Portail IP bandeau_genéral
  Hepato


  Responsable : Christian Bréchot et Valérie Thiers (brechot@necker.fr et vthiers@pasteur.fr)


  resume

 

Parallèlement à notre activité de CNR sur l'épidémiologie Moléculaire des hépatites virales B et C notre groupe s'intéresse à de nouvelles méthodologies, comme la microdissection laser, permettant d'isoler dans environnement tissulaire complexe des populations cellulaires pures. L'analyses des données de génétique moléculaire obtenues à partir de groupe d'hépatocytes microdisséqués "in vivo" va faciliter l'identification des facteurs et des mécanismes responsables de l'évolution variable des l'infections par le VHB et le VHC.



  rapport

cale

La disponibilité de microscopes couplés à un laser (Pixcell II, Arcturus®) permet d'isoler à partir d'un tissu complexe, un type cellulaire d'intérêt bien caractérisé par l'analyse morphologique. La microdissection permet ainsi d'obtenir, à partir d'une population cellulaire pure directement issue de son environnement initial, des acides nucléiques de bonne qualité. Sur des coupes histologiques congelées de tissu hépatique, rapidement colorées à l'hémalun / éosine, des groupes d'hépatocytes ont été capturés sous contrôle de la vue, grâce au microscope laser. Nous avons développé les conditions expérimentales permettant l'analyse des acides nucléiques (ADN et ARN) extraits des cellules microdisséquées.

1 - Microdissection et analyse du génome viral

Pour le VHB nous avons choisi de nous centrer sur le gène X du VHB. Des mutations ponctuelles de HBx, ou des délétions de la partie 3' du gène ont été décrites chez les patients atteints de carcinome hépatocellulaire (CHC). Cependant le rôle direct de ces mutants dans la carcinogenèse hépatique n'est pas établi. Notre projet se propose d'évaluer la variabilité génétique du gène HBx et la répartition de ces mutants dans le processus complexe conduisant au développement d'un carcinome hepatocellulaire. Nous avons donc réalisé, le séquençage du gene X du VHB à partir de groupes de 1000 hépatocytes microdisséqués à partir de la zone tumorale et non tumorale de patients atteints de CHC. De façon globale, l'analyse des données de séquence a montré qu'un nombre comparable de mutations étaient observées entre les zones tumorales et non tumorales. Cependant, la variabilité génétique du gène X était plus importante au sein de la tumeur avec, une plus forte fréquence des délétions de la partie 3' du gène. Ce résultat est en accord avec d'autres études rapportant la sélection des séquences tronquées dans les cellules tumorale. Des études récentes, menées par le groupe dirigé par D. Kremsdorf (U370), basées sur des mutants HBx naturels et artificiels ont m



  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
 

APRIL France, Inserm april@necker.fr

BRÉCHOT Chistian, PUPH-AP U/ParisV/IP, brechot@necker.fr

TUVERI Rosella, Post-doc rtuveri@pasteur.fr

IAVARONE Massimo iavaron@pasteur.fr doctorant

TRABUT Jean-Baptiste DEA trabut@necker.fr

THIERS Valérie, Ingénieur, IP, vthiers@pasteur.fr

PINON Gregory, Technicien, CDD Faculté Necker


filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr.