Portail IP bandeau_genéral
  Gdiff


  Responsable : Mary C. Weiss (mweiss@pasteur.fr)


  resume

 

L'Unité s'intéresse aux mécanismes impliqués dans la régulation de l'expression de gènes hépatiques et dans les rôles de facteurs de transcription nécessaires à l'établissement et au maintien de cette différenciation, en particulier, HNF4a. De plus, nous établissons de nouveaux modèles de la différenciation hépatique ainsi que pour l'étude d'une sous-unité clef de la protéine kinase dépendante de l'AMPc.



  rapport

cale

L'Unité de Génétique de la Différenciation analyse le rôle de différents facteurs de transcription enrichis dans le foie (FETF) dans l'établissement du phénotype hépatique différencié. Il a été montré que l'expression forcée du facteur HNF4a dans des cellules d'hépatome de rat dédifférenciées suffit à provoquer la ré-expression de gènes marqueurs de la différenciation hépatique. De plus, dans certaines lignées d'origine hépatique ayant perdu l' expression des FTEF et la différenciation hépatique, l'expression forcée d'HNF1a ou HNF4a est suffisante pour induire l'expression de ces deux gènes endogènes, ce qui indique l'existence d'une boucle de régulation réciproque entre ces deux facteurs.

Nos efforts sont concentrés sur l'étude d'HNF4a, facteur clef pour la différenciation hépatique. Le gène HNF4a possède deux promoteurs alternatifs dont l'usage est régulé au cours du développement du foie. La protéine qui résulte de l'expression précoce à partir du promoteur distal, HNF4a7, montre une transactivation particulièrement avide de gènes exprimés tôt au cours de développement. En revanche, HNF4a est produit de façon abondante seulement à la naissance par transcription à partir du promoteur proximal, et ce facteur transactive surtout les gènes exprimés tard. Ainsi, le temps d'expression des deux isoformes se corrèle avec leur potentiel de transactivation des gènes cibles qui sont activés tôt ou tard au cours du développement.

Nous avons analysé un enchanceur situé à -3.5 kb en amont du promoteur d'HNF4a. Cet enhanceur possède des sites fonctionnels de liaison pour l'ensemble de FETF, y inclut HNF4a et HNF1a, ainsi que des demi sites de fixation du récepteur glucocorticoïde. Un site de liaison dont la mutation provoque une perte importante d'activité fixe C/EBPa. Les propriétés de cet enhanceur sont en accord parfait avec le spectre d'expression du gène : expression faible au cours de l'embryogenèse et de la vie fœtale, en accord avec des sites faiblement transactivés par HNF3, HNF4a et HNF1, suivi d'une expression robuste à la naissance, pouvant être expliqué par l'augmentation d'expression de C/EBPa et le taux de glucocorticoïdes.

L'Unité analyse aussi des cellules de foie dérivées de souris transgéniques portant une forme constitutitivement active du récepteur Met de HGF/SF (Hepatocyte Growth Factor). Ces lignées sont immortalisées, non-transformées et composées de cellules épithéliales-hépatocytaires et de cellules de forme fibroblastique baptisées palmates. Ces dernières sont bi-potentes, compétentes pour se différencier en hépatocytes ou cellules biliaires. Nous avons pu identifier FGF comme facteur qui induit la différenciation vers l'hépatocyte et TGFb comme facteur qui stabilise le phénotype palmate. Un des effets de TGFb est d'éteindre rapidement l'expression du gène HNF4a. De plus, ce facteur provoque une activation rapide de l'expression de transcrits du gène snail, candidat pour médier les effets de TGFb. Récemment, nous avons trouvé que le moyen le plus efficace d'induire la différenciation de ces cellules dans la voie de l'hépatocyte est de les faire pousser en agrégats sur des boites bactériologiques.

L'analyse de l'expression d'une sous-unité régulatrice de la protéine kinase dépendante de l'AMPc nous a permis d'identifier pour le gène RIa cinq premiers exons non-codants flanqués par des promoteurs. Les différents promoteurs sont soumis à la fois à une expression ubiquiste et restreinte. RIa possède des sites d'ancrage privilégiés dans la cellule, en particulier aux microtubules et à la jonction neuromusculaire (JNM). Nous avons pu identifier trois acides aminés dans le domaine de dimérisation impliqués dans l'ancrage de RIa à la JNM. Finalement, la surexpression de RIa provoque des anomalies dans le déroulement de la mitose, ce qui implique un rôle de la PKA liée aux microtubules dans ce processus.



  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
 

Papelard Solange, papelard@pasteur.fr

WEISS Mary C., IP, CNRS, mweiss@pasteur.fr

BAILLY Alain, INSERM, abailly@pasteur.fr

FAUST Daniela, IP, dfaust@pasteur.fr

HAYHURST Graham, CNRS, hayhurst@pasteur.fr

IMAIZUMI-SCHERRER Tereza, CNRS, mayumi@pasteur.fr

BRIANCON Nadège, Etudiante en Thèse, nbrianco@pasteur.fr

STRICK Hélène, Etudiante en Thèse, hstrick@pasteur.fr

TORRES PADILLA Maria Elena, Etudiante en Thèse, mtorres@pasteur.fr

CATHERIN Anne-Marie, IP, acatheri@pasteur.fr

DESCHATRETTE Catherine, CNRS, cdeschat@pasteur.fr

MULET Céline, IP, cmulet@pasteur.fr


filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr.