Portail IP bandeau_genéral
  Immall


  Responsable : Salah Mécheri (smecheri@pasteur.fr)


  resume

 

L'étude des mécanismes d'activation des mastocytes (MC) et leurs propriétés immunorégulatrices constituent l'essentiel de l'activité de notre unité. Nous avons étudié en particulier le rôle des protéines SNAREs dans les processus d'exocytose. Nous avons également mis en évidence un nouveau mécanisme d'activation des lymphocytes T et B par les MC grâce à la sécrétion d'exosomes. L'étude de ces propriétés des MC est actuellement étendue aux cellules dendritiques.



  rapport

cale

Rôle des mastocytes dans l'initiation et l'amplification des réponses immunitaires in vivo: S. Mécheri

La capacité des mastocytes à initier une réponse immunitaire spécifique tant au niveau humoral que cellulaire a pu être démontrée in vivo. Dans un premier modèle, les souris sont sensibilisées avec des mastocytes chargés d’antigène puis immunisées avec l’antigène soluble. Les anticorps d’isotype IgG2a apparaissent plus précocément que les IgG1 alors que les IgE restent indétectables. Parmi les cytokines analysées, nous avons retrouvé l’IL-2 et l’IFN-g Aucune sécrétion d’IL-4 n’a été mise en évidence. L’efficacité de la réponse initiée par les mastocytes a été comparée à celle obtenue avec d’autres cellules présentatrices de l'antigène, les lymphocytes B et les macrophages. Les mastocytes induisent une réponse qui se rapproche par son profil d’anticorps et de cytokines de celle induite par les macrophages. L’amplitude de la réponse IgG1 obtenue avec les mastocytes est supérieure à celle obtenue avec les lymphocytes B et les macrophages. Concernant les IgG2a, seuls les macrophages et les mastocytes induisent une réponse spécifique. Dans un second modèle, nous avons ciblé les mastocytes endogènes avec un anticorps de rat anti-CD117, un marqueur spécifique des mastocytes. Contrairement aux souris injectées avec un Ac témoin, les souris traitées avec l'Ac anti-CD117 ont développé des anticorps anti Ig de rat.


Analyse biochimique et fonctionnelle des exosomes dérivés de mastocytes: S. Mécheri

Nous avons récemment identifié un nouveau médiateur mastocytaire constitué de vésicules ou exosomes qui possèdent un potentiel immunorégulateur puissant. En effet, ces exosomes libérés par les mastocytes sont capables d'induire l'activation des lymphocytes B et T. Celle-ci est caractérisée par une prolifération cellulaire ainsi que par la production de cytokines de type Th1: IL-2, IFN-g et IL-12. Afin d'isoler les exosomes sécrétés par les mastocytes, nous avons procédé à des centrifugations différentielles de surnageants de culture. L'examen en microscopie électronique révèle la présence de vésicules de tailles hétérogènes allant de 40 à 100 nm de diamètre. L'analyse structurale montre la présence de molécules du CMH II, LFA-1, ICAM-1, actine, hsc70 et hsp60. La présence de molécules immunostimulantes associées aux exosomes de mastocytes permet d’envisager la possibilité de moduler des réponses immunitaires aussi variées que la réponse anticorps, l’hypersensibilité de type retardée ou les réponses anti-tumorales. Ainsi, l'immunisation de souris avec des exosomes chargés de sérumalbumine bovine (BSA) en absence d'autres adjuvants a conduit à la production d'anticorps IgG1 et IgG2a anti-BSA. Ces exosomes pourraient être utilisés comme vecteurs vaccinaux appliqués aussi bien à des agents infectieux ou parasitaires que lors de processus néoplasiques.


Interactions mastocytes/cellules dendritiques: Salah Mécheri et Christian Demeure (en collaboration avec Pr Guy Delespesse, Montreal)

La nature de la réponse immunitaire est largement déterminée par les cellules dendritiques (CDs) qui présentent l' antigène aux cellules T naives (Tn) lors de l'induction de la réponse primaire. Les signaux délivrés par les CDs aux Tn dépendent à leur tour de la nature du milieu inflammatoire dans lequel les DCs immatures capturent l'Ag au site de pénétration de celui-ci dans l'organisme. Les mastocytes (MCs) et les CDs sont particulièrement abondants dans la peau et les muqueuses,sites préférentiels d'interaction de l' organisme avec les micro-organismes et les Ags. CDs et MCs s'y retrouvent en contact étroit et semblent reliés par des structures de type synaptique. Les interactions entre ces deux types de cellules sentinelles de l' immunité naturelle n'ont pas été étudiées à ce jour. DCs et MCs peuvent être activés directement et immédiatement par une grande variété d'Ags et sécréter de multiples molécules pro-inflammatoires. Il est donc vraisemblable que l'activation mastocytaire par certains types d'Ags ou pathogènes modifie le micro-environnement dans lequel les CDs captent l'Ag et de ce fait influence la nature de réponse immunitaire. Alors que les conditions d'obtention des CDs sont relativement bien établies, il n'en est pas de même pour les MCs. Néanmoins, nous avons réussi à obtenir des mastocytes humains matures à partir de cellules de sang de cordon cultivées en présence de SCF, et d'IL-6.


Analyse des mécanismes moléculaires des fonctions sécrétoires des mastocytes stimulés par le récepteur IgE: Ulrich Blank

La stimulation des mastocytes via le récepteur de haute affinité pour les IgE (RFceI) conduit à la sécrétion d'une grande variété de cytokines. Dans ce groupe nous étudions les molécules ainsi que les mécanismes de signalisation impliqués dans les fonctions sécrétoires des mastocytes. En utilisant une lignée mastocytaire de rat (RBL-2H3), nous avons développé une nouvelle méthodologie permettant de mesurer la dégranulation au niveau d'une cellule par cytofluorométrie. Cette méthodologie mesure l'externalisation des phosphatidylsérines qui est étroitement correlée à la dégranulation et n'est pas liée à un phénomène d'apoptose. Nous avons aussi charactérisé l'implication de la molécule syntaxine 4 dans la dégranulation mastocytaire montrant que ces cellules, comme les cellule neuronales, utilisent les protéines SNAREs pour surmonter la barrièrre de fusion existant entre la membrane granulaire et la membrane plasmique. Nous avons également étudié comment le stress oxidatif dû à la libération de peroxide d'hydrogène dans le site inflammatoire peut affecter la dégranulation et la sécretion des cytokines induite par stimulation du RFceI. Lors d'une collaboration avec le Dr. J. Rivera (NIH) nous avons étudié la fonction et le recrutement dans des domaines membranaires spécialisés de la protéine adaptatrice vav connue pour être impliquée dans l'activation de la jun kinase ainsi que dans la production de cytokines.



  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
   

Dr. Salah Mécheri, Chef de laboratoire (smecheri@pasteur.fr)

Dr. Ulrich Blank CR1 (CNRS ) (ublank@pasteur.fr)

Dr. Claudine Guérin-Marchand CR1 ( CNRS )(clobert@pasteur.fr)

Dr M. Roa CR (mroa@pasteur.fr)

Dr C. Demeure CR (cdemeure@pasteur.fr)

Isabel Pombo: 4e année de thèse

Sophie Martin: 3e année de thèse

Irène Villa: 3e année de thèse

Dimitris Skokos: 2e année de thèse

Ludovic Deriano: DEA

Hany Goubran-Botros: ingénieur

Bruno Iannascoli: technicien

Françoise Marchand: technicienne

Roger Peronet: technicien animalier


filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr.