Portail IP   bandeau_genéral
Version PDF      Immunité Cellulaire Antivirale


  Responsable : François Lemonnier (flemonn@pasteur.fr)


  resume

 

L'activité du laboratoire vise, par différentes approches, dont la création de modèles murins génétiquement modifiés (souris dépourvues sélectivement ou globalement de molécules H-2 de classe I ou de classe II, souris transgéniques HLA de classe I ou de classe II) a) à l'étude des mécanismes d'éducation, de mobilisation périphérique et de maintien des lymphocytes T CD8+ et CD4+ et cellules " Natural Killer " (NK), b) à l'identification de peptides viraux et tumoraux présentés par les molécules de classe I et de classe II aux lymphocytes T cytotoxiques et régulateurs (CD4+), c) à l'évaluation et optimisation de leur potentiel vaccinal ou, d) inversement, à l'évaluation de leur potentiel autoagressif.



  rapport

cale

Induction de lymphocytes cytotoxiques contre une molécule d'histocompatibilité de classe Ib dépourvue de peptides : HFE (P. Rohrlich, H. Firat)

Par immunisation de souris n'exprimant qu'un seul type de molécule HLA (HLA-A0201) à l'aide de cellules transfectées n'exprimant elles aussi qu'un seul type de molécule HLA (la molécule HFE qui régule le métabolisme du fer) il a été possible d'induire des cellules cytotoxiques lymphocytaires T CD8ß+, reconnaissant spécifiquement, par leur récepteur à l'antigène, la molécule HFE bien que cette molécule, par analyse cristallographique, soit totalement dépourvue de peptides. Des réponses analogues ont été induites chez des souris DBA/2 HFE KO contre la molécule HFE murine. En raison du polymorphisme structural de la molécule HFE dans l'espèce humaine, ces résultats suggèrent que la molécule HFE puisse être un antigène d'histocompatibilité qu'il conviendrait de prendre en compte dans certaines transplantations tissulaires.

Réponses cytolytiques lymphocytaires T anti-leucémiques. (H. Firat, P. Langlade-Demoyen)

Les séquences peptidiques jonctionnelles de leucémies aiguës lymphoblastiques (avec translocation 12, 21) et de leucémies myéloïdes (avec translocation Philadelphie) sont présentées par certaines formes alléliques de molécules HLA de classe I et induisent spontanément, chez certains patients, des réponses cytolytiques spécifiques des cellules tumorales. Ces réponses peuvent être induites in vitro à partir de lymphocytes humains de donneurs sains et, in vivo, chez des souris transgéniques. L'induction chez les patients de ces réponses pourrait réduire les risques de rechutes leucémiques.

Potentiel vaccinal de peptides épitopiques viraux et tumoraux présentés aux lymphocytes cytolytiques par la molécule HLA-A02.01 et HLA-B0702 (P. Langlade-Demoyen, S. Cardinaud, P. Rohrlich)

Le potentiel vaccinal de l'ensemble des peptides, dérivés du VIH-1, du CMV ou de tumeurs humaines (particulièrement de mélanomes) et dont la présentation par les molécules HLA-A0201 ou HLA-B0702 a été établie, est évalué comparativement à l'aide de souris génétiquement modifiées n'exprimant, en termes de molécules d'histocompatibilité de classe I, que HLA-A0201 ou exprimant la molécule HLA-B0702 dans un contexte H-2Kb H-2Db double négatif. Ces animaux permettent d'établir une hiérarchie de ces épitopes, de sélectionner les plus immunogènes, d'optimiser leur immunogénicité, de comparer différentes stratégies vaccinales, et de documenter à l'aide de constructions polyéptopiques la possibilité d'induire chez un même organisme des réponses contre des antigènes différents. Les études actuelles ont permis d'identifier de nouveaux peptides épitopiques dans les protéines TAT, REV, VPU, VPR exprimées précocement lors du cycle réplicatif du VIH 1, ce qui devrait aboutir très prochainement à la réalisation d'un polyépitope polyallélique (HLA-A02.01, HLA-B07.02) correspondant à 60% des individus des différentes populations humaines.

Création de nouvelles lignées de souris HLA classe I transgéniques H-2 classe I KO et HLA classe II transgéniques, HLA classe II KO (Y.C. Lone, A. Pajot).

Des constructions monocaténaires (liaison par un bras peptidique de la ß2-microglobuline humaine à des chaînes lourdes HLA de classe I) ont été réalisées pour les gènes HLA-A0103, -A0301, A2402, B0801, B2705, B3501, B4402, Cw0701 et Cw0702, leur fonctionnalité a été vérifiée par transfection. Elles sont en cours d'injection pour la création des lignées de souris transgéniques H-2 classe I KO correspondantes. Des constructions codant pour les chaînes DPß401, DP103 ont été utilisées pour dériver des lignées de souris HLA classe II transgéniques, H-2 classe II KO dans le but d'identifier des peptides du VIH 1 à même de stimuler les lymphocytes CD4+. De la même manière, des souris transgéniques exprimant les molécules HLA-A0201 et HLA-DR et dépourvues de leurs propres molécules d'histocompatibilité H-2 de classe I et de classe II ont été obtenues. Ces animaux permettent une étude préclinique simultanée in vivo de l'ensemble des réponses immunitaires adaptatives (CD8+ cytotoxiques, CD4+ régulatrices et anticorps) à une formulation vaccinale.

Ontogenèse des cellules NK (C. Roth).

A partir de lignées et clones stables de cellules NK provenant de souris P53 déficientes, nous avons utilisé deux approches complémentaires pour identifier de nouveaux récepteurs et co-récepteurs potentiellement impliqués dans la maturation des cellules NK. Une banque d'expression différentielle a été préparée à partir de clones fortement et faiblement cytotoxiques. Parmi les ADNc isolés, nous portons nos efforts sur ceux plus spécifiquement exprimés par les cellules NK à forte activité lytique. En collaboration avec le groupe de la Protéomique (PT-3 Génopole), nous identifions biochimiquement les peptides et protéines sur-exprimés par les clones fortement cytotoxiques. La relevance, en termes de maturation des cellules NK, est en cours d'évaluation in vivo à l'aide de différentes lignées de souris génétiquement modifiées.

Mots-clés: Souris transgéniques / recombinantes négatives, cytotoxicité lymphocytaire, histocompatibilité, H-2/HLA, immunothérapie, cancer, rétrovirus , NK



  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
  SAUZET Nicole, IP,nsauzet@pasteur.fr LEMONNIER François, DR1 INSERM, Chef d’Unité IP,flemonn@pasteur.fr

LANGLADE-DEMOYEN Pierre, Chef de Laboratoire IP,planglad@pasteur.fr

LONE Yu Chun , Chargé de Recherche CNRS,lone@pasteur.fr

CHENIER Rémi, CR IP,remi@pasteur.fr

ROTH Claude, CR IP,clroth@pasteur.fr

CARDINAUD Sylvain, étudiant en thèse

GAUTIER, David, étudiant en DEA

MATTEI Stefano, post-doc

PAJOT Anthony, étudiant en thèse

ROHRLICH Pierre, Docteur en Médecine, AP-HP

GARCIA-PONS François, Ingénieur de Recherche IP

Rapports d'activité 2002 - Institut Pasteur
filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr