Portail IP   bandeau_genéral
Version PDF      Génétique moléculaire des Bunyaviridés


  Responsable : Michèle BOULOY (mbouloy@pasteur.fr)


  resume

 

L'activité de l'Unité est orientée sur l'étude du virus de la fièvre de la vallée du Rift qui représente un modèle de fièvre hémorragique virale. Nos objectifs sont d'identifier les facteurs de virulence, de comprendre leur mécanisme d'action et de produire un virus atténué utilisable comme vaccin.



  rapport

cale

Le rôle de l'interféron et de la protéine NSs dans la pathogenèse

Le virus de la fièvre de la vallée du Rift (VFVR) est un arbovirus de la famille des Bunyaviridae (genre Phlebovirus) transmis par les moustiques. Il est endémique en Afrique sub-tropicale où il provoque de nombreuses épizooties et épidémies. Récemment il s'est propagé au Moyen-Orient. Les ruminants sont sévèrement affectés avec une forte mortalité, des avortements ou des mal-formations fœtales. Chez l'homme, l'infection peut conduire à une forme hémorragique mortelle avec hépatite aiguë. La fonction de la protéine non structurale NSs est restée longtemps ignorée. L'étude de cette protéine phosphorylée qui forme des filaments nucléaires alors que tout le cycle viral se déroule dans le cytoplasme, constitue l'axe principal de nos recherches. L'analyse génétique du mutant avirulent Clone 13 dont la protéine NSs est délétée de 70%, a permis de mettre en évidence le rôle majeur de NSs dans la virulence et de montrer que NSs bloque la réponse antivirale de l'hôte en empêchant la production d'interféron de type I. L'analyse de cellules infectées par les souches virulentes montre que NSs bloque l'activation de la transcription de l'ARNm de l'interféron béta. Nous recherchons le mécanisme utilisé par NSs pour assurer cette fonction antagoniste de la production d'interféron.

L'étude de la transcription et réplication à l'aide de minigénomes

Afin de développer un système de génétique inverse, nous avons établi un système de transcription où les protéines et les ARN viraux sont exprimés à partir de plasmides. Dans un premier temps, le système a été testé à l'aide d'un mini-génome ou ARN pseudo-viral, porteur des séquences non codantes de l'un des trois segments génomiques L, M et S et du gène rapporteur de la chloramphénicol acétyle transférase en orientation antisens. Ces mini-génomes sont synthétisés à partir de plasmides sous le contrôle du promoteur de l'ARN polymérase I cellulaire. Nous avons construit les plasmides permettant la synthèse des mini-génomes L-CAT, M-CAT et S-CAT et avons montré que ces derniers sont effectivement transcrits par le complexe viral formé de la polymérase L et de la nucléocapside N.

Mots-clés: Bunyaviridae, arbovirus, génétique inverse, fièvre hémorragique, immunité innée



  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
  MILLIOT Brigitte Secrétaire de Direction IP à temps partiel (0,2) –bmilliot@pasteur.fr BILLECOCQ Agnès, Chargée de recherche –abilleco@pasteur.fr GARCIA Stéphan, stagiaire-doctorant en 1ère année, co-dirigé par D. Garin au CRSSA à Grenoble, boursier DGA –garcia@pasteur.fr

GAULIARD Nicolas, DEA Génomes et Protéines 2001-2 . Contrat DGA –ngauliar@pasteur.fr

LEMAY Nicolas, Doctorant en 1ère année, allocataire MRES –nlemay@pasteur.fr

BUCHT Göran, visiting scientist, Umea, Suède

COUDRIER Daniel, Technicien supérieur IP –coudrier@pasteur.fr

VIALAT Pierre, Technicien supérieur IP –pvialat@pasteur.fr

TAMIETTI Carole, Aide de laboratoire IP


Rapports d'activité 2002 - Institut Pasteur
filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr