Portail IP bandeau_genéral
  Staphylo


  Responsable : EL SOLH, Névine (nelsolh@pasteur.fr)


  resume

 

Les staphylocoques sont les agents étiologiques d'infections bactériennes sévères dont la prévalence est particulièrement élevée en pathologie infectieuse. Les difficultés thérapeutiques résultent de la multirésistance aux antibiotiques des souches hospitalières. L'identification et le typage moléculaire, comme l'étude de la résistance aux antibiotiques, sont des thèmes de recherche liés à l'activité du Centre National de Référence rattaché à l'Unité. La mise en évidence de facteurs pariétaux responsables de l'adhésion au polystyrène et aux protéines de la matrice extracellulaire vise à mieux comprendre la physio-pathologie des infections staphylococciques sur prothèse.



  rapport

cale

Etude fonctionnelle de la protéine Vga(A) impliquée dans la résistance au composant A des streptogramines O. Chesneau, H. Ligeret, N. El Solh

Vga(A) est une protéine ABC dotée de deux modules liant putativement l'ATP, sans hélice a
-hydrophobe, et que l'on retrouve associée aux membranes des cellules de staphylocoques pourvues du gène de résistance. Le rôle de transporteur ABC participant à une élimination extracellulaire accrue de l'antibiotique doit être objectivé par l'analyse des relations structure-fonction de la protéine. C'est pourquoi il a été procédé d'une part, à une dissociation génétique des deux moitiés de la protéine, et d'autre part, au remplacement d'un résidu aspartate situé en position 408 de Vga(A). Cet acide aminé est inclus dans le domaine de Walker B de la région C-terminale de Vga(A). La substitution d'un aspartate en lysine à la position 408 a été associée à une disparition totale de la résistance à SgA conférée par la protéine Vga(A) intacte. Pour la protéine ABC HisP dont la structure cristalline a été étudiée, l'acide aminé modifié dans Vga(A) correspond au résidu aspartate situé en position 178. Une telle modification dans le monomère HisP entraîne une absence de fixation de l'ATP et l'abolition du transport de l'histidine chez Escherichia coli. Nos observations permettent de conclure que la fixation de l'ATP à Vga(A) est requise pour que la résistance au composant A des streptogramines soit exprimée chez les staphylocoques.


Caractérisation d'un transposon de résistance à la streptogramine A, Tn5406J. Haroche, J. Allignet, N. El Solh

Un nouveau transposon, Tn5406 (5467 pb), a été isolé d'une souche hospitalière de S.aureus. Tn5406 véhicule un variant du gène vga(A) qui code une protéine ABC conférant la résistance à la streptogramine A et trois gènes présentant des similitudes significatives avec les gènes impliqués dans la transposition de Tn554. L'analyse des séquences adjacentes à la copie séquencée de Tn5406 suggère que ce transposon s'est inséré dans le site chromosomique préférentiel d'insertion de Tn554, att554. Les souches sauvages de S. aureus résistantes à la streptogramine A hébergent une à deux copie(s) de Tn5406 dont la localisation est chromosomique et/ou plasmidique.


Etude des propriétés d'adhésion des autolysines staphylococciques liant la fibronectineJ. Allignet, N. El Solh

Nous avons isolé d'une souche de S. caprae, responsable d'infection osseuse sur prothèse, un gène codant une autolysine, AtlC, apparentée aux autolysines staphylococciques déjà décrites : Atl (Staphylococcus aureus), AtlE (Staphylococcus epidermidis) et Aas (Staphylococcus saprophyticus). Les deux domaines enzymatiques (N-acétylmuramoyl-L-alanine amidase et endo-ß-N-acétylglucosaminidase) sont séparés par une région centrale constituée par trois séquences peptidiques imparfaitement répétées, incluant chacune deux motifs GW (glycine-tryptophane). A l'instar de Aas, AtlC se lie à la fibronectine. Les régions centrales des autolysines AtlC, Atl et AtlE ont été purifiées après leur fusion préalable avec l'hexapeptide Histidine. Les trois protéines de fusion se lient à la fibronectine, ce qui suggère que cette propriété est partagée par les autolysines staphylococciques du type Atl, indépendamment des espèces. Les souches de S. aureus co-produisent d'autres facteurs d'adhésion à la fibronectine (FnBPA et FnBPB) alors que les tentatives de caractérisation de tels facteurs dans les espèces de staphylocoques à coagulase-négative ont échoué. De ce fait, il se pourrait que la contribution des autolysines liant la fibronectine soit particulièrement importante dans la pathogénicité des staphylocoques à coagulase-négative.


Etude des protéines "SD" (serine-aspartate) de Staphylococcus capraeS. Aubert, J. Allignet, K. Dyke, N. El Solh

Deux gènes codant des protéines "SD", sdrY et sdrZ, ont été isolés d'une souche infectieuse de Staphylococcus caprae et séquencés. SdrY (1051 aa) est constituée d'une séquence signal (39 aa), du domaine A (600 aa) qui présente 35% d'acides aminés identiques à ceux du domaine A d'une protéine "SD" de S. aureus liant le fibrinogène (ClfB), d'un domaine contenant 154 dipeptides "SD" et d'un domaine d'ancrage pariétal incluant la séquence LPDTG. Le domaine A purifié ne se lie pas au fibrinogène. SdrZ (539 aa) contient une séquence signal (30 aa), un domaine de 59 aa (A), une région incluant 60 dipeptides "SD", un domaine de 210 aa (C) et une région C-terminale hydrophobe de 40 aa (H). Les domaines C et H de SdrZ présentent 58% d'acides aminés identiques à ceux d'une région similaire de la protéine "SD" pariétale, SdrH, de S.
epidermidis
. Les domaines A et C de SdrZ sont en cours de purification en vue de l'analyse des propriétés de liaison aux protéines matricielles.


Faits marquants émanant des activités du Centre National de Référence (CNR) des Staphylocoques http://www.pasteur.fr/sante/clre/cadrecnr/staph/staph-activites.html N. El Solh, O. Chesneau, A. Morvan, S. Aubert, J. Allignet

La mise au point au CNR, d'une technique de référence de détection des souches de S. aureus de sensibilité diminuée aux glycopeptides a contribué au repérage de telles souches dans plusieurs hôpitaux français. Cette observation préoccupe tous les acteurs nationaux de la Veille Microbiologique en raion du risque d'impasse thérapeutique. La majorité des souches isolées en l'an 2000 sont monoclonales et reliées à celles isolées au cours des années précédentes. De ce fait, leur incidence peut être réduite grâce au respect des mesures visant à limiter la dissémination des souches (hygiène et isolement des patients).
L'opéron ica impliqué dans la synthèse de biofilm a été proposé comme marqueur de pathogénicité permettant de discriminer les souches infectieuses de S.epidermidis responsables d'infections osseuses sur prothèse des souches commensales de la flore cutanée pouvant contaminer les prélèvements. La prévalence de cet opéron est significativement plus élevée parmi les souches infectieuses (80,5% vs 17,4% pour les souches commensales).



  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
 

TRAN, Catherine - I.P. cathtran@pasteur.fr

EL SOLH, Névine - Chef d'Unité - I.P. nelsolh@pasteur.fr

CHESNEAU, Olivier - Assistant de recherche I.P. - chesneau@pasteur.fr

HAROCHE, Julien (thèse en sciences) (jharoche@pasteur.fr)

LIGERET, Heïdi (DEA)

ALLIGNET, Jeanine - Ingénieur I.P. allignet@pasteur.fr

AUBERT, Sylvie - Technicienne Supérieure de Laboratoire I.P. syaubert@pasteur.fr

MORVAN, Anne - Technicienne Supérieure de Laboratoire I.P. amorvan@pasteur.fr


filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr.