérienne dont nous venons de montrer l'immunogénicité pour les compartiments T CD4+ et T CD8+ chez la souris.

En collaboration avec l'Unité de Génétique Moléculaire Bactérienne, nous avons montré que l'introduction d'une région chromosomique de M. tuberculosis, associée à la virulence, dans le génome de M. bovis BCG modifie profondément l'interaction entre le système immunitaire de l'hôte et les mycobactéries. Ainsi le BCG complémenté par cette région chromosomique induit, chez l'hôte, des recrutements préférentiels des cellules dendritiques et des lymphocytes T CD4+ et T CD8+ de type activé et effecteur.

Grâce à l'identification d'un immunogène mycobactérien parmi les rares reconnus par des CTL CD8+ de souris infectées par des mycobactéries et la génération d' hybridomes T spécifiques de cet immunogène et restreints par des molécules de CMH de classe I, nous caractérisons les mécanismes de présentation des antigènes mycobactériens par la voie de présentation CMH-I pour la génération des réponses T CD8+.

F. Elaboration d'un composé synthétique portant un motif saccharidique d'origine tumorale à des fins thérapeutiques et vaccinales (R. Lo-Man et Edith Dériaud en collaboration avec S. Bay et S. Vichier-Guerre, Chimie Organique, IP)

Parmi les marqueurs saccharidiques associés aux cellules tumorales, on retrouve le motif Tn (alpha-N-acetyl-galactosamine) associé aux protéines de type mucine. Nous avons développé un immunogène synthétique utilisant la structure d'un MAP (multiple antigenic peptide) contenant ce motif Tn sous forme de trimère capable d'induire des réponses immunitaires anti-tumorales thérapeutiques. Ce MAG s'est révélé très immunogène et une vaccination thérapeutique réalisée avec ce composé permet de protéger les souris contre un adénocarcinome mammaire exprimant l'antigène Tn. Sur la base de ces résultats, nous avons développé des composés utilisables chez l'homme et démontré leur immunogénicité chez le primate non-humain.

Mots-clés: Vaccin, cellules dendritiques, cancer, réponses T cytotoxiques, immunothérapie



  publications

puce Toutes les publications 2003 sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
  DEMOND Anne: ademond@pasteur.fr DADAGLIO Gilles, IP (Chargé de Recherche, gdadag@pasteur.fr)

LECLERC Claude, IP (Professeur, cleclerc@pasteur.fr)

LO-MAN Richard, IP (Chargé de Recherche, rloman@pasteur.fr)

MAJLESSI Laleh, IP (Chargée de Recherche, lmajless@pasteur.fr)

BOISGERAULT Florence, Chercheur post-doctoral

BRIARD Diane, Chercheur post-doctoral

EL-AZAMI EL-IDRISSI Mohammed, Chercheur post-doctoral

HERVAS Sandra, Chercheur post-doctoral

MASCARELL Laurent, Chercheur post-doctoral

MORON Gabriel, Chercheur post-doctoral

PREVILLE Xavier, Chercheur BT PHARMA

SCHLECHT Géraldine, Etudiante en Thèse

SUN Cheng-Ming, Etudiant en Thèse
DERIAUD Edith (Ingénieur, ederiaud@pasteur.fr)

FAYOLLE Catherine (Ingénieur, cfayolle@pasteur.fr)

ROJAS Marie (Technicienne, mrojas@pasteur.fr)

Rapports d'activité 2003 - Institut Pasteur
filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr