Portail IP bandeau_genéral
  Retromol


  Responsable : Simon Wain-Hobson (simon@pasteur.fr)


  resume

 

L'intérêt majeur de l'Unité est l'étude de la pathogénèse de l'infection par le VIH et le VIS. C'est un lieu commun de dire que la raison d'être du système immunitaire est le contrôle et l'élimination de microbes étrangers et d'antigènes. Ceci implique que les cellules T sont activées par la présence d'antigènes. Dans le cas de l'infection par le VIH et le SIV, ces cellules sont la proie du virus. Notre préoccupation est de définir in vivo les évènements temporaux et spatiaux dans ce processus.



  rapport

cale

Partie 1
L'intérêt majeur de l'unité est l'étude de la pathogénèse liée à l'infection par le VIS et le VIH ou plus exactement la compréhension de la façon dont le virus détruit le système immunitaire. Etant donné que la raison d'être du système immunitaire est d'éliminer l'antigène par l'activation des cellules T spécifiques, l'antigène à son tour va entraîner la réplication du virus dès que le VIH ou le SIV s'attaquent aux cellules T activées auxiliaires. En utilisant le modèle SIV du macaque, l'unité s'est attachée à décrire ce processus en ciblant les centres germinatifs infectés et d'autres sites de réponses inflammatoires. L'activation des cellules T par l'antigène a comme résultat l'activation de la transcription des proviruses VIS en latence et une production de particules virales subséquente. La production de virus recrute au site de réplication des lymphocytes-tueurs spécifiques. La dynamique relative de ce processus est à présent appréhendée : il y a un très court laps de temps de <24 heures durant lequel le virus est fabriqué. Par la suite, le site de production du virus est " nettoyé " par des lymphocytes-tueurs. Etant donné que le virus a pris de l'avance, il échappe effectivement au système immunitaire. En fonction de l'animal, le laps de temps peut être beaucoup plus court : dans ce dernier cas, on parle de progression lente.

Partie 2
Le deuxième axe de notre recherche porte sur la production de virus chimères de VIS avec des promoteurs modifiés. Une construction de VIS impliquant un promoteur exprimé constitutivement a donné une production virale très basse malgré la présence de toutes les protéines virales. Ceci indique que le niveau de réplication virale en relation avec les réponses immunes est ce qui importe et que les protéines VIS/VIH ne sont pas, de ce fait, dotées de propriétés intrinsèques qui puissent assurer au virus de s'échapper. La modification du tropisme viral suit son cours.



  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
 

Michèle Chahine, Institut Pasteur : mchahine@pasteur.fr

Rémi Cheynier, Chargé de Recherche, Institut Pasteur (Détaché à l’IRCM/Montréal-Canada)

Nicole Chenciner, Chargée de Recherche, Institut Pasteur: nchencin@pasteur.fr

Philippe Blancou, Etudiant en thèse, Université Paris 6 : pblancou@pasteur.fr

Mathilde Laguës, Etudiante en DEA, Ecole Polytechnique : mathilde@pasteur.fr

Céline Renoux, Etudiante en Thèse, Université Paris 7, renoux@pasteur.fr

Peter Sommer, Post-Doc, Boursier CEE : psommer@pasteur.fr

Michel Henry, Technicien Supérieur, Institut Pasteur : michael@pasteur.fr


filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr.