Portail IP   bandeau_genéral
Version PDF      Bordetella


  Responsable : GUISO Nicole (nguiso@pasteur.fr)


  resume

 

Les Bordetelles sont des bactéries responsables d'infections respiratoires chez l'homme (Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis sont les agents de la coqueluche) et chez l'animal (Bordetella bronchiseptica est l'agent de la rhinite atrophique du porc et de la toux des chenils, entre autres). Les thèmes de recherches de l'unité portent sur les déterminants bactériens impliqués dans la pathogénicité de ces bactéries et la régulation de leur expression, les réponses immunes induites chez l'hôte après infection et vaccination, le polymorphisme et l'évolution spatio-temporelle des isolats cliniques et la mise au point de nouveaux moyens de prévention et de thérapie contre ces bactéries et de nouveaux diagnostics des maladies qu'elles induisent.



  rapport

cale

I INTERACTIONS DE BORDETELLA PERTUSSIS, PARAPERTUSSIS ET BRONCHISEPTICA AVEC LES CELLULES DE L'HOTE

Recherche d'une cellule cible potentielle pour une survie intracellulaire de Bordetella bronchiseptica [P. Gueirard, en collaboration avec P. Ave, M. Huerre, AM. Balazuc, G. Milon et S. Thiberge]

A l'aide de notre modèle murin d'infection respiratoire, nous avons suivi le devenir de la bactérie, B. bronchiseptica, dans les temps précoces de l'infection. Il s'avère que la bactérie persiste dans la cavité nasale. Suite à l'infection un recrutement de leucocytes dendritiques CD11c est observé dans le parenchyme pulmonaire et le lavage bronchoalvéolaire. En utilisant des techniques d'immunohistologie et de cytométrie, des leucocytes dendritiques CD11c, contenant des bactéries vivantes, ont aussi été détectés dans les ganglions lymphoïdes des cavités nasales. Ces résultats corrèlent avec ceux obtenus in vitro montrant, la persistance de B. bronchiseptica dans une lignée de cellules dendritiques murines. Ils supportent aussi avec le fait que B. bronchiseptica serait à l'origine d'infections chroniques chez l'homme.

Interaction de Bordetella pertussis, parapertussis, bronchiseptica avec les cellules trachéales humaines. [L. Bassinet, P. Gueirard en collaboration avec les équipes de J.M. Cavaillon et M.C. Prévost]

Nous avons poursuivi l'analyse des interactions des trois espèces du genre Bordetella pathogènes pour l'homme avec les cellules épithéliales trachéales humaines. Il s'avère que les isolats de B. pertussis et B. parapertussis d'origine humaine ne sont pas cytotoxiques pour ces cellules, par contre certains isolats de B. bronchiseptica le sont. Les bactéries peuvent persister dans ces cellules mais ne se multiplient pas. Les isolats de B. pertussis stimulent la sécrétion d'IL6 par ces cellules mais uniquement lorsqu'ils expriment des toxines et adhésines. Les toxines ou adhésines responsables de cette sécrétion sont en cours de caractérisation.

Interaction de Bordetella pertussis, parapertussis et bronchiseptica avec les mastocytes [I. Tchou, L. Guillemot en collaboration avec l'équipe de S. Mecheri]

Il s'avère que, comme dans le cas des cellules épithéliales, les isolats de B. pertussis et parapertussis ne sont pas cytotoxiques pour ces cellules mais certains isolats de B. bronchiseptica le sont. Les bactéries sont invasives, l'adhésine FHA (hémagglutinine filamenteuse) est nécessaire pour l'adhésion mais la toxine ACHly (adénylcyclase-hémolysine) inhibe l'invasivité des bactéries.

II Polymorphisme des isolats de Bordetella pertussis, parapertussis et bronchiseptica

Analyse de l'évolution de la population de Bordetella pertussis [V. Caro, G. Coralie, L. Guillemot, E. Njamkepo, F. Rimlinger et G. Soubigou en collaboration avec N. Kourova et G. Tseneva de l'Institut Pasteur de Saint Petersbourg]

L'analyse des isolats circulant en France, pays utilisant un vaccin à germes entiers efficace depuis plus de 35 ans, confirme que les populations de B. pertussis circulant avant et après l'introduction de la vaccination généralisée sont différentes aussi bien par l'analyse du génome que par la séquence des gènes codant la sous-unité S1 de la toxine de pertussis et la pertactine. Mais l'analyse finale, année après année, suggère que la population de B. pertussis évoluerait tous les 3 ans régulièrement. L'impact du polymorphisme serait faible dans notre pays.

Une analyse a été réalisée sur des isolats provenant de St Petersbourg (Russie), un pays où la couverture vaccinale a été faible dans les années 80-90. Les isolats circulant dans cette région entre 1998-2000, sont très semblables à ceux circulant dans d'autres pays européens. Ceci est vraisemblablement dû au fait que depuis plusieurs années maintenant cette région est devenue très touristique. Par contre, il a été observé que les infections à B. parapertussis sévissent en nombre plus important que dans les autres pays européens, Finlande exceptée. Il s'avère que certains isolats humains de B. parapertussis sont identiques à ceux circulant en Europe mais d'autres expriment une adhésine " pertactine ou PRN " différente. Les isolats de B. parapertussis présenteraient des différences au même niveau que ceux de B. bronchiseptica, le germe animal.

Polymorphisme du gène codant l'adenylcyclase-hémolysine chez Bordetella pertussis, parapertussis et bronchiseptica [C. Boursaux-Eude, V. Caro, et F. Rimlinger]

Il s'avère qu'aucun polymorphisme n'a été observé au niveau de ce gène chez les isolats humains de B. pertussis et B. parapertussis mais un polymorphisme important a été observé chez les isolats de B. bronchiseptica. Ce polymorphisme s'observe au niveau des régions de l'AC-Hly importantes pour l'induction d'une immunité protectrice c'est-à-dire au niveau du domaine C-terminal de la toxine mais pas au niveau du domaine N-terminal codant pour l'adénylcyclase.

Etude des réarrangements chromosomiques dans l'espèce de Bordetella parapertussis [K. Dalet en collaboration avec C. Weber]

L'étude de certains isolats cliniques a permis de mettre en évidence une certaine plasticité du chromosome. En effet, l'observation des modifications des profils de restrictions de ces isolats serait liée à une duplication et/ou délétion d'un fragment du génome. Des études complémentaires sont en cours pour mieux appréhender ce phénomène.

III INFECTIONS HUMAINES ET ANIMALES A BORDETELLA BRONCHISEPTICA [E. Njamkepo, L. Guillemot]

B. bronchiseptica est un agent pathogène du tractus respiratoire de nombreux mammifères dont l'homme. Chez ce dernier la bactérie se comporte comme un pathogène opportuniste atteignant surtout les sujets immunodéprimés ou présentant une atteinte respiratoire préalable. Nous avons décrit précédemment que cette bactérie pouvait dans ce cas être à l'origine d'infections chroniques. Nous avons confirmé le caractère zoonitique de l'infection. L'analyse d'un nombre important d'isolats de B. bronchiseptica montre un polymorphisme plus important chez les isolats d'origine canine que chez les isolats d'origine porcine. Aucun isolat n'exprime de " toxine de pertussis " mais ils expriment l'AC-Hly, la FHA, la PRN et un flagelle. Cependant, les isolats d'origine porcine qui exprime ces toxines et adhésines, ont un pouvoir pathogène différent. Ce résultat suggère que d'autres facteurs ont un rôle dans la pathogénicité de B. bronchiseptica.

Des études vont donc se poursuivre sur cette bactérie en raison du nombre croissant d'individus immunodéprimés, de l'absence de protection croisée des nouveaux vaccins coquelucheux, de la mauvaise efficacité des vaccins vétérinaires et de la résistance de cette bactérie à de nombreux antibiotiques.

IV CENTRE NATIONAL DE REFERENCE DES BORDETELLA (COQUELUCHE)

CNR [G. Coralie, P. Gueirard, E. Njamkepo, G. Soubigou]

L'activité du Centre a consisté à expertiser des isolats collectés en France, mais aussi à en isoler au cours des études épidémiologiques, à entretenir la collection et à assurer la formation de bactériologistes hospitaliers. L'analyse des différents isolats cliniques de Bordetelles comporte outre l'identification des caractères biologiques, la détection des toxines et adhésines exprimées à l'aide d'immunsérums spécifiques, et de la technique d'immunoempreinte ou de la technique d'agglutination, et l'analyse du chromosome en électrophorèse en champs pulsés. Le Réseau RENACOQ dont nous faisons partie continue à surveiller le nombre de cas de coqueluche en France, en particulier, les échecs vaccinaux qui pourraient être dus à la circulation de nouveaux variants. Ceci ne semble pas être le cas en 2001. Notre Centre a continué à évaluer différentes techniques de détection de la bactérie par la réaction de polymérisation en chaîne dans les prélèvements biologiques et de détection des anticorps anti-B. pertussis dans les sérums des patients.

Par ailleurs, nous avons participé à plusieurs enquêtes collaboratives avec la PHLS (Londres) en tant qu'experts pour la sérotypie des isolats.

VI ASSURANCE QUALITE [F. Fouque]

Nous avons poursuivi la mise en place de l'assurance qualité au sein du CNR et de l'unité.

Mots-clés: Coqueluche, Bordetella pertussis, Bordetella parapertussis, Bordetella bronchiseptica, polymorphisme, vaccin, immunité



  site web

puce Plus d' informations sur notre site web


  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
  LANGLAIS Laurence -langlais@pasteur.fr GUEIRARD Pascale –– Chargée de Recherche IP-pgueirar@pasteur.fr

GUISO Nicole - Chef de laboratoire IP –nguiso@pasteur.fr

BASSINET Laurence –– étudiante en thèse - laurence.bassinet@chicreteil.fr

CARO Valérie– post-doc – stagiaire post-doctorale - vcaro@pasteur.fr

DALET Karine– post-doc – stagiaire post-doctorale depuis avril 2002-kdalet@pasteur.fr

TCHOU Isabelle – post-doc – stagiaire post-doctorale depuis avril 2002–itchou@pasteur.fr

CORALIE Gilberte – Technicienne IP gagée –gcoralie@pasteur.fr

FOUQUE Françoise – Ingénieur IP –ffouque@pasteur.fr

GUILLEMOT Laurent -Technicien supérieur IP gagé –guillemo@pasteur.fr

NJAMKEPO Elisabeth – Ingénieur IP –enjamkep@pasteur.fr

RIMLINGER François – Technicien supérieur IP gagé –frimling@pasteur.fr

SOUBIGOU Guillaume – Technicien supérieur –soubigou@pasteur.fr

BLERIOT Martine – Aide de laboratoire (en commun avec le laboratoire Agents antibactériens)

FAVRE-ROCHEX Sandrine– Aide de laboratoire (en commun avec le laboratoire Agents antibactériens)

LAURET Marie-Reine – Agent de laboratoire (en commun avec le laboratoire Agents antibactériens)

SAGOT Pierre - Agent de laboratoire (en commun avec le laboratoire Agents antibactériens)


Rapports d'activité 2002 - Institut Pasteur
filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr