Portail IP   bandeau_genéral
Version PDF      Agents Antibactériens


  Responsable : COURVALIN Patrice (pcourval@pasteur.fr)


  resume

 

L'Unité des Agents Antibactériens étudie le support génétique, les mécanismes biochimiques, l'expression hétérospécifique, l'évolution et la dissémination de la résistance aux antibiotiques chez les bactéries pathogènes pour l'homme, notamment dans les systèmes suivants : entérocoques et glycopeptides, la résistance aux ß-lactamines et aux aminosides chez les bacilles à Gram négatif ainsi que le transfert de gènes des bactéries aux cellules de mammifères.



  rapport

cale

Résistance aux glycopeptides chez Enterococcus (Bruno Périchon — Marc Galimand)

Résistance de type VanB.

La résistance acquise aux glycopeptides chez les entérocoques résulte le plus souvent de la présence des opérons vanA ou vanB. Le groupe de gènes vanB est porté par le transposon Tn1549. L'analyse d'isolats cliniques d'entérocoques (14 E. faecium et 4 E. faecalis) de type VanB isolés en France a indiqué que (i) toutes les souches étaient du sous-type vanB2, (ii) le groupe de gènes vanB2 était toujours associé à Tn1549 et (iii) le transposon pouvait être inséré dans le chromosome ou dans un plasmide.

Résistance de type VanE.

La résistance acquise de type VanE chez E. faecalis BM4405, caractérisée par une résistance de bas niveau à la vancomycine, était due à la synthèse de précurseurs du peptidoglycane modifiés terminés par D-alanine-D-sérine. L'opéron vanE, localisé sur le chromosome, était composé de trois gènes de résistance, codant pour la ligase VanE, la DD-peptidase VanXYE et la sérine racémase VanTE, et de deux gènes de régulation codant pour un système à deux composantes, VanRE-VanSE. Cet opéron présentait 43 à 60% d'identité avec l'opéron vanC responsable de la résistance intrinsèque à la vancomycine chez E. gallinarum, E. casseliflavus et E. flavescens. La présence d'un codon stop dans VanSE rendait probablement cette protéine non fonctionnelle. Les cinq gènes étaient co-transcrits et les trois gènes de résistance étaient suffisants pour conférer un bas niveau de résistance inductible à la vancomycine chez une souche de E. faecalis sensible aux glycopeptides.

Résistance aux antibiotiques chez Streptococcus pyogenes (Marc Galimand)

Une mutation dans parC confère la résistance à la ciprofloxacine chez S. pyogenes.

S. pyogenes est responsable d'un taux élevé de morbidité du à l'augmentation des infections à streptocoques invasifs du groupe A et de bactériémies au cours des dix dernières années. La résistance aux fluoroquinolones chez les coques à Gram positif implique deux mécanismes: la modification des cibles de l'antibiotique, les ADN topoisomérases de type II, et l'efflux actif de l'antibiotique en dehors des cellules. S. pyogenes BM4513 était résistant à de bas niveaux de fluoroquinolones. Par rapport à des souches sensibles, BM4513 présentait un changement de base (TCC/GCC) dans le gène parC à la position 366 ce qui entrainait la substitution d'acide aminé Ser79Ala (coordonnées de S. pyogenes). Cette mutation a été introduite par transformation de la souche clinique à une souche de S. pneumoniae chez laquelle elle conférait des niveaux similaires de résistance. Ces résultats indiquent que l'utilisation massive des fluoroquinolones peut entrainer la sélection de mutants dans des espèces bactériennes qui ne sont pas des cibles pour ces antibiotiques.

Une mutation rpoB qui confère la résistance à la rifampicine chez S. pyogenes.

S. pyogenes BM4478 et Staphylococcus aureus BM4479 ont été isolés chez un patient traité par la rifampicine. La résistance de haut niveau à la rifampicine était due aux mutations suivantes dans le gène ropB : Ser522Leu chez BM4478 et His526Asn et Ser574Leu chez Bm4479.

ß-lactamases à spectre élargi chez les Enterobacteriaceae (Thierry Lambert — Marc Galimand)

La b-lactamase TEM-103/IRT-28, un nouveau variant TEM produit par E. coli.

Parmi les mécanismes responsables de la résistance de E. coli aux associations b-lactamine-inhibiteur de b-lactamase, la surproduction de la pénicillinase TEM-1 et l'altération des protéines de membrane externe limitant la pénétration des molécules ont été décrits. Les b-lactamases TEM résistantes aux inhibiteurs confèrent la résistance aux pénicillines ainsi qu'à leur association avec les inhibiteurs, tel que l'acide clavulanique. Ces variants résistants dérivent de ß-lactamases TEM par des mutations à des positions qui sont connues, ou supposées, être impliquées dans la résistance aux inhibiteurs. La souche clinique de E. coli BM4511 était résistante à de nombreuses ß-lactamines, seules ou en association avec des inhibiteurs, mais demeurait sensible aux céphalosporines. La résistance était due à la production d'une nouvelle b-lactamase de type TEM, TEM-103/IRT-28, caractérisée par la substitution Arg275Leu et codée par un plasmide conjugatif d'environ 62 kb, pIP845, appartenant au groupe d'incompatibilité IncI1.

Le plasmide pIP843 du groupe ColE1 code pour la ß-lactamase à spectre élargi CTX-M-17 chez K. pneumoniae.

L'étude de la souche de K. pneumoniae BM4493, isolée à Ho Chi Minh Ville, a montré que la résistance au céfotaxime et à l'aztréoname était due à la production d'une nouvelle ß-lactamase de type CTX-M. Le gène blaCTX-M-17 était porté par le plasmide pIP843 de 7086 bp qui a été intégralement séquencé. Ce gène différait de blaCTX-M-14 par deux mutations, qui généraient la substitution Glu289® Lys. blaCTX-M-17 était encadré en amont par une séquence d'insertion ISEcp1 et en aval par un variant de IS903. Le promoteur du gène blaCTX-M-17 était localisé dans l'élément ISEcp1. Le plasmide pIP843, qui était non transférable et non mobilisable, contenait 5 cadres de lecture et des séquences possiblement impliquées dans la réplication. Des expériences d'extension d'amorces ont montré que la séquence ISEcp1 jouait un rôle à la fois dans l'expression de la résistance aux ß-lactamines et peut-être dans la dissémination du gène blaCTX-M-17.

ß-lactamases à spectre élargi chez les Enterobacteriaceae isolées en clinique au Vietnam.

Parmi 730 E. coli, 438 K. pneumoniae et 141 Proteus mirabilis isolés de septembre 2000 à septembre 2001 dans sept hôpitaux à Ho Chi Minh Ville, 27% étaient résistants à la ceftazidime, 30% au céfotaxime, 31% à la ceftriaxone, 16% à la céfoperazone et 6% au céfepime. La résistance à l'imipénème a été trouvée chez 6% des isolats. Chez 55 souches productives de ß-lactamases à spectre élargi (32 E. coli, 13 K. pneumoniae et 10 P. mirabilis) les gènes de structure des enzymes EB-1 (25%), CTX-M (25%), SHV (38%) et TEM (76%) ont été détectés. La séquence des produits d'amplification obtenus à partir des souches de K. pneumoniae a révélé la présence de blaVEB-1, blaCTX-M-14, blaCTX-M-M, blaSHV-2 et blaTEM-1. Le typage moléculaire des souches présentant un phénotype de résistance similaire aux céphalosporines à large spectre a indiqué une dissémination polyclonale. ISEcp1 était peut être responsable de la dissémination du gène blaCTX-M-like.

Les bactéries intracellulaires sauvages délivrent de l'ADN aux cellules de mammifères (Catherine Grillot-Courvalin)

Le transfert de gènes in vitro de bactéries intracellulaires aux cellules phagocytaires et non phagocytaires et in vivo chez la souris a été décrit. Les bactéries utilisées comme vecteur pour délivrer de l'ADN étaient génétiquement modifiées pour lyser après entrée dans la cellule du fait d'un défaut de synthèse de la paroi chez Shigella flexneri et E. coli rendu invasif ou par production d'une lysine phagique chez Listeria monocytogenes. Le transfert de gène in vivo à l'aide d'une Salmonella thyphimurium atténuée a permis la stimulation de l'immunité mucosale. Nous reportons que des pathogènes intracellulaires sauvages, tels que L. monocytogenes EGD ou LO28 et S. flexneri M90T, peuvent transférer efficacement in vitro des gènes fonctionnels dans des lignées de cellules épithéliales et de macrophages. Un transfert de faible efficacité a été obtenu de la souche EGD à des macrophges péritonéaux de souris. Le transfert d'ADN avec S. typhimurium a été observé seulement de la souche SL7207 aroA vers la lignée cellulaire COS-1. L'étude de la L. monocytogenes défective en listeriolysine ou de S. typhimurium SL7207 aroA modifiée pour secréter de la listériolysine, a démontré que l'échappement des bactéries ou de l'ADN plasmidique de la vacuole intracytoplasmique est requis pour que le transfert d'information génétique se produise.

Mots-clés: bactériologie, antibiotiques, résistance, transfert de gènes



  site web

puce Plus d' informations sur notre site web


  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
  MURGUET Sylvie,smurguet@pasteur.fr

VAN STEENKISTE Pascale,pvanstee@pasteur.fr

GALIMAND Marc, IP, Chargé de Recherche,galimand@pasteur.fr

GRILLOT-COURVALIN Catherine, M.D., Directeur de recherche CNRS, Docteur ès-Sciences,ccourval@pasteur.fr

GUILLEMOT Didier, IP, M.D. Chargé de Recherche,guillemo@pasteur.fr

MARCHAND Isabelle, IP, Ph.D. Post-Doc,imarchan@pasteur.fr

ABADIA PATIÑO Lorena, Thèse de Sciences,labadia@pasteur.fr

ALONSO Rodrigo, Ph.D., Post-Doc

AYOUB Carole, Thèse de Sciences

BONORA Maria-Grazia, Thèse de Sciences

CAO Thi Bao Van, Thèse de Sciences

CATTOIR Vincent, Interne en Pharmacie, DEA

DAHL Kristin, Ph.D., Post-Doc

GONZÁLEZ-ZORN Bruno, Docteur Vétérinaire, Ph.D., Post-Doc,bgzorn@pasteur.fr

KOLBERT Mathias, M.D., Post-Doc.,mkolbert@pasteur.fr

LAMBERT Thierry, Professeur Université, Docteur en Pharmacie, Docteur ès-Sciences,tlambert@pasteur.fr

LEMANISSIER Véronique, Interne en Pharmacie

PANESSO Diana, Thèse de Sciences

REYNOLDS Peter, Ph.D., Professeur invité

SABTCHEVA Stefana, M.D., Professeur invité

SENNA José Procopio Moreno, Docteur en Pharmacie, Ph.D. Post-Doc,senna@pasteur.fr
BERNEDE Claire, Ingénieur, IP,cbernede@pasteur.fr

CHAUVEL Murielle, Technicienne Supérieure, IP,mchauvel@pasteur.fr

DAMIER Laurence, Ingénieur, IP,ldamier@pasteur.fr

DEPARDIEU Florence, Technicienne Supérieure, IP,fdepard@pasteur.fr

GERBAUD Guy, Ingénieur, IP,

GOUSSARD Sylvie, Technicienne Supérieure, IP,sgouss@pasteur.fr

GRONDIN Sophie, Technicienne Supérieure, Association Claude Bernard

PERICHON Bruno, Ingénieur, IP,brunoper@pasteur.fr

SIMON Sylvie, Technicienne Supérieure, INSERM

Rapports d'activité 2002 - Institut Pasteur
filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr