Portail IP   bandeau_genéral
Version PDF      Collection des Champignons


  Responsable : PAPIEROK Bernard (papierok@pasteur.fr)


  resume

 

La Collection des Champignons entretient en culture plus de 2000 souches de champignons (filamenteux ou levures) ou d'Actinomycètes isolées pour la plupart de lésions humaines. Aux activités de collection proprement dites (culture, conservation, contrôle de l'identité et de la viabilité des souches, identification), s'ajoutent des investigations sur la caractérisation, la systématique et l'écologie d'Entomophthorales à potentialité pathogène. En 2002, le séquençage de la région ITS1-5,8S-ITS2 de l'ADNr a été privilégié pour progresser dans la caractérisation de souches de Basidiobolus spp. et Conidiobolus spp. isolées de matières végétales en décomposition, de lésions humaines ou de cadavres d'invertébrés.



  rapport

cale

La Collection des Champignons est un service spécialisé qui a la charge d'une collection de plus de 2000 souches de champignons (filamenteux ou levures) ou d'Actinomycètes isolées pour la plupart de lésions humaines. Remarquablement varié à cet égard, cet ensemble comporte également des souches isolées de l'environnement (milieu aérien, sol, matières végétales en décomposition) ou d'invertébrés (insectes).

L'activité première du laboratoire est d'entretenir les souches en culture pure, de les contrôler et de les fournir aux laboratoires de recherche, industriels, laboratoires d'analyses et établissements d'enseignement demandeurs. Des expertises sont également assurées en matière d'identification. Par ailleurs, le laboratoire fournit l'essentiel des isolats utilisés pendant les travaux pratiques du Cours de Mycologie Médicale de l'Institut Pasteur. Il est enfin directement partie prenante dans le projet de création du Centre de Ressources Biologiques de l'Institut Pasteur.

Parallèlement à ces activités de collection proprement dites, la Collection des Champignons poursuit des investigations sur la caractérisation, la systématique et l'écologie de champignons filamenteux. En relation avec les connaissances et l'expérience acquises, ces travaux portent essentiellement sur les Zygomycètes de l'ordre des Entomophthorales. C'est ainsi qu'en 2002, le laboratoire s'est intéressé à la séquence de la région ITS1-5,8S-ITS2 de l'ADNr chez des souches de même espèce ou d'espèces plus ou moins proches des genres Basidiobolus et Conidiobolus, souches isolées de matières végétales en décomposition, de lésions humaines ou de cadavres d'invertébrés.

Au sein des Entomophthorales, les genres Basidiobolus et Conidiobolus ont en effet ceci de particulier, de comporter des espèces essentiellement saprophytes mais qui sont plus ou moins régulièrement isolées soit de lésions chez l'homme ou d'autres mammifères, soit de cadavres d'insectes ou d'autres arthropodes. De plus certaines espèces de Conidiobolus sont uniquement connues comme pathogènes d'insectes.

Caractérisation moléculaire de souches de Basidiobolus spp. (Delphine DARDALHON, Martine KIREDJIAN, Bernard PAPIEROK)

Qu'elles aient été identifiées à l'origine comme Basidiobolus haptosporus, B. meristosporus ou B. ranarum, les souches étudiées ont une taille de la région ITS1-5,8S-ITS2 de l'ADNr de l'ordre de 700 pb. L'analyse des séquences de cette région révèle une certaine homogénéité au sein du groupe étudié, avec une séparation peu significative entre souches isolées de lésions humaines et souches isolées du sol, de cadavres d'insectes ou de fèces de grenouille.

Caractérisation moléculaire de souches de Conidiobolus spp. (Delphine DARDALHON, Martine KIREDJIAN, Bernard PAPIEROK)

Un certain polymorphisme de la taille de la région ITS1-5,8S-ITS2 de l'ADNr a été mis en évidence au sein du genre Conidiobolus. La taille est ainsi de 750-850 pb pour les souches de C. coronatus ou de C. thromboides. Elle est de l'ordre de 900 pb pour celles de C. osmodes. Comparativement à ces espèces, qui sont des saprophytes occasionnellement isolés de cadavres d'insectes, les souches d'espèces uniquement connues comme entomopathogènes, telles C. obscurus ou C. pseudoapiculatus, ont une taille de la région considérée comprise entre 1300 et 1700 pb.

Les séquences de la région ITS1-5,8S-ITS2 de l'ADNr sont apparues homogènes au sein des espèces C. osmodes et C. thromboides, que les souches aient été mises en culture à partir du sol, de matières végétales en décomposition ou de cadavres d'insectes, et indépendamment de l'origine géographique. Il en est de même pour C. coronatus, les souches isolées de lésions de mammifères ne se distinguant pas significativement de celles d'autre origine. Dans le prolongement des travaux antérieurs du laboratoire sur son écologie et son comportement entomopathogène, ces résultats sont en faveur de l'absence d'une spécialisation parasitaire chez cette espèce.

Ces investigations ont été l'occasion de comparer les séquences de la région étudiée chez la souche type de C. thromboides et celle de "Entomophthora virulenta". La quasi-identité des deux séquences, à 5 bases près, confirme sans ambiguïté les conclusions de travaux antérieurs, qui avaient conduit à mettre en synonymie ces deux espèces sur la base des résultats de leur comparaison au plan morphologique, écologique et physiologique.

Mots-clés: Entomophthorales, caractérisation, ITS, Basidiobolus, Conidiobolus, mycologie



  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
    KIREDJIAN, Martine, Chef de laboratoire à l’Institut Pasteur,mkiredji@pasteur.fr

PAPIEROK, Bernard, Chef de laboratoire à l’Institut Pasteur,papierok@pasteur.fr

DARDALHON, Delphine, Étudiante en DESS COUTANSON, Monique, Technicienne supérieure de laboratoire

PIETFROID, Alain, Technicien supérieur de laboratoire


Rapports d'activité 2002 - Institut Pasteur
filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr